undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Commentaire client

4 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Une curiosité très éclairante., 14 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La loi (Broché)
On comprend pourquoi Frédéric Bastiat fut l' idole de Margaret Thatcher, Reagan, et Busch. "Bon sens", "Nature humaine" et songe creux.
A partir de données aussi irréfutables que la liste exhaustive des dons que Dieu accorda aux hommes, Bastiat, avec, disons le
une grande élégance de style une vivacité d' esprit remarquable et une belle énergie, se débat dans une glu de bon sens
vaguement métaphysique sur fond de préexistence du droit. Cette pensée qui se veut libertaire voire révolutionnaire, confine souvent
à une sorte de conformisme individualiste presque naïf. Elle préfigure les banalités philosophiques d'un Friedrich Von Hayek ( voir "La route de la servitude"),
également grand inspirateur lui même, avec le bonheur que l' on sait, des anciennes gloires politiques précitées.
Même Adam Smith, peu suspect d' interventionnisme, entrevoyait dans la faiblesse de l' état ( à propos des Indes Occidentales par exemple )
le risque de l' émergence de la tyrannie des lobbies d' intérêt privé. Bastiat, lui n' a rien vu.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 2 clients

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-2 sur 2 de cette discussion.
Message initial: 9 avr. 13 19:06:49 GMT+02:00
Diagoras dit:
Des references a un dieu franchement spinoziste et on parle de creationnisme... Ce commentaire m'a fait eclater de rire. Le deisme de Bastiat n'a rien a envier a celui de Voltaire. Qualifie t'on Voltaire de creationniste? Bien sur que non.

En réponse à un message antérieur du 4 juil. 15 02:57:37 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 2 août 15 21:53:59 GMT+02:00
Longtemps après encore, je suis content de vous avoir procuré cet instant de bonheur. Cette hilarité supérieur qui renvoie au ridicule tout contradicteur par un cinglant commentaire courageusement anonyme.
Si c' est le mot créationniste qui vous a fait rire, je vais vous le répéter et peut être, cette fois tomberez-vous de votre chaise.(En douceur. Je ne vous veux aucun de mal). Je ne l' emploie pas au sens militant actuel de l' extrême droite la plus réactionnaire américaine, mais à son sens premier simple du Dieu créateur.
Lorsque Bastiat écrit: "Nous tenons de Dieu le don qui pour nous les renferme tous, la vie" il y a peu d'ambiguité dans sa conception finie et définitive, de la "nature humaine" crée,( peu importe par qui) concept par essence opposé à l' évolution darwinienne. C'est ici le coeur de mon propos.
En suite, c' est sur cette soit disante "Nature Humaine" qu'il appuie son raisonnement. C'est bien en cela qu'il est "créationniste" au sens propre et négateur par conséquence de l' évolution.
Que Bastiat, catholique pratiquant croit ou pas en Dieu n' a aucune importance. Son Dieu est sans doute plus plus voltairien que dominicain, ça ne fait pas de doute, je vous l' accorde. Mais ceci n' a aucune importance si l' "Homme" de Bastiat est une créature définitivement déterminée par une force supérieure, fusse-t-elle la mère nature pour faire moderne ou Jupiter pour faire classique.
Je citerai pour poursuivre: "La propriété est un don de Dieu, le droit de la défendre, c' est la justice"...
Encore une fois, nous devons accepter un postulat affirmant une préexistence du droit. Une préexistence qui ne se conçoit que dans le cas d' un homme déposé dans un contexte prédéterminé indépendant de lui même et son action: une sorte d' Eden où il viendrait pour bosser.
"C'est parce que la personnalité, la liberté et la propriété préexistent que les hommes font des lois"...
Que le déisme de Bastiat soit voltairien ou pas, son raisonnement porte sur un "Homme définitif" sorte d' "l'éternel humain". Que ceci corresponde à une vision de la première moitié du XIXe siècle, parait assez naturel, même si sur le sujet il ne semble pas trop en pointe. On peut même y voir une sorte de "Manifeste" pour la négation de toute dialectique évolutionniste. Bastiat défend des positions philosophiquement conservatrices, même si ses positions politiquement libérales le placent alors à gauche de l' assemblée.
Bastiat est dans l' affirmation de vérités et d' absolus préexistants, et la Vérité, c'est la croyance. Ce petit opuscule fait rarement la place au doute vous me l' accorderez.
Autant dans les échanges de correspondance entre Proudhon et lui, (au sujet des intérêts et du crédit par exemple), l' agilité de son esprit et son intelligence sont évidentes. Autant sa vison économique est pointue, autant ici la dimension philosophique a quelque chose d' infantile dans la banalité des concepts. Cette vision étriquée fondée sur un "individualisme" qui serait le fait de la nature humaine, (affirmation sans preuve scientifique par ailleurs) préfigure les plates considérations d'un Friedrich Von Hayek et sa philosophie de comptoir contagieuse.
Cordialement. J-M.C
PS. Tant que j' y pense, laissez donc Spinoza tranquille.
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur


Classement des meilleurs critiques: 3.240