Commentaire client

4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Vous avez dit "brutal" ?, 5 mars 2013
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pinnacle of Bedlam [Edition Limitée] (CD)
Je ne suis pas le mieux placé pour parler de cet album.
Pourquoi ? Tout simplement parce que Suffocation ne m'a jamais vraiment intéressé, n'étant pas particulièrement friand de Brutal Death (mais je commence à m'y intéresser de près, la preuve). Et qu'est-ce que j'apprends ? Il s'agirait de leur meilleur album depuis des lustres. Fichtre, quelle pression ! Je ne vais même pas pouvoir comparer avec les oeuvres antérieures que je ne connais pas. C'est donc avec une oreille (presque) totalement neuve que j'aborde "Pinnacle Of Bedlam", le septième album studio des Américains.

Premier boulot, se pencher sur l'historique du groupe. Car si je ne connais pas (bien) la musique du groupe, je sais tout de même qu'ils se sont formés il y a bien longtemps (1988 pour être précis) et qu'ils sont considérés comme les initiateurs du Brutal Death.
Aujourd'hui, le groupe revient après une pause discographique de quatre années. "Pinnacle Of Bedlam" est donc le septième album du groupe, faisant suite à un "Blood Oath" qui a réussi à propulser Suffocation dans le US billboard 200 (les 200 plus grosses ventes de disques aux USA) pour la première fois de leur carrière et ce, malgré des critiques de fans qui avaient trouvé cet album assez moyen.
Cet album voit aussi revenir Dave Culross derrière les fûts, lui qui fut le batteur du groupe entre 1996 et 1998. Il remplace donc le batteur originel du combo, Mike Smith, qui a de nouveau quitté ses partenaires car le courant ne passait plus entre eux. Quoi qu'il en soit, Dave connaît le boulot et même si Mike était un batteur reconnu et respecté, Dave le remplace de manière très convaincante. Ca tabasse ferme !

Entrons maintenant dans cet album. Ce qui est bien avec Suffocation, c'est qu'on est tout de suite dans le bain. Le premier morceau vous déboule dessus à la vitesse d'un trente tonnes qui n'a plus de freins dans une descente à vingt pour cent. La voix de Frank Mullen est impressionnante de puissance, ce n'est pas pour rien qu'il est considéré comme l'un des meilleurs beugleurs du genre. "Purgatorial Punishment" qui suit, du haut de ses même pas trois minutes, continue le travail de sape. Le groupe n'est pas là pour rigoler. Côté guitares, Terrance Hobbs et Guy Marchais nous sortent des riffs hallucinants de vitesse mais aussi des solos clairs et mélodiques (oui, j'ai bien dit mélodiques, je sens que je vais me faire arracher la tête par les fans absolus du groupe) et même une intro et une outro acoustiques tout en finesse ("Sullen Days"). Histoire de mettre un peu de douceur dans cet album de brutes. Car oui, pour du brutal, c'est du brutal. Les rythmiques vous moissonnent les entrailles, les blast beats vous laminent les oreilles ("Cycles Of Suffering", "Eminent Wrath", "Rapture Of Revocation"...).
Inutile de proposer un track by track mais je retiendrai principalement "As Grace Descends" qui est un morceau monumental dans le genre, inouï de brutalité et de vélocité. "Sullen Days", plus lourd et plus subtil (du moins dans sa première partie), n'est pas pour me déplaire non plus.

Comme je l'ai dit au début, je ne connais pas bien Suffocation. Je ne comparerai donc pas cet album au reste de la discographie et vous dirai encore moins s'il est meilleur ou moins bon que celui-ci ou celui-là. Mais entendons-nous bien, en terme de Brutal Death, Suffocation n'a de leçon à recevoir de personne. Les Américains maîtrisent parfaitement leur sujet et même le non spécialiste que je suis a trouvé tout cela extrêmement bien ficelé. Je ne saurai donc trop vous conseiller de jeter rapidement une oreille dessus si vous êtes amateur du style car il se pourrait bien que ce "Pinnacle Of Bedlam" devienne un de vos albums de chevet.
A titre personnel, cet album m'a convaincu et m'a donné envie de me repencher sur les albums cultes de Suffocation. Comme quoi, il n'est jamais trop tard...
16 / 20

Retrouvez cette chronique (et d'autres) sur le site "auxportesdumetal.com".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-2 sur 2 de cette discussion.
Message initial: 5 mars 13 18:43:47 GMT+01:00
C'est courageux de t'être attelé à la tâche ardue de chroniquer un tel album. Tu t'es bien renseigné en tout cas.
Il n'est effectivement pas trop tard pour se mettre à jour, commence donc par écouter "Effigy of the Forgotten" (1991) et "Pierced from within" (1995) pour te faire une idée. Ces deux albums ont été tellement influents qu'on pourrait en écrire des romans. La scène brutal death actuelle leur doit presque tout.
Concernant cet album, c'est une boucherie. Plus puissant, plus efficace, plus homogène en terme de qualité que le précédent. Un Suffocation plus moderne tout en conservant sa touche old school indissociable de sa forte identité.

En réponse à un message antérieur du 16 mars 13 14:20:23 GMT+01:00
je connais mal ce groupe sur lequel je me suis penché il y a 10 ou 12 ans. j'ai refilé mes cd à l'époque, surtout il faut éviter breeding the spawn, disque avec un son horrible que le groupe considère comme une épine dans le pied!
maintenant, le petit dernier me tente bien...
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

4.8 étoiles sur 5 (4 commentaires client)
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur

orion
(TOP 100 COMMENTATEURS)   

Lieu : Vinland

Classement des meilleurs critiques: 66