Commentaire client

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 La Neuvième de Bruckner, du premier mouvement au quatrième, 28 mai 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bruckner : Symphonie n° 9 (CD)
Je n'aurais peut-être pas écouté ce disque de sir Simon Rattle, un chef toujours imprévisible, si Arte n'avait pas retransmis en septembre 2011 un concert à Lucerne où il dirigeait Britten et cette même Neuvième (dans ses trois mouvements achevés). Le résultat m'avait beaucoup impressionné.

Je ne sais pas si on retrouve tout à fait les mêmes qualités dans cet enregistrement issu de concerts de février 2012, mais on en est tout de même proche. Le premier mouvement est moins violent qu'ailleurs, moins urgent et halluciné qu'avec Furtwängler (Berlin, 7 octobre 1944), mais pas adouci ; à la fois solennel et lyrique (le second thème, si bien modelé) jusqu'à une coda particulièrement imposante.

Malgré un Trio très élégant et réussi, le Scherzo est sans doute, malgré la réputation de Rattle dans la musique du XXe siècle, le mouvement qui me convient le moins. Pour la hargne et le démonisme, il faudra aller voir ailleurs (par exemple, Eduard van Beinum, Evgeni Mravinski).

Des trois premiers mouvements, l'Adagio est sans doute le plus constamment réussi. Comme à Lucerne, Rattle y est souverain, et la Philharmonie de Berlin de toute beauté, les cordes tout spécialement. On a entendu plus noir, Rattle soulignant pour sa part à la fois les éléments lyriques et consolateurs, et la grande hardiesse de Bruckner dans l'harmonie et le traitement des timbres.

Pour ces trois premiers mouvements, on ne manque certes pas de guides très sûrs. Pour ma part, j'ai appris l'oeuvre avec Carlo-Maria Giulini et le Chicago Symphony, qui reste un modèle.

Intérêt supplémentaire de ce disque d'une oeuvre très enregistrée, elle est donc proposée en quatre mouvements, bien que ce ne soit pas exactement une première (pour une information exhaustive, voir abruckner.com). Tandis qu'Harnoncourt avait choisi de donner les fragments détachés de ce finale (puisque des mesures manquent, vraisemblablement des feuillets perdus, outre le problème de la fin), les entrecoupant de considérations musicologiques, Rattle a choisi une version toute nouvelle (Samale-Phillips-Cohrs-Mazzuca, 2012) qui rétablit les continuités et permet d'entendre l'ensemble comme un tout.

Ce finale, qui poursuit sur la lancée de celui de la 8e, est du plus haut intérêt et contient certaines des plus belles idées du compositeur (ce motif de quatre notes qui nous explose à la figure, presque d'emblée, avec le dédain habituel de Bruckner pour les transitions, et les édulcorations ; le choral au cuivres un peu plus loin). Je pense que d'autres chefs pourraient rendre justice encore mieux, par endroit, à sa dimension de Crépuscule des dieux instrumental. Mais il y a aussi des moments vraiment glorieux (à 5'10, c'est immense), et à partir de 17', pour toute la fin, quelque chose se passe, qui tient aussi au chef et à l'orchestre.

Une reconstitution, même à partir de passages entièrement instrumentés et d'esquisses très élaborées (voir la notice), ne prétend pas nous faire entendre ce que le compositeur nous aurait livré. La coda de ce quatrième mouvement, qui récapitule non seulement l'oeuvre entière, mais aussi une vie de musique, nous ne saurons jamais exactement ce que le compositeur en aurait fait. Mais nous pouvons ici nous faire bien plus qu'une vague idée de ce que devait être le plus grand Finale signé par Anton Bruckner, et je crois qu'il n'y a rien à ajouter.

PS. Je remercie les participants d’une discussion qui s’était engagée sur une version antérieure de ce commentaire. La Neuvième de Bruckner, faut-il la jouer telle que Bruckner l’a laissée inachevée, ou telle qu’on voudrait qu’elle soit achevée, au plus proche de ses intentions ? A mon avis, il n’y a pas de conclusion définitive sur ce point. Je pense que le mieux est d’exécuter tantôt l’oeuvre en trois mouvements, tantôt (plus rarement) dans une version complétée. Bruckner est présent dans les deux: il est à la fois celui qui l'a laissée inachevée, et celui qui aurait voulu la finir.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

Soyez la première personne à commenter cette évaluation.

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 


Détails de l'évaluation

Article

4.4 étoiles sur 5 (12 commentaires client)
5 étoiles:
 (7)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur

Denis Urval
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 50 COMMENTATEURS)   

Lieu : France

Classement des meilleurs critiques: 12