undrgrnd Cliquez ici Toys Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Commentaire client

4.0 étoiles sur 5 Un album pour musiciens?, 2 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dream Theater - Inclus DVD (CD)
Quelques commentaires généraux sur ce disque avant de passer en revue les morceaux :
- la production impeccable, comme d’habitude, avec un gros son ;
- la basse est un peu plus présente que sur les derniers albums, ce qui est très bien selon moi ;
- la guitare très bien comme d’habitude, avec un gros travail sur les rythmiques ;
- la batterie décoiffe. J’adore Portnoy, mais Mangini assure vraiment, et propose des ambiances très variées et des parties d’un complexité ahurissante ;
- les claviers, je m’en fiche un peu. Ils ne sont pas trop envahissants, et les sons ne sont pas trop horribles, à quelques exceptions près.
- le chant, hum : Dream Theater est un cas unique de groupe où une moitié des f ans adore le chanteur et l’autre le déteste. Ca fait penser au statut de Kirk Hammett dans Metallica. Je comprends qu’on trouve Labrie fatiguant, mais je dirais qu’il chante très bien sur cet album. Il n’essaie pas d’aller dans des registres (metal) où il n’est pas crédible, et dans des registres (balade) où il est horripilant.
Les compositions : on pourrait découper tout l’album et dire « ça ça ressemble à tel morceau, et tel break a été piqué ici ». Ok. Mais ça me semble un peu normal pour un groupe dont la discographie est si riche. Le groupe sait encore écrire des morceaux et créer des ambiances, même si les hits ne sont pas légion – on y reviendra.

On a donc :
1. False A. Suite : cette ouverture, en trois parties est amusante. Rien de bien neuf sous le soleil dans le genre fausse musique de film. Mais ça a le mérite d’être court.
2. The Enemy Inside : Le hit de l’album. Un morceau dont on se souvient immédiatement. Rien de génial en soi, mais le titre est très bien fichu. On note de belles parties de chant et une batterie insensée.
3. Enigma : le morceau compliqué et technique de l’album. Toutes sortes de cavalcades, et d’alternances de passages rapides et lents. Avec toujours le même problème, à mon avis : Petrucci n’est pas très convaincant dans les parties planantes (idem à la toute fin du dernier morceau), pour une raison que je ne comprendrai jamais. Pourquoi est-ce que Gilmour fait planer et pas Petrucci ? Il joue terriblement bien, mais il est froid comme un glaçon.
4. The Bigger Picture : Morceau mid-tempo, avec un gros refrain et plein de claviers. J’aime pas trop. En revanche, beau jeu de guitare rythmique syncopé qui donne du relief au morceau.
5. Behind the Veil : ouverture au clavier assez horripilante, dans le genre musique de film d’heroic fantaisy. Ensuite, séquence Metallica époque « Ride the lightening ». Puis ça se calme, pour un refrain assez entêtant, mais sans grande originalité. Très beau solo.
6. Surrender : intro à la Rush. On s’y croirait. Le morceau est très complexe, avec plusieurs séquences assez indépendantes. Pour une fois, on entend bien la basse. Vers la fin, petite séquence « Diary From a Madman » (les claviers). Au total, le morceau est un peu décousu.
7. Along : belle introduction à la guitare électro-acoustique ; belle partie de chant, et chouette refrain. Certains vont détester le côté sirupeux de l’ensemble, avec violons, etc. Mais Petrucci attaque avec de jolis arpèges et un beau son, et muscle le truc. Ensuite, solo de clavier, avec un son que je trouve vraiment affreux, genre flûte de pan. Heureusement, il y a une belle ligne de basse avec.
8. Illumination : le morceau épique, à tous points de vue, qui clôt l’album. Le début est bien. Ensuite, c’est parti pour de nouvelles cavalcades, super rythmées, avec un très beau jeu de batterie. Musicalement, on se demande un peu où ça mène, façon LTE. Mais bon, la plupart des fans de DT écoutent ce groupe pour ce genre de performance, limite impro, et c’est vraiment bien fichu. Le chant remet le morceau sur les rails, même si la ligne mélodique reste un peu floue. Beau solo néobaroque, réussi. Puis séquence calme, et c’est parti pour une belle musique de film, façon ‘Autant en emporte le vent’. C’est marrant, mais on peut trouver ça bidon. Ça repart avec une basse bien grasse : ça fait longtemps qu’on avait pas entendu ça chez DT. Puis belle partie de chant, qui montre que Labrie a encore bcp de coffre et de registre. Ensuite, solo de dingue de Petrucci. Vers la fin, Labrie en fait vraiment bcp (« You’ll NNEÊÊVERR know »). Mais bon, ça fait partie du truc. On pourra reprocher au morceau ça longueur : 22 minutes, il y en a que ça fait rêver, mais ça semble parfois long, avec des séquences de remplissage bruitistes pas vraiment indispensables. On pourra aussi dire, comme le font certains ici, que c’est juste un collage, sans queue ni tête. Les 30 secondes de silence vers la fin, avant redémarrage piano / guitare planante, font vraiment morceau caché sur un CD des années 1990.

Au total, c’est un album réussi, mais qui vaut probablement plus pour la performance des musiciens, leur énergie, l’harmonie d’ensemble que pour la qualité des morceaux. Je veux dire : à l’exception peut-être de ‘The Enemy’ Inside et de ‘Along’, les titres de cet album ne deviendront pas des classiques, et je vois mal quiconque les reprendre un jour.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

Soyez la première personne à commenter cette évaluation.

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
  [Annuler]