undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_PhotoM16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Commentaire client

7 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ma prostate est asymétrique, 7 mars 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cosmopolis (DVD)
Cosmopolis est sans doute l'oeuvre la plus accomplie de David Cronenberg. En nous enfermant dans la limousine d'un jeune golden boy de 28 ans (Eric) il nous montre la précarité d'un univers prétendûment protégé : voiture blindée avec bar, télé et internet, où l'on peut recevoir conseillers fiscaux et maitresses, médecin et traders sans se soucier des événements qui secouent la ville dans laquelle elle évolue lentement, trop lentement sans doute à cause du cortège présidentiel qui traverse New York et pertube la circulation.
Mais le charmant garçon aux traits si lisses, qui peut assister en direct devant la télé de sa bagnole à l'assassinat du patron du FMI, ne peut mettre le pied dehors sans risquer sa peau. Ca commence dans le bar où il fricote verbalement avec sa jeune épouse avant que deux activistes ne s'interposent en brandissant des rats.
Revenu dans sa voiture, il se fait examiner le rectum par le remplaçant de son médecin habituel, qui lui annonce (alors qu'il est en grande conversation avec Emily, son analyste financière) que sa prostate est "asymétrique".
Dans la rue, les manifestants, qui veulent la révolution des rats, taguent et bousculent sa voiture jusque-là indestructible. Le soir tombé, le jeune dandy, obligé de laisser la limo au garage, ne retrouvera pas l'équilibre du piéton ordinaire : meurtre gratuit de son garde du corps (qui a la mauvaise idée de lui montrer comment se servir de son arme sophistiquée) cheveux mal coupés chez l'ancien coiffeur de son père, entartage en pleine rue par un fanatique, et menace de mort par un ancien trader qui a tout perdu à cause de lui et de ses spéculations boursières.
Il est étonnant de constater cette présence-menace des rats qui était l'événement-clou du Lohengrin de Salzburg 2011, dans la prodigieuse production d'Hans Neuenfels. D'ailleurs, dans le film, Eric et son jeune trader super-doué de 22 ans, ne méditent-ils pas sur la possibilité que le rat devienne la première monnaie mondiale?
On l'aura compris : Cronenberg manie l'humour avec une grande finesse, alors que dans l'autre film qui avait pour héroïne une autre bagnole, un taxi en l'occurrence (Taxi Driver), Scorsese nous immergeait directement dans la tourmente d'un homme écoeuré par la violence de la société.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
  [Annuler]

Remarques

Suivre les remarques par e-mail

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-3 sur 3 de cette discussion.
Message initial: 12 mai 13 15:10:23 GMT+02:00
lanceo91 dit:
Commentaire fort utile, Daniel, d'autant que les critiques fort contradictoires reçues par ce film me laissaient perplexe.
Je vais me fier à votre bon goût !
L.

En réponse à un message antérieur du 12 mai 13 15:28:34 GMT+02:00
Méfiance, méfiance, cher Lanceo, Cronenberg fait partie de cette famille de réalisateurs très complexes, comme Tarantino, Lars von Trier ou, chez nous, Jacques Audiard, qui n'aiment pas la facilité...

En réponse à un message antérieur du 27 juin 13 17:38:02 GMT+02:00
J'espère pour vous qu'il vous plaira. Quant à moi, qui suis pourtant un fan de Cronenberg, j'ai absolument détesté Cosmopolis (vous trouverez ma critique argumentée dans les commentaires de la fiche Amazon, si cela vous intéresse).
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation