Commentaire client

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Arrêtez vos clonneries, 25 février 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Amortels (Broché)
Amortels est un bon livre, inspiré par les glorieux anciens ayant déjà abordé les joies du clonage comme John Varley dans Le Canal Ophite, ceux qui ont exploré les joies de l'immortalité comme Isaac Asimov dans L'homme bicentenaire ou encore ceux qui ont décrit des futurs aussi artificiels qu'anxiogènes comme Philip K Dick dans Blade runner.
Ces références sont parfaitement assumées et sont bien synthétisées dans ce qui ressemble au départ à un bon petit thriller SF. C'est très agréable à lire, la lecture est fluide, le rythme soutenu, les cent premières pages sont très réussies.

A la moitié du livre l'intensité du récit baisse un peu, et on s'aperçoit assez vite que l'univers manque un peu de cohérence et que le livre ne sert pas vraiment son histoire, se concentrant davantage sur les théories de l'auteur sur le clonage. Le monde décrit n'est qu'une simple projection du notre, un peu trop simpliste pour être honnête. Ça reste intéressant à suivre, mais à mon sens cet univers manque de crédibilité, surtout au niveau politique.
Par ailleurs le personnage de Ronan Dooley est intéressant à suivre, mais ne prend guère d'épaisseur au fil des pages. Les autres personnages sont un peu trop survolés, notamment la motivation des "méchants" qui reste pour moi un mystère.
Ceci dit, le livre pose les bonnes questions et si les réponses données sont plutôt convenues, elles sont bien amenées, même si le final est un peu abrupt à mon gout.

Un livre de SF politique et philosophique sous un emballage de thriller. Agréable à lire mais construit sur un univers à mon sens trop léger.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 3 clients

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-10 sur 16 de cette discussion.
Message initial: 25 févr. 12 17:41:56 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 25 févr. 12 17:46:52 GMT+01:00
Guinea Pig dit:
Je comprends tes réticences et il est logique, vu leur origine, que je ne les partage pas tout à fait, étant donné mon manque de recul et/ou d'intérêt dans les domaines en question.
En revanche je n'ai pas trouvé de manque d'épaisseur au personnage principal, il est même bien plus consistant que je ne m'attends à trouver un "héros" dans ce genre de livre.

En réponse à un message antérieur du 25 févr. 12 17:55:36 GMT+01:00
Je dis ça parce qu'on est dans un quasi polar et que le héros ne boit pas son premier verre de whisky avant les derniers chapitres. C'est scandaleux. ^^
Plus sérieusement je ne dis pas qu'il n'a pas d'épaisseur, je dis qu'il n'en a pas assez. J'ai du mal à croire dans ce personnage, doté de 200 ans de carrière dans la police et qui joue au bulldozer comme un bleu, si possible sans coéquipier. Son absence de vie en dehors du travail (amis, amours, emmerdes comme dirait Aznavour), je trouve ça trop facile. Et comment accepter l'immortalité sans qu'elle soit accordée à sa femme et ses enfants ? ça ne tient pas vraiment la route, cette affaire. Le message de l'auteur, c'est de nous faire comprendre que le Ronan Dooley initial est mort, mais il le fait avec un peu trop d'application à mon gout, du coup celui que l'on suit n'a quasiment pas de souvenirs personnels entre sa 80ème année et le moment ou débute le livre.

En réponse à un message antérieur du 25 févr. 12 18:04:41 GMT+01:00
Guinea Pig dit:
Tiens ça c'est curieux, ce serait bien plus mon genre de pinailler (sauf ton respect) là-dessus !
Justement j'ai trouvé très bien expliqué comment l'immortalité lui avait été imposée et comment il était quasiment impossible de s'en dépêtrer (d'où une notion romantique de quasi esclavage, il est doué pour son travail, on veut l'exploiter à fond, alors on lui pique son passeport pour l'au-delà). Du coup son absence de vie personnelle me semble une évidence, voir mourir tous ses proches les uns après les autres doit donner un sentiment aiguë de solitude et peut très bien conduire à une vie artificielle, centrée sur le travail et rien d'autre, pour oublier...
Moi ce qui m'a vraiment gênée (attention lecteur innocent qui n'a pas encore lu le livre : passe ton chemin) c'est que personne n'ait eu la curiosité de réfléchir à la façon dont les clones étaient fabriqués et n'ait découvert le pot-aux-roses avant. Certains, comme Dooley pouvaient préférer ne même pas y réfléchir, mais c'est tellement louche que d'autres personnes auraient dû flairer la vérité très vite.

En réponse à un message antérieur du 25 févr. 12 18:34:09 GMT+01:00
Ça vient du fait que j'ai trouvé le personnage trop "théorique". C'est bien fait, mais ça manque de substance. Il devrait être alcoolique, drogué ou sous antidépresseurs.

Tu as raison pour le système de clonage (justifié par le secret absolu) mais si on fouille vraiment, le livre ne tient pas. Comment justifier le fait que des immortels ultra minoritaires et des "normaux" dont l'espérance de vie et les conditions de vie ne cessent de se dégrader cohabitent depuis deux siècle dans un système démocratique où les immortels sont au pouvoir ? C'est inconcevable.
Reste le divertissement.

En réponse à un message antérieur du 25 févr. 12 19:10:43 GMT+01:00
Guinea Pig dit:
Oui, c'est sûr, c'est un peu outré... Mais rares sont les contextes vraiment crédibles dans ce genre de monde neuf et affreusement injuste, genre dystopie. C'est d'ailleurs, nonobstant mes autres raisons de ne pas apprécier le livre, ce qui ne tient pas la route avec Hunger Games, l'installation de l'injustice monstrueuse entre les deux populations m'a paru parfaitement invraisemblable (très résumé de toute façon). On pardonne toujours mieux ce genre de manque de crédibilité en jeunesse, je ne sais pas pourquoi, la logique n'est pas liée à l'âge du lecteur...

En réponse à un message antérieur du 25 févr. 12 20:39:51 GMT+01:00
Je trouve surtout que le background est insuffisamment travaillé.

J'ai téléchargé l'extrait d'Hunger Games en VF : je ne suis pas très enthousiaste.
Je trouve ça plutôt lourd au niveau du style et rien que dans le premier chapitre c'est bourré d'incohérences (ils meurent soit disant de faim alors qu'ils braconnent et en plus ils prennent des rations supplémentaires via la loterie pour se nourrir, ça ne tient pas debout). Et il faudrait m'expliquer pourquoi ils ne s'enfuient pas dans les bois lorsqu'ils sont tirés au sort, compte tenu de leurs chances de survie dans le jeu. (l'extrait se termine au tout début du deuxième chapitre)

En réponse à un message antérieur du 26 févr. 12 10:36:13 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 26 févr. 12 10:37:20 GMT+01:00
Lady Lama dit:
@Larouette et Leather: je sais, je sais, à lire. Deuxième rappel. Ne manqué plus que Pertus à l'appel ^^. Et je départagerai pour le background ^^
@LdeB: seule une personne ose braconner (le danger est la peine de mort, donc bon), ils ne peuvent pas s'enfuir dans les bois car personne n'a été éduqué à être autonome et en plus on leur dit que c'est l'Enfer derrière, et entre 99 chances sur 100 de mourrir pour la gloire et 1 chance sur 100 de gagner l'Eden contre 100 pour 100 de chance de mourir dans l'anonymat, ils ont choisi. Il y a globalement une grosse passivité, rappelant un peu celles de certains peuples opprimés.

En réponse à un message antérieur du 26 févr. 12 11:37:37 GMT+01:00
Moi je ne conseille pas forcément cette lecture. Je suis plus dans le 3,5 étoiles que dans le 4 ^^
Pour Hunger, je trouve le tout début très "jeunesse", je passe mon tour. Je vais plutôt lire Battle Royale

En réponse à un message antérieur du 1 mars 12 22:55:22 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 1 mars 12 22:56:22 GMT+01:00
@Leather DeBoeuf : Finalement ne peuvent être réfutés que les romans détaillant leur background en accumulant les bourdes et les incohérences, je pense qu'une des solutions (à part celle de Frank Herbert : 10 ans à peaufiner son univers !) est de rester général ou 'grossier'.
Enfin la démocratie s'accommode de tellement de choses étranges, telle la nôtre, quasi-monarchique, ou celle des États-Unis, au service de son oligarchie, voire même le magnifique Viktor Orban de Hongrie.
J'aime beaucoup ce glissement lent vers une nouvelle organisation : regardez donc autour de vous le fossé s'élargir entre les have et les have not !

De plus il est tellement plus difficile de décrire un futur non-apocalyptique que je trouve normal de laisser (un peu) le bénéfice du doute à l'auteur.

En réponse à un message antérieur du 2 mars 12 07:47:58 GMT+01:00
C'est vrai qu'il est beaucoup plus simple de choisir la solution de l'univers post-ap ou celle de l'univers autoritaire à la Big Brother. Mais dans le cas d'Amortels, si le roman est plutôt bien fichu, je n'ai pas réussi à avaler toutes les couleuvres, et j'étais pourtant plein de bienveillance pour l'auteur grâce au début du livre. Il aurait effectivement gagné à rester un peu dans le vague.
Je veux bien accorder à l'auteur le bénéfice du doute sur l'aspect "démocratie", même si je considère que c'est un peu trop légèrement argumenté. Mais l'arrêt de la recherche médicale sous prétexte que quelques privilégiés riches n'en ont plus besoin, c'est tout de même un peu tiré par les cheveux, non ? Je veux bien comprendre qu'il s'agit d'une critique transparente du système de santé US (chacun pour soi, moi d'abord) mais c'est vraiment grossier. C'est le genre de chose qui me fait décrocher d'un livre, en me donnant le sentiment que l'auteur n'a pas assez travaillé et surtout qu'il n'a pas été assez contredit par son comité de lecture ou son éditeur.

Et c'est d'autant plus regrettable qu'il y avait là matière à faire un très bon livre. (la preuve, avec des défauts pareils il est déjà tout à fait correct)
‹ Précédent 1 2 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

3.7 étoiles sur 5 (3 commentaires client)
5 étoiles:    (0)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
EUR 19,00
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur