Commentaire client

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 No one like them, 19 juin 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blackout (CD)
Quand on évoque le "Blackout" des Scorpions, les qualificatifs élogieux le concernant viennent forcément à la pelle. Car comment parler de "Blackout" sans affirmer d'emblée que cette album est sans nul doute le plus "rentre dedans" de la discographie de nos cousins Germains.
En cette année 82, Scorpions c'est la puissance destructrice de nos pourtant précieux tympans, alliée à ce savoir-faire unique en matière de mélodies irrésistibles. Si l'on veut chipoter, on pourra toujours dire que "China white" et "When the smoke is going down" ne clorent pas cette album comme il aurait pu l'être. Ce doublé final est certes un poil pachidermique, mais pour le reste ...
"Blackout", "No one like you, la fulgurance de "Dynamite", la sauvagerie de "Now !" ou le bien nommé "You give me all I need", font de ce disque une pépite Hard Rock dont seul Scorpions détient encore les clés. L'une d'entre elle est forcément à mettre sur le compte de Rudolf Schenker. Ce type possède à lui tout seul la science ultime du riff qui met tout l'monde d'accord. Le roi de la guitare rythmique c'est LUI.
L'autre clé du succès, et de l'identité du groupe, revient inévitablement à Mathias Jabs. Le fin guitariste à la tenue raillée noir et jaune nous y assène une avalanche de solos dont les piqures (de guêpe) me laisseront des traces à vie (et oui ! quand j'étais "djeun" je voulais être mathias Jabs. Je le confesse aussi, ma chambre fut tapissée à l'éffigie du guitariste pendant plusieurs années (de Judas Priest aussi ... Mais bon)).
Quant on sait également que, sujet à un grave problème de cordes vocales, Klaus Meine fut à deux doigts de céder ça place à un certain Don Dokken (d'ou le titre de l'album), on applaudit et l'on se réjouit de l'entendre à nouveau et dans une forme que plus jamais il n'égalera.

Tout ça pour dire que vous pouvez me baillonner, me ceinturer, me planter des fourchettes ou vous le voulez, rien ne me fera dévier d'un poil sur l'aura et les nombreuses éloges dont bénéficie encore ce disque "cultissime" de nos amis Scorpions. Il y a des choses auxquelles tout simplement on ne touche pas, quelques soient les années passées. Parole de Fan. 18/20
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-10 sur 19 de cette discussion.
Message initial: 19 juin 09 23:46:34 GMT+02:00
Brutor dit:
Oula, Vincent ! Tu es atteint du scorpiomaniaquite ! Aurais-tu été piqué ?
"Love at first sting" pour demain ?

En réponse à un message antérieur du 20 juin 09 00:05:04 GMT+02:00
Vincent dit:
J'en ai bien peur !!!

En réponse à un message antérieur du 20 juin 09 00:55:40 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 20 juin 09 00:59:07 GMT+02:00
fifi59 dit:
Bon et bien, comme Brutor, j'attends la suite ! En tout cas, Blackout est l'un des chefs-d'oeuvres de Scorpions, le type d'album qu'on écoute souvent car le temps n'a aucune prise sur lui...et il est à posséder obligatoirement quand on aime le Hard Rock !

En réponse à un message antérieur du 20 juin 09 22:49:52 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 20 juin 09 22:51:36 GMT+02:00
période "BLACKOUT" divine à mon goût et la meilleure, celle ou le mythe va laisser sa place au groupe star. C'est la période ou je les vois pour la première fois en concert : quelle claque, quel show rodé, mille fois répété, hallucinant de technicité, de précision, vocale, choeurs, musicale, avec un light show fantastique, une entrée de scène sous la batterie qui s'élève vers le ciel, et un rideau de fumée pour accueillir les "Saigneurs" : c'est encore à ce moment un des plus grands groupes de hard de l'histoire, et sans doute un des plus sympas sur scène : une communion exceptionnelle avec le public ("Can't live without you"). Génial Vince, et comme Riffifi 69 le temps n'a pas de prise dessus.

En réponse à un message antérieur du 21 juin 09 09:41:48 GMT+02:00
[Supprimé par Amazon le 21 mai 11 11:06:37 GMT+02:00]

En réponse à un message antérieur du 21 juin 09 11:19:41 GMT+02:00
PETIT VEINARD ................ BLACKFOOT s'est décommandé au dernier moment en 1984 à RENNES, c'est effectivement cette date (!), et on s'est farci un groupe de hard hexagonal dont le nom va me revenir quand j'aurai fini d'écrire ce "come", très nul (bacstage ou un truc du genre), heureusement j'ai vu le Indiens peu de temps après et Rickie M. avec Lynyrd S., mais quel concert des teutons ! Fabuleux.

En réponse à un message antérieur du 21 juin 09 12:43:53 GMT+02:00
Vincent dit:
Regrêt éternel me concernant. Pensez donc ! Fan, au delà du raisonnable, que je fut et demeure malgré tout, je n'aurais rien connu de cette furie en Live. L'un de mes cousins en était lui aussi, c'est d'ailleurs par lui que j'ai découvert le groupe (trop longue histoire). comme je vous envie d'avoir été les témoins de cette tournée. Petits veinards ... Non !! GROS veinards que vous êtes.

En réponse à un message antérieur du 21 juin 09 12:52:16 GMT+02:00
[Supprimé par Amazon le 21 mai 11 11:06:37 GMT+02:00]

En réponse à un message antérieur du 21 juin 09 20:38:06 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 21 juin 09 23:36:19 GMT+02:00
Vincent dit:
Et je vais encore en louper des concerts important cette année, à commencer par celui de Roger Hodgson à l'Olympia le 7 Juillet. Le lendemain au même endroit, les Simple Minds. Ecoeurant ! Quant à la programmation du festival de Montreux 2009: Status Quo, John Fogerty, Chickenfoot, Alice Cooper (je crois), Deep Purple (je crois aussi) ... Et j'en oublie. Y a plus qu'à espérer une lourde augmentation de salaire. Par les temps qui court, c'est pas gagné. A+ Peter.

En réponse à un message antérieur du 21 juin 09 22:08:13 GMT+02:00
Brutor dit:
"j'ai assisté au concert du 18 février 84, à Nice, au parc expo avec Black foot en guest" ????
J'ai aussi assisté à ce concert à Nice en février 84 ; il y avait bien Blackfoot sur mon billet (acheté par un ami plusieurs semaines à l'avance), mais malheureusement la bande à Medlocke avait été remplacée par Mama's Boys (alors en pleine ascension). Excellent concert de bout en bout, de la 1ère partie, qui eu droit à 1 petit rappel, au concert des Scorpions - 2 rappels - avec un Rudolf Schencker impérial. Je me souviens bien du dernier titre en rappel : "Can't get enough" qui nous explosa littéralement les oreilles. Les miens sifflèrent, ou bourdonnèrent pendant 2 jours ! Faut dire que mes potess et moi, avions réussi à se faufiler au 3ème rang.
Mais pas de Blackfoot à Nice. Alors que je m'en faisai une véritable joie - au moins autant que pour Scorpions.
‹ Précédent 1 2 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

4.7 étoiles sur 5 (23 commentaires client)
5 étoiles:
 (17)
4 étoiles:
 (5)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur


Lieu : Haute Savoie

Classement des meilleurs critiques: 664