Commentaire client

66 internautes sur 73 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le prince noir de la pop (et non variété) française frappe fort, très fort, 23 octobre 2009
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Superbe - Edition Standard 2CD (CD)
Qu'est-ce qui n'a pas encore déjà été écrit, dit ou asséné sur le personnage oblique de Benjamin Biolay, ou sur sa musique ? Irritant(e) voire insupportable pour certains, inspiré(e) voire génial(e) pour d'autres (plus rares peut-être), incompréhensible voire "invendable" pour l'immense majorité du public français sans doute.

Le talent majeur que l'on peut (doit ?) reconnaitre au bonhomme, c'est de ne rien faire comme ses camarades de la "nouvelle chanson française" (quelle blague, cette expression). En effet, Benjamin Biolay n'a rien, mais alors vraiment rien à voir avec des chanteurs comme Bénabar, Vincent Delerm, Renan Luce ou même Matthieu Chédid, bien qu'il nourrisse comme ce dernier un goût pour les grands écarts stylistiques, mais la comparaison s'arrête là. Benjamin Biolay carbure à l'ambition (prétention, diront certains) comme d'autres au savoir-faire de petits faiseux pensant révolutionner la chanson à texte, ou pire, le rock dit "festif".

Avec ce 5ème véritable album sous son nom, celui que l'on traite dédaigneusement de dandy germanopratin affirme un souffle et une exigeance sans aucune commune mesure avec ses pairs présents ou passés, hormis peut-être le Daho des grandes années 1984-1995. En effet, avec ce double CD, Biolay semble vouloir reprendre le flambeau sur un terrain que le Rennais avait laissé en friche au début des années 90: dresser un pont entre verbe haut et lettré, et pop anglosaxonne d'excellente facture.

Pour la première fois conscient de ses limites comme de ses capacités, il nous livre ici une collection de 22 chansons quasiment toutes imparables, dont la variété du spectre sonore n'a d'égale que la hauteur de vue de textes écrits semble-t-il tout près de l'os. De l'ouverture majestueuse de la chanson-titre, à la Massive Attack, agrémentée d'un saxo limite no-wave new yorkaise, à l'énergie fulgurante de "Prenons Le Large" qu'on jurerait emprunté à New Order, d'ambiances feutrées que n'aurait pas renié le Miles Davis d'"Ascenseur Pour L'Echaffaud" (comme sur l'introspectif "La Toxicomanie") à de vibrantes montées de cordes arrangées avec le tact habituel qu'on lui connaît, et enfin de magnifiques véritables bijoux de chansons ouvragées ("Ton Héritage", en forme d'hommage au bord des larmes à sa descendance, ou "La Mélancolie", intimiste au possible) en descentes abyssales et lacrymales (le radical "Padam" ou le plus hypnotique "Jaloux de Tout"), Biolay réalise enfin le sans-faute qu'on était en droit d'attendre de lui depuis la promesse de ses débuts.

Le seul conseil qu'on peut encore lui donner, ce serait: " Ce que les autres te reprochent, garde-le: c'est toi".

Alors tant pis si Benjamin vous paraît imbuvable ou hautain (ce qu'il est peut-être, mais l'art n'a rien à voir avec la bonhommie), car "La Superbe" est la réussite éclatante de l'un des artistes les plus sous-estimés de la pop française contemporaine.

MISE A JOUR DIMANCHE 7 MARS 2010: Benjamin Biolay vient de remporter deux Victoires de la Musique dans les catégories "Album de l'année" et "Meilleur Artiste Interprète Masculin", et ce n'est que justice (pour une fois).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 1 client

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-5 sur 5 de cette discussion.
Message initial: 24 nov. 09 18:07:35 GMT+01:00
You write so beautifully. Your French is like poetry, really... I could read it all day

Publié le 30 nov. 09 10:55:20 GMT+01:00
bravo pour votre commentaire. il m'a donné envie d'écouter biolay. jusque là je le prenait pour un bobo prétentieux et superficiel. a l'écoute de ce cd on se rend compte que le bonhomme possède une profondeur indéniable. un peu comme jl murat. si je peux me permettre cette comparaison.

Publié le 27 avr. 10 02:35:01 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 27 avr. 10 02:45:45 GMT+02:00
Benjamin , il à ètè tout dit de lui de la pire des âneries , à la jubilation, alors que certains continuent à faire hi han !!! et que d'autres jubiles , d'autre part je n'aime pas les comparaisons; chacun trouve son style cela c'est le b a ba du mètier , au concert de Vincent Delerme (ce dernier avait invité entre autre Benjamin Biolay) ils ont interprété Les cerfs Volant accord parfait , cette nouvelle génération ne les mettez pas dos à dos tout ceci est du bla bla moi bla bla connait pas , ce que J'apprécie c'est la vrai la vrai musique , cordes piano flute trompette harpe des paroles qui vous collent à la peau celle du coeur , celles de l'ame ,celles du corps , Bejamin n'ai pas pédant mais résevé , il c'est excusé alors c'est ok'essentiel pour moi c'est qu'il continue de me faire rêver la nuit et d'oublier mes insomnnies

En réponse à un message antérieur du 29 avr. 10 12:18:06 GMT+02:00
DIOONER dit:
Bonjour E. Danielle, je ne pense pas avoir mis qui que ce soit "dos à dos" dans ma chronique de ce disque, seulement il me paraît évident à son écoute que les influences de Benjamin Biolay dépassent le cadre de la "variété française", nouvelle ou non, et qu'il est, plus que d'autres, très marqué par la pop anglo-saxonne et les musiques plus électroniques. Rien de plus. Bien à vous ! F.

En réponse à un message antérieur du 30 juil. 10 13:23:32 GMT+02:00
Très beau commentaire. Très inspiré.
Bravo et VU !
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur


Classement des meilleurs critiques: 141.736