undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Commentaire client

11 internautes sur 31 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 OK, mais veut-on vraiment être bouddhiste ?, 7 juillet 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : N'est pas bouddhiste qui veut (Broché)
Je mets une note pas trop mauvaise, car ce livre peut toujours être pris comme un document bien renseigné. L'auteur a probablement raison de dire que le bouddhisme, tel qu'il se répand chez nous, est en réalité une sorte de pacifisme chrétien caritatif maquillé d'un safran oriental. Là où ça coince, c'est si on me demande de prendre ce livre comme l'expression de vérités auxquelles adhérer. "Toute émotion est douleur" ? (cf. la présentation de l'éditeur ?) Je suis un spécialiste des émotions, et je réponds : certainement pas ! Voilà pourquoi je ne suis pas bouddhiste, et ne le serai jamais. Les sentiments de "plénitude spirituelle" et de "soukha" délicieux dont parle le moine bouddhiste Matthieu Ricard dans son livre "Plaidoyer pour le bonheur" SONT DES EMOTIONS, et ne sont pourtant pas des douleurs : le bouddhisme ne reconnaît pas ces émotions comme telles, c'est tout.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
  [Annuler]

Remarques

Suivre les remarques par e-mail

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-4 sur 4 de cette discussion.
Message initial: 23 juil. 08 11:35:07 GMT+02:00
Toubon dit:
Il me semble que M. Ravon n'a pas poursuivi sa logique jusqu'au bout. Emotion a la même racine qu'émouvoir, littéralement faire sortir de. Une émotion c'est ce qui nous fait sortir, nous éloigne de notre nature profonde et parfaite, notre bouddhéité inhérente. En ce sens, toute émotion est bien douleur ou souffrance. Les extases spirituelles, soient-elle bouddhistes, chétiennes ou autres, sont souvent des pièges sur la voie des méditants pour la bonne raison qu'il est très difficile de ne pas s'y attacher.

En réponse à un message antérieur du 17 nov. 08 16:43:48 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 17 nov. 08 17:03:56 GMT+01:00
Je ne suis pas un spécialiste en Bouddhisme, mais ce que je crois en avoir compris est que les émotions aussi bien si elles sont positives que négatives nous piègent car elles nous éloignent de la Voie en nous attachant à l'objet qui provoque l'émotion. Tout attachement provoque à la fin de la soufrance à cause de la séparation inévitable à un moment ou à un autre, d'une manière ou d'une autre. La haine provoque de la douleur, mais l'amour aussi. Si j'aime beaucoup quelqu'un, je ne me sentirai pas bien si je suis éloigné de lui ou d'elle. Toute séparation de l'objet aimé me fera inévitablement souffrir ou alors, c'est que je ne l'aime pas autant que je le dis..... Les émotions ne sont pas mauvaises en elles-même, si ce n'est à cause de leurs conséquences qui à la fin nous éloignent de la libération qui est le but du bouddhisme: nous libérer de la soufrance (et des cycles de réincarnations, pour ceux qui y croient). Les émotions nous manipulent et nous font passer d'un extrême à l'autre comme un yoyo, jusqu'à ce que nous en ayions assez et aspirions enfin à la paix intérieure ...

En réponse à un message antérieur du 23 févr. 09 18:13:28 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 23 févr. 09 18:18:19 GMT+01:00
Vidal Teo dit:
TRES bon résumé. J'espère que M. Ravon le lira car, aussi la réponse précédente, il eclaire une différence de vocabulaire et de but.
Dans l'instant toute émotion n'est PAS douleur mais, POUR LES BOUDDHISTES en tout cas les "émotions plaisir" (pour l'appeller d'une certaine façon avec des qualificatifs connus de tous:
soit éloignent de la réelle et recherchée lucidité (partie de l'objectif bouddhiste, mais sans doute souhaitée par majorité de non bouddhistes)
soit elles attachent à une chose, une sensation, personne ... et en celà aussi éloignent du but, sans parler de l'insatisfaction latente (doute sur la solidité, la durabilité de l'émotion/plaisir) ou bien présente (quand plaisir s'éloigne ou si on pen,se qu'il s'éloigne, durablement).
De plus certaines branches ou exposés bouddhistes parlent des "émotions perturbatrices" "émotions négatives" et non de toutes les émotions en les qualifiant de "négatives"

En réponse à un message antérieur du 27 mars 09 10:23:17 GMT+01:00
reno dit:
Extrait du livre : « Même si les textes bouddhistes considèrent le bonheur comme un simple concept, ils utilisent néanmoins des expressions comme grande félicité pour décrire l'éveil. Le nirvana peut effectivement être assimilé à un état joyeux : un état dénué de confusion et d'ignorance, sans bonheur ni malheur, est certes un état de félicité. Mais c'est encore mieux de comprendre que la cause de l'égarement et de l'ignorance n'a jamais existé. Si le réveil au sortir d'un cauchemar est le soulagement, la félicité serait de n'avoir jamais rêvé. C'est en ce sens que le bonheur n'est pas la félicité. A l'intention des disciples sérieusement décidés à se libérer du samsara, Siddharta a insisté sur la futilité de la recherche du bonheur et de la paix dans cette vie et dans l'au-delà. » Dzongsar Jamyang Khyentse
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur


Classement des meilleurs critiques: 212.751