Commentaire client

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 UN CRÉPUSCULE ÉTOILÉ, 27 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wagner / Götterdämmerung (BD) [Blu-ray] (Blu-ray)
La troisième journée de la Tétralogie, le Crépuscule des Dieux, est peut être la plus délicate à scénariser.
Nous ne sommes plus au Walhalla, les Nornes le savent bien, le lien avec les Dieux est rompu.
Brünnhilde a été rejetée au rang des simples mortels, Siegfried a vaincu Wotan, en brisant sa lance d’un coup d’épée, mais il n’en reste pas moins humain. De plus son esprit aventureux et son inconscience vont le jeter dans le monde obscur des Gibichungen.
Il part à la recherche de sa part d’ombre, chère à Carl Gustav Jung :
« L’ombre est quelque chose d’inférieur, de primitif, d’inadapté et de malencontreux, mais non d’absolument mauvais. »
Cette quête va se révéler désastreuse car l’innocent Siegfried n’est pas prêt à découvrir cette part de lui-même que Wagner va masquer avec filtres et autres sortilèges.
Dans cette troisième journée, ce n’est pas uniquement le Crépuscule des Dieux que nous dépeint Wagner; mais aussi celui de l’Homme !

Le salut, comme souvent dan la psyché wagnérienne, viendra de la FEMME. : L’éternel féminin rédempteur !

LES SCÉNATISTES :
Le duo Guy Cassiers, à la mise en scène, Enrico Bagnoli aux lumières, nous offrent une magistrale réalisation habitée par les mystères de cette partition.
Pour illustrer cette tragédie humaine, ils vont s’appuyer sur un bas relief de Jef Lambeaux appelé : « Les passions humaines » où l’on voit la mort, au centre, dominer des corps entremêlés où se mêlent érotisme et souffrance: EROS et THANATOS.

Dans le prologue et les précédentes journées cette frise apparaissait déjà. C’est un fil rouge, un leitmotiv graphique qui relit les différents opus de cette gigantesque fresque.
Dans cette dernière journée elle s’impose comme l’élément essentiel de cette scénographie. Elle descend sur le plateau sous forme de cubes en résine empilés dans lesquels sont inclus des fragments de la fresque : des bras, des jambes ; un véritable reliquaire transparent.
Au terme de l’opéra, une fois le Walhalla embrasé, dans le flot d’harmonies célestes qui s’élèvent de l’orchestre, la fresque de Jef Lambeaux descend lentement des cintres.
Silence…
Il est utile de citer également les projections, véritables vibrations graphiques qui accompagnent la musique ; les danseurs qui chorégraphient la scène où Siegfried porteur du heaume humain trahit Brünnhilde.
Beaucoup de trouvailles qui émaillent cette remarquable réalisation.

LES INTERPRÈTES
Daniel Barenboim
Je voudrais redire, ici, toute l’admiration que je porte à cet HOMME.
Grand chef d’orchestre, grand pianiste et HOMME DE PAIX !
Ici, bien plus encore qu’à Bayreuth, c’est SA Tétralogie.
Il la porte à bout de baguette, avec son orchestre de la Scala dont il a fait un instrument d’une finesse et d’une puissance impressionnante.
Nous sentons la communion qui existe entre le chef et son orchestre… Et nous la partageons.

Les Nornes et les Filles du Rhin sont excellentes,
Waltaud Meier que nous retrouvons dans le rôle de Waltraute, (Walkyrie qu’elle avait déjà endossée au Met). Son duo avec Brünnhilde est sublime.
La Gutrune d’Anna Samull manque cruellement de présence, sa voix à l’aigu métallique, n’est pas agréable à écouter.
Le Gunther de Gerd Grochowski est correct.
Mikhail Petrenko est un Hagen, sans pitié, sa voix énorme, son jeu agressif sculpte le portrait d’une véritable entité négative.
Un exemple : la scène où, dominant le fracas des trompes, il appelle la meute de son Frère, à se rassembler, possède un relief presque sauvage.

J’attendais avec impatience la Brünnhilde de Nina Stemme.
C’est Irène Theorin qui chante.
Déception ?
Un peu, je dois le reconnaitre, mais Irène Theorin, que ceux qui possèdent déjà la Tétralogie de « The Copenhagen Ring» de 2006 connaissent bien campe une Brunehilde noble et courageuse.
Elle manque de tendresse, de féminité ; qualités qu’aurait pu insuffler Nina Stemme.

Le Siegfried de Lance Ryan est toujours aussi affligeant pour les oreilles, tirant désespérément sur une voix qui a disparu.
Je dois reconnaitre à sa décharge, miracle de la représentation, magie de la musique, que le récit de son enfance, suivi de sa mort, à l’acte 3, sont dignes d’un grand artiste.

En conclusion, nous sommes maintenant face à 3 réalisations récentes de grande qualité : celle de Valencia, celle du Met et celle de la Scala.
Je ne me permettrais pas de donner un conseil, encore moins de proposer un choix. J’en suis parfaitement incapable…
De plus …réduire le Ring à une vision me semble absurde.

Les trois ; peut être, ?!!!..

Quelques lignes pour m’excuser, auprès d’éventuels lecteurs pour la longueur de cette rubrique, mais elle n’est le résultat que d’une passion que l’on espère partager.

Pour terminer je laisse la parole à Richard Wagner qui n’a, heureusement, pas écrit que des textes condamnables, ce dernier est tout simplement beau et résume parfaitement la Tétralogie :

« Elle a passé comme un souffle la race des Dieux ;…ce ne sont plus les biens, l’or ou les pompes divines, les maisons, les cours, le faste seigneurial, ni les liens trompeurs des sobres traités, ni la dure loi des mœurs hypocrites, mais une seule chose qui dans les bons et les mauvais jours nous rend heureux : l’Amour ! »
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

Soyez la première personne à commenter cette évaluation.

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 


Détails de l'évaluation

Article

5.0 étoiles sur 5 (1 commentaire client)
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
EUR 30,54 EUR 29,94
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur


Lieu : Valréas France

Classement des meilleurs critiques: 177