undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Commentaire client

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Sublime !, 9 décembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Scarlatti : La Santissima Trinita (CD)
Alessandro Scarlatti (1660-1725), "La Santissima Trinità", oratorio (1715), Europa Galante, Fabio Biondi, 1 CD EMI-Virgin, 2004, notice en anglais, français et allemand, mas pas le texte de l'oratorio.

On a dit de grands chanteurs qu'ils pourraient chanter le bottin de téléphone et nous émouvoir encore.
Certains compositeurs pourraient le mettre en musique. Alessandro Scarlatti était de ceux-là.

Qu'est-ce que la Trinité chrétienne ? Un Dieu unique en trois personnes, trois "hypostases" d'une seule nature, d'une seule substance : un Père (le Créateur), un Fils (le Verbe) engendré et non créé, un Esprit (le Souffle) procédant du Père et du Fils.
Mais, attention, l'éternité de ce Dieu trinitaire ne s'inscrivant pas dans le temps mais en dehors de lui -Il est depuis tous les temps et pour tous les temps-, le Fils, tout engendré qu'Il soit, ne suit pas le Père, de même que l'Esprit procédant de l'Un et de l'Autre n'arrive pas bon dernier. Ils sont "Un en trois", différents et consubstantiels, actifs dans le temps et intemporels... Comprenne qui pourra !
Mystère, nous dit l'Eglise, impénétrable à l'intelligence créée, la nôtre, pauvres humains, mais qu'Elle n'a pourtant cessé de nous expliquer sous toutes sortes de formes, témoin ce curieux oratorio de Scarlatti, écrit dans l'intention d'"instruire en divertissant", une des meilleures trouvailles des Jésuites.

Sur un sujet donc des plus abstraits, traité par le librettiste comme une dispute théologico-académique entre la Foi (Roberta Invernizzi), l'Amour divin (Véronique Gens), la Théologie (Vivica Genaux), l'Incroyance (Paul Agnew) et le Temps (Roberto Abbondanza), Scarlatti alliant style noble et style galant, "exercice métaphysique et plaisir auditif" (Olivier Rouvière), arrive à créer une véritable oeuvre dramatique, variant le ton, les expressions, les rythmes, les climats avec une science et une séduction inépuisables, sachant échapper aux contraintes de l'aria da capo, pour "précipiter les échanges entre les voix, jusqu'à les faire se chevaucher, représentant de véritable prises de bec" (id.). Quant aux subtiles dissonances marquant le chant de l'Incroyance vaincue, géniale audace pour l'époque !

Fabio Biondi à la tête de l'Europa Galante et les cinq voix que j'ai citées et qu'on ne présente plus : Invernizzi, Gens, Genaux, Agnew, Abbondanza, nous font passer un inoubliable moment musical.
Un petit mais pourtant.
Même si le texte de l'oratorio présenterait peu d'intérêt pour un esprit aussi peu théologique que l'est celui de l'homme du XXI° siècle, on aurait aimé que Virgin nous l'ait fourni, pour mieux admirer encore le génie de Scarlatti, et son art de faire de la passion avec de l'intellect...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
  [Annuler]

Remarques

Suivre les remarques par e-mail
Suivi en cours par 2 clients

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-5 sur 5 de cette discussion.
Message initial: 8 mai 13 23:01:14 GMT+02:00
Tout le plaisir de la patristique est de considérer la formation du dogme, le Mystère n' est servi qu'aux enfants.
Votre amour de la musique est réconfortant.

En réponse à un message antérieur du 8 mai 13 23:14:18 GMT+02:00
Comme sont réconfortantes et valorisantes la sympathie et la chaleur humaine avec lesquelles vous réagissez à mes réflexions d'amateur...

En réponse à un message antérieur du 6 mars 14 17:35:11 GMT+01:00
Il est bien certain que, même d'un point de vue simplement culturel, il est primordial à notre siècle déculturé et lobotomisé de connaître l'état d'esprit et les croyances qui révèlent le mode de pensée de nos 'frères humains qui avant nous viviez' pour parodier Villon. Beaucoup de gens se disent encore catholiques, la question du sens de ce Mystère doit donc se poser à eux. Sinon, c'est du snobisme ou de l'hypocrisie. Mais regardez comme de nombreux esprits - dérivant hélas parfois vers la secte - se penchent sur les symboles et traditions ésotériques d'autres civilisations.

Changeons de monde et prenons les franc-maçons, qui sont tout sauf des bouffe-curés. Les mythes de la construction de Temple de Jérusalem et du meurtre d'Hiram, de la 'trinité primordiale' Isis-Osiris-Horus (les 'fils de la Veuve') sont au coeur de leur pensée symbolique.

Qui ne voit aujourd'hui, avec le recul nécessaire, que les communistes sincères (il y en a eu, j'en ai rencontré, y compris en URSS....) étaient animés d'une sorte d'ersatz de religion ayant éliminé Dieu pour mettre l'Homme au centre du système? Ensuite, sa récuparétaion dictatoriale, absolument condamnable, 'est une autre histoire.

Et la réflexion sur l'antichristianisme viscéral d'un Nietzsche DOIT faire partie de notre culture. Là aussi, sa récupération par les nazis est une imposture à dénoncer avec force.

Malraux avait dit que le XXI° Siècle sera religieux ou ne sera pas.

En réponse à un message antérieur du 7 mars 14 14:17:43 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 8 mars 14 11:33:40 GMT+01:00
Bonjour,
Je vous suis entièrement sur ce sujet ; je ne sais pas si le XXème siècle a été plus particulièrement religieux que les autres, mais il a été. De toute manière, l'homme est fondamentalement religieux qu'il le veuille ou non.
Alain dans "Les Dieux" a, avec sa pertinence habituelle, démontré comment, dès la plus petite enfance, avant même d' avoir entendu parler d'un Dieu, notre esprit est conditionné à concevoir la divinité, face à ces êtres supérieurs, ces géants, nos parents, qui nous mènent d'un endroit à un autre pendant notre sommeil, nous nourrissent à leur goût et à leur heure, nous punissent ou nous récompensent sans que nous en comprenions la raison, dont nous devons attirer l'attention par des cris, que nous devons amadouer par des larmes...
L'athéisme ne sera jamais qu'une vue de l'esprit, exigeant même un effort intellectuel constant, tant tout nous porte à la divinisation, à cette sorte de "tentation religieuse" qui marque notre relation au monde.

Merci de votre message.
Cordialement.
RD Maes.

En réponse à un message antérieur du 13 mars 14 00:40:38 GMT+01:00
Merci de votre message.

Pour en revenir au premier commentaire, la question du mystère de la sainte Trinité hors du temps ne s'est pas faite en un jour, si j'ose dire: l'arianisme considérait que le Fils ne préexistait pas, avec dans le fond quelque logique: c'est le Concile de Nicée qui l'a apostasié, mais l'Esprit-Saint avait, en quelque sorte; un statut spécial. Il inspirait les Prophètes, il a été l'instrument de l'incarnation, mais sa consubstantialité n'a été reconnues qu'au Concile de Constantinople. C'est pourquoi il est bausif de parler du 'Symbolum Nicenum', les puraistes parlent avec raison de Nicée-Constantinople, car le 'consubtantialem Patri' n'était ni dans les canons du concile de Nicée (qui en fait portent sur tout autre chose) ni dans le Symbolum Nicenum'. C'est du reste une subtilité sur l'Esprit saint qui a provoqué le chisme d'Orient (avec des leviers politiques, comme toujours).

Ce n'est pas par esprit de provocation que j'ai palé des franc-maçons. Leur côté 'bouffe-curés' est comme les vendettas corses, on ne sait jamais qui a commencé, et en France l’Affaire Dreyfus et la séparation des Églises et de l’État avec une Église plutôt monarchiste et des FM républicains n'a pu qu'envenimer les choses. Mais ce n'est pas trahir un secret que de dire que pour être admis FM il faut croire en 'quelque chose de supérieur' que dans la logique de leur symbolique ils appellent le 'Grand architecte de l'Univers' et que le travail d'un initié ou d'une loge s'appuie sur cette croyance qui peut bien évidemment être le Dieu des chrétiens ... sauf qu'un chrétien franc-maçon se met en porte-à-faux avec l’Église. Sur le fond, en balayant la poussière de l'Histoire, il n'y a pas vraiment de raison.

Et la trilogie Isis-Osiris-Horus est un bien beau mythe qui, pour être moins abstrait que la Trinité chrétienne, reste porteur de symboles fondamentaux.

Bien cordialement,
Gérard.
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur


Lieu : Bruxelles

Classement des meilleurs critiques: 38