Commentaire client

11 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 La guerre du faux, 12 novembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Gladiator - Edition Collector 2 DVD (DVD)
Maximus, pour se venger d'un empereur romain pas commode (ah si, c'est lui !), a la brillante idée de devenir gladiateur, et de découper en morceaux des dizaines d'adversaires jusqu'à ce que le méchant se décide à l'affronter. Un pur génie, donc.

Il y a trois genres de films historiques. Le premier, plus ou moins fidèle et plus ou moins romancé, essaye dans une certaine mesure de reconstituer le passé. Cela donne Cléopâtre, Alexandre, Spartacus, et même pour des époques plus récentes le Reine Margot, Gangs of New York.

Le second tient du divertissement, voire de la comédie. Au fond, l'époque choisie sert juste de cadre et ne prétend à aucune vérité d'aucune sorte. L'intérêt est ailleurs. Cela donne Le Clash des Titans, Chevalier (assez nul au passage), la Grande Vadrouille.

Puis il y a catégorie Gladiator, ou Titanic, ou Jeanne d'Arc de Luc Besson, qui entretiennent l'illusion qu'on voit un film s'apparentant au premier genre cité plus haut. Ce n'est malheureusement qu'un gros n'importe quoi où les oripeaux historiques qu'on utilise ne sont là que pour renforcer l'illusion de l'authenticité. Du vrai-faux, en somme, ou du faux-vrai. C'est d'ailleurs si bien fait qu'un spectateur moyen, même un peu cultivé sur l'époque, ne saura démêler le vrai du faux s'il ne connaît pas assez bien la période, et aura cru avoir vu, consciemment ou pas, un film en partie enrichissant sur le plan culturel.

Ainsi, dans Gladiator, rien de ce que l'on voit n'est vrai, mais en plus rien n'a d'intérêt. Histoire qui pourrait se dérouler à n'importe quelle époque (c'est-à-dire à aucune), thèmes stéréotypées telles que la liberté, et les gentils faibles contre les vilains puissants avides de pouvoir et de tyrannie, Gladiator ne se démarque de la nullité absolue que par sa réalisation, qui lui a valu une ribambelles d'Oscars...
C'est donc très bien fait. Maximus est une brute adorable qui découpe 5 énormes gladiateurs à la suite. Ça saigne, ça gicle, c'est violent. Le spectateur est ravi, et il y a de quoi, car le film se regarde très agréablement.

Dans Spartacus, Kubrick décide de ne pas mettre de casque à Kirk Douglas durant un combat de gladiateurs, ce qui est une "erreur" historique, mais un parti pris cinématographique. Kubrick veut que l'on voit son acteur.
Georges Lucas, parfois Spielberg et l'ensemble des films de super-héros, pour créer du divertissement, choisissent un cadre fantaisiste. C'est un cinéma de l'évasion pure.

Dans Gladiator, il n'y a ni enjeu historique, ni enjeu cinématographique, mais il semble y en avoir, et c'est là le problème. On est dans le divertissement malhonnête, comme le dernier Jugnot, même si cette malhonnêté n'est pas voulue par le réalisateur. C'est un film dans les limbes, un film de chevaliers du Moyen-Âge où on s'entretuerait au bazooka et à la grenade. Ce n'est certes pas aussi évident que mon exemple extrême, mais pourtant c'est la même chose.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-10 sur 12 de cette discussion.
Message initial: 13 nov. 09 20:20:25 GMT+01:00
BAGRATION dit:
Commode ne l'était pas. C'est un grospéplum naveteux, ce film VU+++++

Publié le 14 nov. 09 02:58:17 GMT+01:00
dom370 dit:
Complètement en harmonie avec toi au sujet de ce genre de productions qui entretiennent l'illusion de l'authenticité historique, bernant beaucoup de monde au passage. Gladiator cristallise ce sentiment, mais il y en a beaucoup d'autres comme ça, hélas.

Malgré tout, certains peuvent le faire avec talent, mais je n'ai jamais accroché sur Gladiator, au même titre que Kingdom Of Heaven. Ces deux films m'éloignent un peu du pourtant talentueux Ridley Scott.

En réponse à un message antérieur du 14 nov. 09 13:06:13 GMT+01:00
Ridley Scott je suis très partagé sur lui. Même Alien et Blade Runner, je trouve que ces deux films manquent de rythme et d'un approfondissement sur certains passages. Après je ne renie ni leurs qualités, ni le grand talent qu'il a fallu pour mettre en place deux univers aussi prenants, mais ça manque de quelque chose.

En réponse à un message antérieur du 15 nov. 09 08:48:53 GMT+01:00
dom370 dit:
Je ne suis pas fan de Blade Runner, mais Alien reste à mon sens son chef-d'oeuvre. Des goûts et des couleurs...

En réponse à un message antérieur du 16 nov. 09 09:24:21 GMT+01:00
Luc B. dit:
Eh ben... ça défouraille sec ! J'ai vu ce film à sa sortie au cinoche, pas depuis, j'ai bien aimé mais sans plus, le lyrisme de pacotille de Ridley Scott m'a toujours fait suer. Et je ne suis pas spécialement calé en histoire romaine pour pointer les erreurs, s'il y en a, car sur le sujet, personne ne semble être d'accord. Et s'il y a des erreurs historiques, comme tu le dis, peu imoprte, dans ce genre de fresque, c'est le souffle qui compte, l'inspiration, la narration...

Je ne suis pas forcément d'accord avec ta classification... Pas sûr que le génial Spartacus soit si vraisemblable que ça, mettre le Choc des Titans et la Grande Vadrouille ensemble est assez osé ! Et Titanic, me semble-t-il, est une reconstitution historique d'une maniaquerie sans limite jusque dans le choix des petites cuillères !

En réponse à un message antérieur du 16 nov. 09 17:29:26 GMT+01:00
Luc B. dit:
Et Titanic, me semble-t-il, est une reconstitution historique d'une maniaquerie sans limite jusque dans le choix des petites cuillères !

Reconstitution du bateau, oui, mais sur le reste, c'est faux du début à la fin. On nous fait croire par exemple que les troisièmes classes étaient enfermées pour laisser la place aux premières classes, ce qui est ridicule car chaque classe avait son pont et ses propres canots de sauvetage.
En fait, dans les troisièmes classes, il y avait beaucoup d'étrangers qui ne parlaient pas un mot d'anglais, qui ne comprenaient pas que le bateau coulait, et qui cherchaient à emmener leurs bagages. On les a donc bloqués pour éviter un foutoir monstre (ce qui n'a pas changé grand-chose...).

Et tout le film est comme ça, à nous délivrer des vérités simplistes. Où est la deuxième classe, par exemple ? Plus facile de réduire ça à riches contre pauvres. Le nombre de canots aussi est tout à fait réglementaire à l'époque alors qu'on nous fait croire à une forme d'orgueil. D'ailleurs plus de canots n'auraient servi à rien, car le Titanic coulait trop vite pour sauver tout le monde.

Ce qui me dérange, c'est de prendre un fait historique pour raconter absolument n'importe quoi, alors qu'on aurait pu tout aussi bien faire le même film dans un vrai cadre de divertissement, comme Le Poséidon. Certes, ça n'aurait pas eu le même succès.

En réponse à un message antérieur du 22 nov. 09 11:51:51 GMT+01:00
salut ! Spartacus de Stan est complètement faussé par sa fin profondémment idiote et qui ne correspond en rien à la vérité historique. De même les rapports entre les gladiateurs, et notamment dans le pseudo-camp de vacances, la cité du soleil imaginée par Spartacus, tout çà sonne comme tu le décris si bien : çà pourrait être n'importe ou, n'importe quand. J'ai aussi vu Gladiator à sa sortie, je ne me suis pas vraiment ennuyé, mais je m'en suis totalement détaché, dès la fin de la première scène : la bataille contre les tribus germaniques, est remarquablement filmée, personnages, ambiances, peur au ventre des légionnaires, pas si bien habillés que çà, dans le froid etc etc. c'est après que çà se gatte sérieusement, pour finir comme chez Zavatta, avec les clowns déguisés en drag queens dans l'arène (Russel, et Joachim). Pourtant reconnais quand même que les scènes de combat dans les arènes (montée des animaux sauvages par des plateaux, tigres enchainés), tout çà n'est pas si mal. mais ne cherchons point de vérités historiques dans tous ces films effectivement. VU et à +.

En réponse à un message antérieur du 18 déc. 09 15:52:38 GMT+01:00
[Supprimé par Amazon le 20 oct. 11 16:53:06 GMT+02:00]

Publié le 17 févr. 10 18:56:53 GMT+01:00
Je trouve ce commentaire très pertinent. Gros spectacle que j'ai pris plaisir à voir la première fois, et je crois que la musique y étais pour beaucoup (à l'époque, c'était un peu nouveau et très efficasse).
J'ai eu l'occasion de revoir ce film une ou deux fois et à chaque fois, je disais "comment peut-on à ce point nous prendre pour des c_ns ?" et en même temps je ne peux nier qu'il y avait de quoi être subjuguée au premier visionnage.
Incidamment, à chaque fois qu'un film nous sert une ressucée de musique du même style maintenant, ça me crispe, j'ai l'impression qu'on nous gave avec de la recette commerciale ... comme quoi "point trop n'en faut" comme on dit dans nos campagnes.

Publié le 22 juil. 10 03:08:24 GMT+02:00
M. F. Phan dit:
Vous dites à propos de Gladiator , je vous cite :

(Ce qui suit ne tient pas compte de votre argumentation .)

"Cela donne Cleopatre, Alexandre , Spartacus meme pour des époques plus récentes, la reine margot, Gangs of New York"
"Puis il y a la catégorie Gladiator , ou Titanic , ou Jeanne d'Arc"
"Cela donne le CLASH des titans, Chevalier, la grande vadrouille"
"il y a trois genre de films historiques"
"Ce n'est malheureusement qu'un gros n'importe quoi"
"Maximus est une brute adorable"
"du vrai faux, en somme , ou du faux vrai "
"Thèmes stéréotypé telles que la liberté"
"Mais en plus rien n'a d'interet"
"Histoire qui pourrait se dérouler à n'importe quel époque "
"Gladiator ne se démarque de la nullité absolue que par sa réalisation"
"qui lui a valu une ribambelle d'oscar"
" le spectateur est ravi , et il y a de quoi , car le film se regarde très agréablement."
"c'est donc très bien fait."
"On est dans le divertissement malhonnete"
"Georges Lucas, parfois Spielberg et l'ensemble des film de supers héros , choisissent un cadre fantaisiste "
"c'est un film dans les limbes"
"comme le dernier jugnot"
"mon exemple extreme"
"Dans gladiator il n'y a ni enjeu historique ni enjeu cinématographique "
"c'est un film de chevalier du moyen age ou on s'entretuerait au bazooka et à la grenade"

En toute amabilité ! , ................... Etes vous sur de ne pas avoir besoin d'un peu de vacances ?

Le réalisateur du moment , "Christopher Nolan" aurait du vous engager dans sa "Dream Team" .. .. .. et puis tant qu' à faire
David Fincher , aurait pu faire un remake de la serie TV "Rome" et puis on aurait pensé à vous pour en faire un commentaire ... dans "Guitare magazine"... Wouaaahhh !!!!
Ce qui est sur c'est que vous l'aimez pas Maximus .. .. ..

Bonne soirée !!! , vraiment ,ne m'en veuillez pas mais votre commentaire est vraiment trop fort !!!!!!!
F
‹ Précédent 1 2 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

4.4 étoiles sur 5 (230 commentaires client)
5 étoiles:
 (161)
4 étoiles:
 (33)
3 étoiles:
 (13)
2 étoiles:
 (7)
1 étoiles:
 (16)
 
 
 
D'occasion et Neuf à partir de : EUR 0,01
Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur


Lieu : Québec

Classement des meilleurs critiques: 10.296