Commentaire client

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Le voile se lève ..., 23 juin 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : La dernière colonie (Broché)
... sur les dirigeants de l'espèce humaine. John Perry, en se retrouvant au centre du conflit opposant l'Alliance de la majorité des races extra-terrestres et l'Union Coloniale, apprend enfin la vérité. Et ce n'est pas très beau, mais comment résister à un gouvernement quand celui-ci représente toute la race humaine et lorsque vos propres actions peuvent la mettre en danger ? Exercice tout en finesse, john scalzi, en partant d'un premier livre apparemment anodin et guerrier, fini sur un ouvrage de diplomatie voire même d'utopie politique ! Rassurez-vous, il nous reste quelques beaux moments de déflagration. Je ne vous en dis pas plus, sauf que personne n'a jamais osé sa solution sur Terre ...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-8 sur 8 de cette discussion.
Message initial: 18 août 08 20:45:25 GMT+02:00
Cher Kallisthène, j'ai beaucoup apprécié vos listes, dans lesquelles j'ai retrouvé bon nombre de mes ouvrages de référence, preuve que vous avez bon goût. (seule la présence de Dosadi conjuguée à l'absence de Dune m'a quelque peu fait sursauter, mais j'ai pu me tromper)
Par contre, un léger malaise à la lecture de la liste dont fait partie la "dernière colonie" : votre sélection de lecture ne comprend presque que des ouvrages publiés à l'Atalante ou des poches d'auteurs publiés chez l'Atalante. Ne vous meprenez pas, je considère l'Atalante comme une excellente maison d'édition (nous aurions pu risquer de passer à côté de Glen Cook ou de Simon R Green sans elle !), mais le fait que vous ayez des liens plus ou moins étroits avec cette maison rend-elle pas vos commentaires élogieux... un peu trop élogieux ?
PS : je profite de vos connaissances dans le milieu de l'édition pour vous "vendre" deux de mes auteurs favoris dont j'attends depuis longtemps la suite de la publication de leur oeuvre en français : Laurell K Hamilton et CJ Cherryh. (j'ai pu vu Chanur dans votre liste de Space "chimiquement pur", c'est un oubli volontaire ?)
PS 2 : j'ai lu avec beaucoup d'amusement la volée de bois vert que vous avez prise au sujet de Hugues-Wagner. Vous avez un don certain pour vous faire des amis dans la profession ! Attention, encore un crime de lèse majesté pareil et vous risquez de devoir venir faire un discours sur l'esprit de clocher à la prochaine convention française de SF (si, si, ça existe...c'est généralement entre le concours L'épine et la conférence annuelle sur la parhénogenèse). Avec un peu de chance vous pourrez être placé entre Bernard Werber et Pierre Bordage. (n'oubliez pas votre chapelet)

En réponse à un message antérieur du 19 août 08 22:40:20 GMT+02:00
Chère Marjolaine,

Je vous remercie de me trouver du goût, c'est le meilleur compliment qu'on puisse me faire ! Si j'ai choisi dans les listes Dosadi au détriment de Dune, c'est parce que pour moi ce petit livre condense encore mieux que Dune toutes les qualités de l'écriture de Herbert. Si vous ne l'avez pas lu, je vous y encourage !
je vous assure que je suis parfaitement conscient du problème déontologique que mes liens avec l'Atalante peuvent poser, sans le crier sur les toits je les ai mentionnés dans mon profil et c'est d'ailleurs sans doute ce qui me vaut votre réaction ;-). Il se trouve que je prête beaucoup et recommande tout autant autour de moi dans le domaine SF/Fantasy, car de mon histoire de lecteur acharné je regrette beaucoup certaines phases de vide dues à cette absence de conseil qui m'ont fait abandonner le genre quelques années. Internet et surtout la simplicité de l'utilisation d'Amazon me permettent de diffuser ce genre de conseil. Hélas je ne peux conseiller que les livres que j'ai lu et aimé ! Et ceux que je préfère j'en parle naturellement à l'Atalante qui parfois peut le faire, parfois non. J'aime à penser, mais je peux me tromper, que je conserve une totale liberté d'opinion et d'expression. Ceci d'autant plus qu'il ne s'agit pas de mon métier mais d'un hobby 'amélioré'.
Concernant votre remarque sur ma dernière liste de lecture portant sur le premier semestre de l'année, je la trouve tout à fait pertinente, certes il n'y avait que neuf représentants de l'atalante, chose à laquelle je fais attention, mais il y avait beaucoup de rééditions dans des collections de poche : l'intérêt de l'atalante y est certes bien dilué et pourtant il existe. J'ai donc supprimé cette liste et je constate amèrement que je ne peux suivre l'actualité de l'édition française dans le genre ... snif.
Quant à CJ Cherryh, c'est un des auteurs de ma jeunesse que j'ai acheté régulièrement (Forteresse des étoiles et de la série de Chanur, de mémoire) sans jamais accrocher, je crois que ce qui m'a toujours gêné c'est le flou de l'univers de SF dans lequel se déroulent ces aventures, à mon sens c'est d'ailleurs plus de la Fantasy que de la SF.
Concernant Laurell K Hamilton, j'adore positivement, dans le genre vampire/urban fantasy il faut toujours préférer les précurseurs aux tâcherons qui suivent (dans cette logique, revenir sur anne rice). Hélas une série bien entâmée (six volumes je crois) qui est arrêtée ainsi signifie de mauvaises ventes et il n'est guère propre dans un catalogue de reprendre au numéro 7 !

En réponse à un message antérieur du 20 août 08 19:47:47 GMT+02:00
Cher Kallisthène,

Tout d'abord merci de votre réponse.
En fait, à la réflexion, je ne sais plus si j'ai lu Dosadi. Cela ne peut vouloir dire que deux choses : ou le livre ne m'a pas plu, ou je ne l'ai pas lu. Je vais donc l'ajouter à ma liste de lecture. (si tout va bien je serais en mesure de le lire dans 7 ou 8 ans)
Je suis désolé de vous avoir fait annuler votre liste, telle n'était pas mon intention ! Elle était d'ailleurs bourrée de bons livres. Je suis moi même un fan compulsif de cet éditeur Nantais. A la limite, c'est un double défaut d'honnêteté de votre part (c'était déjà tout à votre honneur de délibérement révéler vos liens avec l'Atalante).
CJ Cherryh est aussi un des auteurs de ma jeunesse, mais vous aurez compris que de mon côté j'ai beaucoup aimé. Je ne conteste pas que Chanur est assez éloigné du Hard-Science cher à votre coeur, mais c'est tout de même à mon sens du Space Opera (un peu caricatural, j'en conviens). Mais il serait injuste de réduire CJ à Chanur. Le cycle des portes d'Ivrel (the morgaine cycle en VO) est lui un vrai chef d'oeuvre de Fantasy. Mais ce qui me met en rage, c'est l'arrêt de la publication du cycle Foreigner après 2 volumes chez J'ai lu (le Paidhi, le Retour du Phoenix), alors que je trouve le début de cette série excellente.
C'est le principal reproche que je fais aux "grands éditeurs" Français : leur manque de suivi éditorial. (Ainsi que le profond mépris que leurs inspirent leurs lecteurs. Cela semble normal, vu le mépris qu'ils ont pour les auteurs qu'ils publient partiellement. Ils pourraient au moins communiquer : on arrête cette série parce que :1) elle marche pas 2) on s'en fout 3 ) l'auteur déteste notre traduction et nous a racheté les droits)
Pour Laurell K Hamilton, même constat : le dernier des volumes publiés en France est tout simplement phénoménal (Obsidian Butterfly). Dans ce cas, l'arrêt de la publication me semble plus lié à un mic-mac entre le Fleuve Noir et Pocket, ou à un problème de droits. (je doute que les livres se soient mal vendus, vu le nombre de fans que l'on rencontre sur la toile).
Dernier exemple : le génial cycle des seuils (the gap series) de Stephen Donaldson dont les trois premiers volumes ont été publiés. J'attends toujours les 2 derniers. Mnémos a bien tenté une réédition, mais ils se sont arrêtés au même niveau que Pocket (grrr, encore eux !)
La solution est toute trouvée, me direz vous : lire en VO. Malheureusement, je lis déjà très lentement le français (50 pages à l'heure semble être mon plafond invisible), alors en anglais... En plus j'ai été vacciné par le dernier livre en anglais que j'ai lu, c'était un David Weber, de la série Harrington (In ennemy hands si je me souviens bien). David Weber, ou l'art de faire 1000 pages avec un synopsis que n'importe quel auteur humain développerait en 100. (à ce sujet, que fait son éditeur, est il dépressif ou totalement inconscient du mal qu'il fait à la littérature ? Jamais je n'ai pu comprendre cette inflation des volumes de SF. Comme si la quantité prouvait le sérieux ou la qualité...)
Amicalement, en vous remerciant de partager vos plaisirs de lecteur. j'ai eu moi aussi du mal à trouver de bons conseils de lecture avant l'émergence de la toile (noosfere, amazon, le cafard cosmique). Surtout à trouver des conseils de lecteurs lambda comme moi, pas des dissertations philosophiques de khagneux rejetés par l'éducation nationale !
PS : vous pouvez enlever le (e) de votre chère. Je ne voudrais pas que vous tombassiez amoureux sur un quiproquo numérique ! (et ce d'autant plus que d'après vos listes, mes lectures révèlent des goûts de fille !!!)

En réponse à un message antérieur du 31 août 08 15:32:42 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 20 oct. 08 22:28:57 GMT+02:00
Cher Monsieur deMouton (puisque je me suis trompé de genre),

permettez-moi de poursuivre cette discussion, ne serait-ce que pour montrer que je ne réponds pas qu'aux filles ! Concernant l'arrêt des séries en cours, et d'après ma faible expérience qui ne dépasse pas ... un éditeur, sachez que cela ne génère que des mécontents, les lecteurs, l'auteur, son agent et surtout sans doute celui qui a porté ce projet auprès de l'éditeur en question. Et je vous assure qu'à l'heure d'Internet les réactions savent sait se faire entendre (d'ailleurs en France surtout en négatif et au US surtout en positif, civilisations ô combien opposées). Conséquences : la raison de l'arrêt doit être assez impérieuse. Or les livres dont vous me parlez sont des traductions, intervient alors ce coût supplémentaire qui fait qu'un livre traduit doit avoir assez nettement plus de succès qu'un livre "indigène" pour justifier ces frais, ceci est d'autant plus vrai des poches dont l'équation économique est plus tendue vis-à-vis des inédits. Tout ceci est donc la faute du lecteur qui n'a pas été au rendez-vous, malgré la qualité du livre ! Bon d'accord en fait il y a toute la chaîne du livre également à considérer + les dysfonctionnements éventuels qui n'ont aucune raison de ne pas exister, comme dans toute entreprise. Reste la communication sur l'arrêt de la série et alors là, j'en conviens, ça pourrait être mieux. D'un autre côté, à mon avis les seules justifications que vous entendrez jamais seront : "ces livres ne sont pas assez vendus", comment pourriez-vous dire : "les livres suivants sont nuls" ou "on s'est fâché avec l'auteur à une convention" ? Hum ?
Concernant l'inflation des livres et l'absence d'éditeur digne de ce nom, la raison classiquement invoquée est qu'on ne contredit pas une star qui vend plein de bouquins, trop dangereux. Quant à l'origine de cette inflation, j'ai lu une explication quelque part donnée par Glen Cook, hélas lui aussi affecté par cette maladie, qui l'expliquait par l'avènement de l'ordinateur personnel qui faciliterait les diarrhées littéraire et les copier-coller intempestifs ...

P.S. C'est vrai que vous avez des goûts de fille !
P.P.S. C'est pô grave

Kallisthène

En réponse à un message antérieur du 28 oct. 08 19:16:31 GMT+01:00
Cher Kallisthène,

J'ai bien aimé le vieil homme et la guerre, que j'ai déjà rangé à mon Panthéon de Space Opera. Vous me permettrez d'être un peu plus dubitatif pour ses deux suites (les brigades fantomes et la dernière colonie). On lit ces deux romans sans déplaisir aucun, mais on est à des années lumière du premier volet de cette trilogie. Merci quand même pour le conseil de lecture, il aurait été dommage de passer à côté de cette belle trilogie.
Pour mon problème je prends de la testostérone en cachets, c'est bon j'ai la barbe qui pousse...
En ce qui concerne le présent commentaire, je ne comprends pas bien ce que vous entendez par votre dernière phrase (qu'est-ce qui n'a jamais été essayé ?)
Amicalement,

En réponse à un message antérieur du 2 nov. 08 22:07:56 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 3 nov. 08 22:50:58 GMT+01:00
Cher Monsieur DeMouton,

Croyez bien que je regrette de vous avoir apparemment envoyé sur une fausse piste, donc sur les brigades fantômes et la dernière colonie ainsi que sur la série de la flotte perdue. J'aurais cependant quelques remarques : il me semble que nous ne sommes pas tout à fait d'accord sur ce qu'est un space opéra, pour moi en effet j'y inclus une forte composante aventure en général, pas toujours heureusement, incompatible avec une ½uvre ambitieuse (en cela donc le Nouveau Space Opéra m'apparait comme une contradiction en inversant cet ordre). C'est ici que John Scalzi et Jack Campbell excellent, et j'ai la faiblesse d'accorder des valeurs proches à des ½uvres d'aventure réussies comme à des romans "intéressants" mais un peu faible niveau romanesque. Et contrairement à une idée reçue, il n'est pas "facile" de faire de bons romans d'aventure, croyez-en les piles de m... de l'espace qui encombrent mon grenier ! Par contre je suis d'accord avec vous sur la dernière colonie, plus anecdotique que les précédents (mais toujours avec l'écriture scalzi, ultra-vivante), mais je ne vous suis absolument pas sur les brigades fantômes qui reste mon préféré de la série pour son action et l'exploration de cette sous-culture de soldats-esclaves, très novateur. Enfin si j'en crois vos remarques je pense que vous devriez vous orienter vers la SF pure et tirer un trait sur le Space-Opéra, d'ailleurs il existe une excellente liste (incontournables XXIème siècle) par moi-même dont les prétentions devraient vous combler !

Amicalement

Kallisthène

P.S. Avez-vous essayer de relire récemment les CJ Cherryh ? Je viens de tenter l'exercice avec la série du non-A de Van Vogt et le résultat a été catastrophique, l'amélioration de la qualité de la SF (et donc nos propres exigences) a été considérable ...

P.P.S. Concernant ce qui n'a jamais été essayé sur Terre, je pensais à la solution utilisé pour empêcher les guerres pour les nouvelles colonies : brilliant ! Si on pouvait faire pareil sur Terre ...

En réponse à un message antérieur du 9 nov. 08 19:45:15 GMT+01:00
Kallisthène,
Non, je ne regrette absolument pas ces lectures, bien au contraire. En ce qui concerne la "flotte perdue", j'ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture, je lui reproche simplement sa (toute relative) facilité et son manque d'ambition. (j'ai été un peu dégouté par Weber, je dois avouer...)
Par contre, c'est vrai, j'ai peut être été un peu méchant avec "les Brigades Fantômes" : le fond est il est vrai très bon. Mais mon reproche portait sur le style et la construction, que je persiste à trouver d'un niveau bien inférieur au "Vieil homme et la Guerre".
Et je suis tout à fait d'accord avec vous, on ne lit jamais deux fois le même livre. Un chef d'oeuvre lu à 15 ans peut vite vous tomber des mains à 30... Je n'ai pas essayé de relire CJ Cherryh, mais j'ai recemment fais l'expérience avec de vieux volumes Anticipation qui avaient fait mon régal il y a bien longtemps de cela. (du Philippe Randa. Pas pu lire plus de 10 pages, trop mauvais)
Quant à la SF "pure", je la fuis comme la peste : ça me passe en général bien au dessus du képi (mon niveau en sciences fait hurler de rire les alchimistes et les occultistes.)
Je pense que l'on chipote un peu : votre liste "Space Opera Chimiquement pur" a beaucoup de points communs avec la mienne. Je suis d'ailleurs très content d'avoir trouvé quelqu'un qui aime "le dragon ne dort Jamais" de Glen Cook, roman qui m'a énormément plu et grâce auquel j'ai découvert "La compagnie noire", un de mes plus grands chocs de ces dernières années...
Avez vous lu "Le faucheur" de David Gunn ? J'ai trouvé ça génial à tous points de vue.
Amitiés.
MdM

En réponse à un message antérieur du 23 nov. 08 19:41:14 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 1 déc. 08 09:57:58 GMT+01:00
Cher Mr DeMouton,

je dois avouer que j'ai un peu de mal à cerner précisément vos goûts, si je n'ai pas lu le faucheur de David Gunn, j'ai par contre lu un certain nombre de critiques assez mitigées dans la blogosphère anglo-saxonne concernant sa grande violence et un certain côté série B (je crois qu'il est en partie inspiré de la série du défunt chris bunch , les aventures de Sten). Je serai tenté cependant, premier essai, de vous attribuer un certain respect pour les auteurs ultra-réalistes, avec toutes les conséquences physiques et morales, gore y compris. Si cette définition vous intéresse, je vous conseillerais donc (j'adore conseiller, je suis un énorme prêteur) les livres de Neal Asher et de richard Morgan côté SF et le fabuleux China Miéville et le non moins formidable joe Abercrombie côté Fantasy.
Par ailleurs vous êtes rempli de chance aujourd'hui, en effet votre v½ux est exaucé, Milady va ressortir tous les Laurell K Hamilton à vitesse ultra-accélérée, trois en mars 2009 !

Heureux veinard

Amicalement

Kallisthène
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

4.2 étoiles sur 5 (13 commentaires client)
5 étoiles:
 (5)
4 étoiles:
 (5)
3 étoiles:
 (3)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
EUR 19,00
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur


Lieu : Paris

Classement des meilleurs critiques: 101