Commentaire client

116 internautes sur 148 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 A chacun son métier !, 17 juin 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Métronome : L'histoire de France au rythme du métro parisien (Broché)
Ce livre publié sous le nom de Lorànt Deutsch est extrêmement décevant. Hormis les encadrés qui ont quelque qualité, le reste n'est qu'une vision avariée de l'histoire de France et de l'histoire de Paris, artificiellement articulée par l'allusion à des stations de métro. Le texte est par moments très approximatif (liste sur demande), aucune distance n'est prise parfois entre la légende et la réalité (mythe de Saint-Denis p. 52), il y a des oublis majeurs (le siège de Paris en 1590 et l'entrée d'Henri IV en 1594), ainsi que des paragraphes exposant des idées démenties ou modulées depuis fort longtemps par les historiens ("l'empire gaulois", les "rois fainéants"). Enfin, et c'est la chose la plus grave, l'ouvrage soutient une thèse absurde quant à l'origine royale de Jeanne d'Arc (inventée en 1802 et remise au goût du jour en 2007), pourtant démontée par des chercheurs de premier ordre comme Colette Beaune et Philippe Contamine.
Ne fuyons pas l'évidence ! Les gens ont acheté ce livre à cause du nom imprimé sur la couverture, mais également à cause de la publicité dont a bénéficié cette publication. Si vous voulez des ouvrages de qualité sur Paris, lisez "Connaissance du vieux Paris" de Hillairet et "Paris, deux mille ans d'histoire" de Favier. Combien d'ouvrages historiques de qualité paraissent dans l'anonymat en même temps que Métronome, qui n'est qu'une belle opération commerciale ? Lorànt Deutsch a incarné un compositeur, un écrivain, un philosophe, mais force est de constater qu'il a échoué à incarner (imiter ?) un historien.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 3 clients

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-10 sur 20 de cette discussion.
Message initial: 18 juin 10 18:16:39 GMT+02:00
[Les clients n'ont pas estimé que ce message apportait quelque chose à la discussion. Voir le message quand même. Voir tous les messages jugés inutiles..]

En réponse à un message antérieur du 18 juin 10 23:29:21 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 23 juin 10 22:25:13 GMT+02:00
Je n'ai jamais dit que je croyais que la bergère a entendu des voix. Je dis juste que cette histoire d'origine royale est fausse. Libre à vous de croire que le livre est remarquable et le point de vue pertinent de la part de quelqu'un qui n'a aucune formation historique, aucune qualification pour apporter quelque chose à la science historique.
Consultez les ouvrages que j'ai mentionnés à la fin de mon message, et vous verrez ce qu'est un livre remarquable, un authentique livre d'Histoire.

Voici la liste des erreurs et inexactitudes (non exhaustive) qui parsèment le livre :

- page 32 : En 481, Clovis n'était pas encore chrétien (baptême entre 496 et 500).
- page 52 : le mythe de Saint-Denis est présenté comme une réalité (la descente de la butte Montmartre par un décapité qui tient sa tête dans ses mains)
- pages 55-59 : L'auteur prend fait et cause pour le mythe de l'empire gaulois... Il y a eu des usurpations en Gaule, certes, mais il ne s'agissait aucunement d'un "réveil" gaulois.
- page 81 : Mérovée est présenté comme un authentique chef franc. Le personnage reste légendaire, du moins en partie. Difficile de séparer la légende de la réalité...
- page 128 : Aucun historien ne fait état d'amours coupables entre Dagobert et Saint Eloi...
- page 132-133 : A l'époque, la polygamie n'était pas réprimée fortement. Il a fallu attendre plusieurs siècles, le Xe-XIe siècle notamment. Charlemagne a vécu avec de nombreuses concubines et épouses en même temps...
- page 134 : La charrue à bœufs est visiblement une invention d'Eginhard, premier biographe de Charlemagne. Il s'agissait de dévaloriser les Mérovingiens. C'est de lui qu'est venu le mythe des "rois fainéants".
- page 218 : Philippe Auguste a été sacré en 1179, car il a été associé au trône du vivant de son père, Louis VII, qui est mort l'année suivante. Philippe Auguste n'avait que 15 ans à la mort de son père. S'il a été surnommé Auguste, c'est juste parce qu'il est né en août...
- page 247 : L'Hôtel de Ville de Paris a été agrandi en fait sous Louis-Philippe, incendié lors de la Semaine Sanglante en mai 1871, puis reconstruit quasiment à l'identique entre 1874 et 1882.
- page 250 : L'emploi de l'expression "monarchie absolue" est très anachronique.
- page 257 : La revendication officielle de la Couronne de France a été plus tardive. Ce n'est qu'en octobre 1337 qu'Edouard III ne reconnaît plus Philippe VI comme roi de France, et ce n'est que le 26 janvier 1340 qu'il se proclame officiellement roi d'Angleterre et de France.
- page 261 : Il s'agissait des maréchaux de Normandie et de Champagne. L'auteur parle juste de "maréchaux", donc il y a ambiguïté. Ce n'étaient pas des maréchaux de France.
- page 262 : La naissance du Tiers-Etat avec Etienne Marcel est quelque chose de fort douteux, de très controversé. Certes, les historiens libéraux, au XIXe siècle, ont fait d'Etienne Marcel un champion de la démocratie libérale, de la représentation populaire, car il avait voulu changer le mode de représentation du "commun peuple" aux Etats Généraux. Toutefois, aux Etats Généraux de 1302, on a bel et bien convoqué le clergé, la noblesse et la bourgeoisie des villes. Selon Augustin Thierry dans son Essai sur l'histoire du Tiers Etat (page 33 de l'édition de 1866), "la voix du commun peuple fut recueillie dans ce grand débat au même titre que celle des barons et des dignitaires de l'Eglise." En note, il nous dit qu'on disait indifféremment "le tiers état, le commun état, et le commun". La Chronique de Guillaume de Nangis emploie le mot communiarum.
- page 268 et 282 : Cette rumeur faisant de Jeanne d'Arc la demi-soeur de Charles VII est complètement absurde. Elle apparaît dans le livre L'Affaire Jeanne d'Arc. Visiblement, cette "thèse" a été imaginée en 1802 par un préfet, Pierre Caze. Il vaut mieux lire la biographie écrite par Colette Beaune (chez Perrin, rééditée en poche "Tempus"), qui fait bien le point sur la vie de Jeanne d'Arc.
- page 268 : La liaison entre Louis d'Orléans et Isabeau de Bavière n'est pas prouvée.
- page 282 : L'entrée des troupes de Charles VII dans Paris date de 1436 (avec le connétable de Richemont).
- page 297 : Charles IX n'a probablement pas été l'instigateur de la Saint-Barthélémy. Une des hypothèses qui rallie le plus d'avis (aucun avis n'est certain sur la question) est qu'il a été mis devant le fait accompli et a dû valider le mouvement, afin de ne pas perdre la face... un peu comme l'a fait Henri III lorsque la Ligue fut créée en 1576...
- page 302 : Aucune allusion au siège de Paris, qui a vu une terrible famine en 1590. Rien non plus pour l'entrée de Henri IV à Paris le 22 mars 1594. Pourtant, ce sont des événements importants tant pour l'histoire de Paris que pour l'histoire de France...
- page 326 : Le mythe de la Bastille comme prison de torture ne tient plus. Ce n'était pas le goulag !
- page 361 : "Ah ! c'est la mer !" n'a pas été prononcé en 1944 par le général de Gaulle. Cela a été écrit à la fin du tome 2 des Mémoires de Guerre, paru en 1956.

En réponse à un message antérieur du 7 juil. 10 18:10:08 GMT+02:00
[Les clients n'ont pas estimé que ce message apportait quelque chose à la discussion. Voir le message quand même. Voir tous les messages jugés inutiles..]

En réponse à un message antérieur du 7 juil. 10 18:52:32 GMT+02:00
[Les clients n'ont pas estimé que ce message apportait quelque chose à la discussion. Voir le message quand même. Voir tous les messages jugés inutiles..]

En réponse à un message antérieur du 8 juil. 10 11:43:41 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 8 juil. 10 11:44:11 GMT+02:00
Vous avez raison sur un point. Les bâtiments, agrandis entre 1837 et 1841, avaient déjà été agrandis en 1803 pour l'utilisation des locaux de l'hospice du Saint-Esprit, d'après Georges Pillement dans son "Paris disparu" (Paris, Grasset, 1966, p. 406).

Si vous cliquez sur le lien qui suit, vous découvrirez l'Hôtel de Ville de Paris avant l'incendie de mai 1871 : http://www.library.northwestern.edu/spec/siege/images/par00340.jpg
D'un point de vue formel, le bâtiment est presque identique. On ne peut pas le nier.

Sans la dimension scientiste et érudite, l'Histoire ne fonctionne pas. Les livres ne sont généralement pas bons. Pas d'érudition, pas d'Histoire. Mais je comprends néanmoins le plaisir qu'ont ceux qui préfèrent rêver grâce à des nébuleuses historiques... et je reconnais y être parfois sensible, quand j'ai envie de me divertir...

En réponse à un message antérieur du 2 sept. 10 11:13:00 GMT+02:00
J'aurais pu écrire un commentaire semblable à celui de Napoléon Turenne mais ce livre m'est tombé des mains, je n'ai pas pu continuer à le lire tant il m'est apparu inepte!

En réponse à un message antérieur du 17 oct. 10 09:04:32 GMT+02:00
[Supprimé par Amazon le 9 mars 12 10:52:05 GMT+01:00]

En réponse à un message antérieur du 17 oct. 10 10:12:17 GMT+02:00
Merci pour ces précisions !

Pour le surnom Auguste, j'ai eu vent de plusieurs hypothèses, dont celle de la naissance au mois d'août, ainsi qu'une autre (pas très convaincante, certes, mais je vous la donne quand même) qui dit que ses "belles actions" lui avaient fait mériter ce nom (c'est un manuel d'Histoire royaliste de 1824 qui dit ça, ceci expliquant cela). Il est amusant de voir qu'à la page 455 de l'édition de 1894 du livre de Gustave Carré sur le Moyen Age, nos deux hypothèses respectives sont proposées. L'affaire n'est pas tranchée avec certitude, mais je trouve votre hypothèse plus consistante.

N'ayant pas le livre sous les yeux, je ne saurais revenir sur la question de Clovis, mais au temps où les royaumes se partageaient comme des territoires, où la notion de monarchie n'était pas celle qui fut définie plus tard, peut-on vraiment parler de l'instauration d'une dynastie ? Mais c'est un détail... Je ne saurais pour les mêmes raisons revenir sur Charles IX et la Bastille, même si dans mon souvenir, il me semble avoir eu des raisons de faire ces remarques, à moins que le livre m'ait tellement agacé par sa légerté que j'ai été par conséquent extrêmement tâtillon...

Et merci pour ce complément sur la Joconde !

Publié le 13 mai 11 10:34:08 GMT+02:00
j'a urais du me méfier de ce livre "GRAND SUCCES DE LIBRAIRIE" bon Lorant Deutsch est charmant et sympa
mais le livre a surtout été écrit par Emmanuel Haymann historien suisse"

je ne suis pas allée jusqu'à la fin car en ce qui me concerne j'adore l'histoire et je n'ai rien appris
j'ai une vieille édition de "L HISTOIRE DE PARIS" de HERON DE VILLEFOSSE beaucoup plus intéressante
mais le marketing et le matraquage TV font vendre c'est tout

En réponse à un message antérieur du 13 mai 11 10:37:29 GMT+02:00
gregoire de tours est notre seul historien de cette epoque
‹ Précédent 1 2 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur


Lieu : France

Classement des meilleurs critiques: 1.907