Commentaire client

107 internautes sur 113 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Si c'est un animal, 14 janvier 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Faut-il manger les animaux ? (Broché)
Étant donné les conditions de l'élevage industriel, qui produit l'immense majorité des viandes que nous consommons (99% aux Etats-Unis), est-il moralement raisonnable de continuer à manger des animaux? L'enquête de Jonathan Safran Foer, qui mêle l'analyse au récit, montre le coût exorbitant, du point de vue moral et écologique, de la fabrication en masse de produits carnés bon marché. Le sort abominable réservé aux bêtes à viande élevées en série (poulets, dindes, cochons, saumons et, dans une moindre mesure, boeufs) y est relaté avec force détails et arguments. Végétarien ouvert, l'auteur est également parti à la rencontre d'éleveurs traditionnels, qui respectent leurs bêtes et s'efforcent de leur prodiguer, autant qu'il est possible, une bonne vie et une mort douce. Ce livre qui explore les coulisses du théâtre alimentaire a le mérite de faire remonter à la surface un des grands refoulés de notre civilisation, à savoir le rapport que nous avons, ou refusons d'avoir, avec les animaux que nous consommons. Savons-nous vraiment ce qu'il faut aux bêtes endurer pour se retrouver dans nos assiettes? Et aurions-nous encore envie d'en manger si nous le savions? Pourquoi l'ours polaire du zoo de Berlin soulève-t-il l'enthousiasme et la compassion générale, alors que le cochon d'élevage, à l'intelligence comparable sinon supérieure, souffre dans l'indifférence?La désanimalisation qui est le prix nécessaire à la consommation carnée de masse reste un impensé de nos sociétés, auquel le livre de J.S. Foer s'efforce de remédier.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 3 clients

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-10 sur 15 de cette discussion.
Message initial: 14 janv. 11 20:40:44 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 17 janv. 11 18:30:25 GMT+01:00
KRIK dit:
Bien trouvé, le titre de votre commentaire… même si cette reférence peut paraître choquante à certain(e)s.

Je crois que l'auteur n'est devenu végétarien qu'après cette enquête. Comment ne pas le devenir lorsqu'on connaît la réalité et qu'on accepte de la regarder en face ; sachant en outre que manger des animaux n'est pas indispensable à la santé ?

Publié le 25 janv. 11 13:22:21 GMT+01:00
VU ! Merci pour votre excellente critique.
La question "Pourquoi l'ours polaire du zoo de Berlin soulève-t-il l'enthousiasme et la compassion générale, alors que le cochon d'élevage, à l'intelligence comparable sinon supérieure, souffre dans l'indifférence?" est me semble-t-il une question fondamentale. L'auteur parvient-il à y répondre ?

En réponse à un message antérieur du 25 janv. 11 18:20:03 GMT+01:00
KRIK dit:
Il en est de même de "nos" chers animaux familiers pour lesquels "nous" ferions n'importe quoi d'un côté, et de l'acceptation de fait des indécentes conditions d'élevage des animaux "censés" nous nourrir de l'autre.

En réponse à un message antérieur du 30 janv. 11 11:15:55 GMT+01:00
pg94 dit:
Certes, cette question est fondamentale. Toutefois si la compassion doit s'exercer proportionnellement au degré d'intelligence des espèces ou des individus, on est mal partis... Tout ce qui est vivant et capable de souffrance ne mérite-t-il pas la même compassion ?

En réponse à un message antérieur du 31 janv. 11 12:12:24 GMT+01:00
Costes dit:
Excellente critique Merci !
A lire également l'Eternel Treblinka de Charles Paterson !

Publié le 20 févr. 11 21:40:05 GMT+01:00
zaza dit:
Je suis une grande amatrice de viande et je ne pense pas devenir végétarienne avant de nombreuses années, mais votre commentaire me séduit . cependant cela veut dire que nous mangeons trés trés mal , car les tomates poussées sur plastique , cela n'est pas mieux. Il est vrai que les tomates ne souffrent pas ........
Malheureusement, nous n'avons plus les moyens de manger de la qualité, parce que nous ne connaissons pas les bonnes filières , aucune information !! à quand la vente de mon voisin agriculteur à tous mes amis !
à 2300 euros/mois pour 4 personnes , il faut acheter peu cher , sachant que acheter plus cher n'est pas une garantie , loin de là .
Un grand Merci pour votre commentaire ..........je crois que je vais lire ce livre , alors que cela nem'étais mêmepas venu à l'esprit ! Ah le steack tartare !!!

En réponse à un message antérieur du 25 févr. 11 21:20:43 GMT+01:00
KRIK dit:
Zaza, puisque vous abordez l'aspect financier, supprimer la "viande", c'est nettement alléger son budget alimentation et ainsi davantage permettre une orientation vers des produits de bonne qualité (parfois plus chers) à budget constant. On peut aussi manger moins de "viande" pour en acheter une plus respectueuse de l'animal. Et à défaut de devenir végétarienne, pourquoi pas le "lundi sans viande" ?!
Pour avoir une idée de la réalité de l'élevage en France, en complément de ce livre, on peut aller regarder quelques vidéos sur le site de l'association L214 www.l214.com

En réponse à un message antérieur du 3 mars 11 16:54:04 GMT+01:00
Pas vraiment. L'auteur n'impose pas de doctrine. Il expose des faits et laisse le lecteur libre de juger par lui-même et de prendre la mesure de ce qu'il apprend. Personnellement, je m'intéresse depuis longtemps à la question et ce livre ne pas vraiment appris de faits en soi mais j'ai vivement apprecié son humour, son ouverture d'esprit, le mélange de vécu personnel et d'enquête professionnel. J'espère aussi que le fait que l'auteur parle comme un homme somme toute ordinaire et comme un père de famille aura un impact fort sur les lecteurs non avertis.

Publié le 3 mars 11 16:55:00 GMT+01:00
Excellent commentaire et du coup, je n'ai pas grand chose à rencontrer sinon mes remarques/compléments sur les autres réactions.

En réponse à un message antérieur du 3 mars 11 16:58:42 GMT+01:00
Effectivement Krik, le titre du commentaire de David est très bien trouvé ! C'est hélàs l'analogie que j'ai faite en découvrant petit à petit le sort des animaux d'élevage. A la lecture de son ouvrage, j'ai compris que Jonathan Foer est devenu végétarien avant de réaliser son enquête. Il n'évoque toutefois pas sa consommation de lait dont l'industrie est fortement dépendante de celle de la viande. En effet, pour qu'une vache donne du lait, elle donne tous les ans naissance à une future vache laitière ou à veau de boucherie...
‹ Précédent 1 2 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur


Classement des meilleurs critiques: 197.907