Commentaire client

8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Germanique, italienne, apatride ?! magnifique version "sans papiers" de Rigoletto., 5 juillet 2013
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Verdi : Rigoletto (CD)
Est-il une œuvre de Giuseppe Verdi plus universelle que Rigoletto ?
L'œuvre qui confond d'admiration les amateurs et connaisseurs pouvant y voir, clairement et fermement dessinés, les traits d'un génie créateur et novateur, mais qui, avec la même force de conviction, emporte les réticents, les perplexes et les néophytes dans la vague de sa séduction mélodique et rythmique, ce mélange de vigueur et de raffinement, d'instinct et de science, qui est la signature sans pareille de Giuseppe Verdi.
Les premiers évoqueront le saisissant prélude orchestral ou le sublime quatuor vocal "Bella figlia dell'amore" que Victor Hugo a envié à Giuseppe Verdi car il ne pouvait pas, avec le seul secours du drame parlé qui était son propre registre d'expression, donner à entendre cette clarté immédiate et parfaite de quatre voix solitaires miraculeusement unies.
Les seconds évoqueront le célébrissime " La donna è mobile"...
Peu importe.
Rigoletto a atteint l'universalité.
Cette version magnifique et inégalée de Rigoletto est un réjouissant pied-de-nez à la critique étriquée et conformiste.
"Germanique" a-t-on dit, ah ah ah !
Parce que c'est un chef... tchèque, Rafael Kubelik, qui dirige admirablement l'orchestre on ne peut plus italien de la Scala...
Parce que c'est Dietrich Fischer-Dieskau, baryton ô combien allemand, qui sert le texte verdien avec une rectitude et une intelligence absolues, quoi que l'on pense par ailleurs de sa "germanité" dans l'expression et l'articulation : il reste qu'il est tout bonnement fascinant.
Et puis, du côté de l'Italie, il y a la Gilda de Renata Scotto, superbe héritière de Maria Callas, conjuguant un art du chant de haute école et la flamme de la passion, pure, entière, noble et sensuelle, non, Gilda n'est pas une "pauvre cruche" abusée par un vil séducteur, elle est une femme, une femme amoureuse qui accepte en toute lucidité d'être brûlée par l'amour qu'elle porte au Duc de Mantoue, si vain et veule soit-il, Renata Scotto est une Gilda vibrante d'une innocence incendiaire.
Et du côté de l'Italie encore, dans cette version "germanique" de Rigoletto, nous avons Carlo Bergonzi en Duc de Mantoue.
Un aristocrate du chant verdien dans le rôle sans doute le plus minable, le plus médiocre, le plus méprisable - pour un ténor dont ce n'est pas la vocation "naturelle" -, dans la dramaturgie verdienne.
Carlo Bergonzi : trop gentil, trop doux, trop débonnaire, trop rond, trop poli, trop probe pour incarner ce séducteur cynique qui ne cherche qu'à collectionner les conquêtes et assouvir ses appétits sexuels en se moquant des sentiments sincères et sacrificiels qu'il inspire ?
Peut-être, du point de vue de la critique étriquée et conformiste.
Mais il faut l'entendre chanter, dire, articuler et phraser : divinement.
Et alors, je ne sais pas dans quel bois il faut être taillé pour résister à l'envoûtement dont il est l'artisan et l'orfèvre, serait-ce à contresens.
Cette version de Rigoletto est absolument belle et on se moque pas mal de sa carte d'identité, c'est une version... "sans papiers".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 2 clients

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-10 sur 11 de cette discussion.
Message initial: 6 juil. 13 01:05:38 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 6 juil. 13 01:20:58 GMT+02:00
M. F. Phan dit:
Je ne connais pas toutes les oeuvres de Verdi , ( notamment je n'ai pas eu la chance d'écouter Rigoletto !!!) celà dit , je connais suffisament , ses oeuvres , pour les avoir écouté de très nombreuses heures , Aida j'adore ! , La forza del Destino !, Luisa Miller ! j'aime beaucoup ! La Traviata évidemment ... , Nabucco ! et quelques autres , Don carlo ... que je connais moins ! ....

Et le Requiem !

Donc , J'abonde dans ton sens , c'est à dire que les perplexes , tu le dit tellement bien !!!!! Verdi !!! les subjugue aussi EH !!!! VERDI !!!! Ton com est d'une perspicacité vrai et vive ... si juste à mon très humble avis ! VERDI ! ...

OUI ! et Raphael Kubelik ! est un formidable chef !
la Voix de Renata Scotto ! J' adore !

Très bonne fin de soirée et BRAVO et Merci de ton commentaires ! Vu+++ Et Nombreuses Bises à Toi ! gentille et douce Carmen :-)))
bon samedi ! à bientôt ! :-) , Fred

En réponse à un message antérieur du 6 juil. 13 13:48:39 GMT+02:00
Carmen dit:
Merci à toi, cher et si gentil Fred, cela me fait vraiment plaisir de trouver ici ton appréciation chaleureuse et tes remarques vives aussi, je vois que tu as encore de belles découvertes à faire chez Verdi, le compositeur lyrique de ma vie !
Disons que tu as la chance de ne pas encore connaître Rigoletto puisque c'est un bonheur qui t'attend quand tu découvriras cette oeuvre magnifique, un jour proche je l'espère...
Merci encore, Ami.
Bisous.
:-)
Carmen

Publié le 9 juil. 13 11:04:14 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 9 juil. 13 11:38:33 GMT+02:00
Claude 72 dit:
L'art n'a pas de frontières , et l'appréciation des ½uvres et créations de ce "grand Monsieur" que fut GUISEPPE VERDI sont mondialement connues.
On peut ne pas tout connaitre de Rigoletto , mais l'on se mémorise très bien les principaux passages de cette très belle création.
Amicalement et VU pour votre bon article.
Claude72

En réponse à un message antérieur du 9 juil. 13 13:28:39 GMT+02:00
Carmen dit:
Bonjour, Claude,
Un grand merci pour votre visite et votre appréciation.
Rigoletto, comme d'autres oeuvres populaires de Giuseppe Verdi, est victime de la célébrité de ses airs les plus mémorables mais rien ne vaut l'écoute intégrale pour en mesurer la grandeur.
À propos de la "Donna è mobile", une anecdote : Giuseppe Verdi savait par avance que cette "chanson" allait "faire un tabac" et il avait donné des instructions très strictes pour qu'elle ne fût pas dévoilée avant le jour de la création de l'oeuvre !
Amitiés.
Carmen

En réponse à un message antérieur du 11 sept. 13 13:09:10 GMT+02:00
Henrard dit:
Merci de votre commentaire que je n'avais en effet pas lu, il est éclairant et me conforte dans l'idée que j'en avais. Je suis pourtant assez surpris des commentaires très mauvais de certaisn amazonuates sur ce coffret. Aurais je loupé quelque chose ?.

En réponse à un message antérieur du 11 sept. 13 19:53:32 GMT+02:00
Carmen dit:
Bonsoir, Ivan,
Non, vous n'avez rien loupé ! le fait que des commentaires éreintent cette version de Rigoletto et que d'autres la portent aux nues en dit seulement long sur les effets secondaires de la passion et de la subjectivité...
Si l'on sollicite l'arbitrage d'un professionnel (je songe à l'analyse de cette version dans le guide des opéras de Verdi), la balance penche nettement du côté de l'éloge.
Bien à vous.
Carmen

En réponse à un message antérieur du 16 sept. 13 17:28:35 GMT+02:00
cacoton dit:
Les "professionnels" de la critique musicale n'en savent pas plus que n'importe quel fervent mélomane...mais ils sont bien plus dangereux car ils sont pleins de préjugés souvent stupides,et ,en plus,ils ont la prétention de vouloir les imposer aux innocents auditeurs.Ceci dit,et pour une fois,ils ont raison en ce qui concerne le Rigoletto de Kubelik,insurpassable.

En réponse à un message antérieur du 16 sept. 13 22:00:45 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 16 sept. 13 22:01:13 GMT+02:00
Carmen dit:
Bonsoir,
Vous exprimez avec une réjouissante vigueur ce que je pense parfois sinon souvent des "professionnels de la critique musicale" mais que je dis de manière plus précautionneuse parce que je leur accorde un préjugé de compétence et donc de supériorité en regard de la "fervente mélomane" que je suis assurément mais "sans titre"...
En tout cas, nous sommes d'accord sur cette version de Rigoletto, insurpassable même si elle ne rend pas certaines autres superflues.
Merci pour votre visite.
Bien à vous.
Carmen

Publié le 1 avr. 14 23:08:15 GMT+02:00
Magnifique commentaire de Carmen, comme d'habitude, mais je trouve qu'elle exagère un peu cependant: ce Rigoletto que je connais depuis pratiquement 50 ans a toujours été considéré comme une grande version même si on lui a cherché des poux dans la tête, notamment à cause de l'interprétation de Dietrich Fischer Dieskau .
J'ai jamais bien compris pourquoi mais DFD -doté d'une voix d'une beauté exceptionnelle et d'une intelligence qui lui permet de donner des interprétations très travaillées et le plus souvent remarquable- dérangeait beaucoup les critiques qui lui reprochaient de chanter trop bien ! A la même époque, on faisait le même reproche à la sublime Elisabeth Schwartzkopf dont certaines interprétations mozartiennes et straussienne n'ont jamais été égalées comme par exemple Elvire dans Don Giovanni , ou plus encore la Maréchale du Chevalier à la rose. DFD Schwartzkopf accusés de délit de trop belle gueule en quelque sorte !
Et, pour en finir avec Rigoletto, la version de Kubelik ne souffre plus guère de reproche malgré son rôle titre un peu teuton; Fischer Dieskau qui fut par ailleurs un grand Falstaff avec Bernstein et un non moins grand POSA avec Solti
Enfin, cette vieille version des années 60 s'est bonifiée avec le temps, parce qu'on a pas fait mieux et que le quatuor réuni dans cette version - Kubelik, Scotto,Bergonzi et Fischer Dieskau s'est révélé être un carré d'as.
Alors tant pis pour ceux qui trouvent que la mariée est trop belle

En réponse à un message antérieur du 1 avr. 14 23:28:49 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 1 avr. 14 23:29:06 GMT+02:00
Carmen dit:
Bonsoir Philippe,
Merci tout d'abord pour votre appréciation chaleureuse.
Merci aussi pour vos remarques qui me font constater que nous sommes en réalité parfaitement d'accord !
Permettez-moi une précision.
Cette "exagération" que vous relevez à juste titre est délibérée en ce sens qu'elle est rhétorique : le point de vue en réalité marginal de "ceux qui trouvent que la mariée est trop belle", lu en divers endroits, fut pour moi le moteur de ma déclaration d'admiration entière à cette version dont vous avez bien raison de dire que l'on n'a pas fait mieux depuis.
Bien à vous.
Carmen
‹ Précédent 1 2 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur

Carmen
(TOP 500 COMMENTATEURS)   

Lieu : Paris, France

Classement des meilleurs critiques: 123