Commentaire client

3 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La tradition, mais des solistes rayonnants, 26 mai 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bach : Passion selon Saint Jean (CD)
Il peut être étrange de vanter cette Passion enregistrée (ou publiée) en 1961, qui n'applique évidemment pas les découvertes musicologiques qui font le prix de certaines versions plus récentes. D'une part, les Passions souffrent moins, à mon avis, que les cantates, de cet archaïsme, d'autre part, cette version bénéficie de la présence de solistes d'une qualité qu'il serait inimaginable de trouver à notre époque, surtout rassemblés. Fritz Wunderlich est le plus éloquent des Evangélistes et à l'époque son seul concurrent véritable aurait été Haefliger, dont la voix chaste et la rigueur convenaient naturellement au chant religieux, mais qui n'avait pas sa séduction sonore et sa vaillance. On trouve Fischer-Dieskau, dans la trentaine c'était quelque chose ! Puis Christa Ludwig, jeune aussi, Elisabeth Grümmer, qui sera bientôt en fin de carrière, mais on sait combien la sévérité et l'esprit de décision, la clarté qui marquaient sa voix la rendaient unique dans la musique religieuse, le merveilleux Josef Traxel, Karl-Christian Kohn, moins connu, mais qui parvient à tenir son rang face à une telle accumulation de vedettes, sans les égaler, Lisa Otto... Il est difficile de ne pas être ému devant de telles prestations, d'autant plus qu'il n'y a strictement aucun point faible. Karl Forster est un vrai chef, qui sait créer un mouvement d'ensemble, animer la grande forme, ce qui fait qu'on n'a pas l'impression d'une succession de numéros de chant.

Le plus critiquable dans ces vieilles versions pouvait être les choeurs, océaniques et boursouflés, mais ici ils sont moins braillards et baveux ici que ceux qu'on trouvait à l'époque chez Kurt Thomas. Les tempi sont bien lents, tout de même, c'est dans les choeurs qu'on le ressent le plus, car quand les solistes chantent, on n'y pense pas.

Si l'authenticité musicologique n'est pas le point fort de cet album, il en existe une d'une autre sorte, moins fréquente à notre époque, qui est l'évidente ferveur religieuse qui s'en dégage, c'est cela qui peut entraîner aussi les plus rétifs à ce style. Comme l'enregistrement n'est tout de même pas trop ancien, la qualité du son ne devrait pas être un obstacle.

Vous pouvez voir l'ancienne présentation de ces disques, afin d'accéder au commentaire très approfondi de Claude Toon.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 2 clients

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-3 sur 3 de cette discussion.
Message initial: 26 mai 11 12:35:06 GMT+02:00
Même si je suis un baroqueux fervent (je déteste ce terme mais il est facile d'usage), fervent mais pas sectaire, rien que l'énoncé des solistes de cet enregistrement me donne envie de m'asseoir par terre pour rêver. L'art, c'est-à-dire ce mélange subtile, incalculable de vie et de beauté peut se trouver partout, à toute époque et en tout style. Il n'y a pas de progrès en art, et tu as raison d'attirer l'attention sur ce que certains jettent un peu vite aux oubliettes de l'histoire.
Bien à toi.

En réponse à un message antérieur du 26 mai 11 13:20:55 GMT+02:00
Bonjour Roger
Tout à fait d'accord, mot pour mot. "Nous partageons les même valeurs", si je puis me permettre cette remarque facétieuse...
Comme je le suggère dans mon commentaire. Les "plateaux" de chanteurs, dans cet enregistrement, dans les autres versions de Jochum et klemperer (St Matthieu), laissent un goût parfois amer de paradis perdu du chant à la rencontre d'une ferveur en osmose avec la partition....
Cordialement.

En réponse à un message antérieur du 26 mai 11 13:25:30 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 26 mai 11 13:28:31 GMT+02:00
Bonjour Roger, bonjour Claude (dont le message à Roger s'inscrivait pendant que je répondais),
Quand on a aimé quelque chose, on continue de l'aimer, même si on a appris à aimer quelque chose de complètement différent. Mais si je ne connaissais pas cette version, c'est évident que ce n'est pas celle que je rechercherais en premier.
Pour ces anciennes interprétations, je crois qu'il faut savoir trier. Mais c'est vrai que je préfère maintenant les interprétations baroqueuses, surtout pour cette période. J'ai fait quelques évaluations positives pour ce type d'enregistrements.
Cordialement
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur


Lieu : Occitània

Classement des meilleurs critiques: 30