Commentaire client

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Ciel dégagé... mais où sont "les yeux noirs" ?, 25 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nuages (CD)
Parler de ce CD en simplement deux phrases ne rime à rien. Django Reinhardt procède d'une telle importance dans l'histoire du jazz que l'on se doit de n'en pas négliger quelques explications, du moins sur les enregistrements ci présentés.
Le choix de cette compilation est intéressant, mais... Car il y a un gros mais, c'est un produit Sony Music, un boitier, une galette, un "bout de papier" avec une photo du quintette des plus convenues et une liste de quinze titres avec l'année supposée de l'enregistrement mais aucune chronologie, aucune liaison musicale ! Un point c'est tout ! En un mot, écoutez et ne soyez pas pinailleur.
Donc essayons de remettre un peu d'ordre, de logique, mais j'ai bien peur d'être un peu long.
Alors la suite s'adresse au curieux, aux passionnés de cette musique enthousiasmante qui confine à la fascination, le "jazz manouche" où se confondent le blues et la sensibilité tsigane, période importante du jazz en France.

- 1) SAINT-LOUIS BLUES, Paris le 09/09/1937.

Un classique de WC Handy. Enregistré pour les disques Swing (de Ch. Delaunay).
Django Reinhardt (g), Louis Gasté* (g) et Eugène d'Helemmes (bas).
En première place, ces 2'40, que tous les critiques considèrent comme l'un des enregistrements le plus abouti, le plus équilibré dans l'oeuvre de Django. Que certains ont qualifié de "chef-d'oeuvre". Mais sans aller jusqu'à cet enthousiasme ce St Louis-Blues est remarquable dans son interprétation. Un petit miracle comme il s'en produit parfois quand les musiciens entrent en osmose....
*Louis Gasté, (Loulou Gasté) compositeur de grands succès populaires et musiques de films, mari de Line Renaud.

- 2) GEORGIA ON MY MIND, Paris le 15/10/1936.

Enregistrement Gramophone.
Django et Joseph Reinhardt, Baro Ferret (g), Stéphane Grappelli (vln), Louis Vola (b) et Freddy Taylor (voc).
Cette complainte que Carmichael composa pour ses copains Chicagoans : Beiderbecke, Trumbauer...et que Ray Charles remettra en lumière trente ans plus tard, est ici reprise par le chanteur Freddy Taylor, l'invité du quintette qui assumait la présence américaine. On retrouve l'esprit plus affirmé du jazz américain. En ces années là il fallait se comparer aux musiciens d'outre-Atlantique. La guitare de Django exprime sa sobriété mais aussi sa puissance comme rampe de lancement pour Teddy puis Stéphane.

- 3) STARDUST, Paris 02/03/1935.

Encore un grand succès de Carmichael.
Enregistrement Gramophone.
L'orchestre de Michel Warlop...avec Coleman Hawkins.
Le Quintette du Hot Club de France reçoit sa dénomination le 23/02/1935 à l'occasion d'un concert que donnait Hawkins salle Pleyel. Les jazzmen Français avaient besoin de se frotter aux représentants du jazz Américain en tournée européenne.
Deux semaines plus tard Gramophone décide de faire un enregistrement du grand orchestre de Michel Warlop, dans lequel on retrouvait Django et Grappelli (ici au piano), avec Coleman Hawkins.
Dans "Stardust" les cuivres ne jouent pas. Le but de la séance était de mettre en valeur Hawkins; pourtant il se crée une sorte d'intimité avec une intro de Grappelli au piano puis le lyrisme de Coleman que poursuit sans complexe Django qui redonne après un bref solo la main à Hawkins. "Stardust" se passe finalement entre ces trois compères.
PS : Django enregistrera, toujours pour Gramophone, un brillant "Stardust" avec Bill Coleman, G. Johnson, G. Clark et J. Cole le 25/11/35. Il aurait pu avoir sa place ici.

- 4) NUAGES, Paris le 13/12/1940*

Hubert Rostaing, Alix Combelle (cl), Django et Joseph Reinhardt (g), Tony Rovira (b), Pierre Fouad (bat).
Enfin une compo de Django.
En 1939 le quintette enregistre en Angleterre. Le premier septembre, à Londres, entendant les sirènes annonçant une alerte aérienne. "Django en conçut une telle frayeur qu'il décida de retourner sur le champ à Paris, abandonnant guitare et bagages, tandis que Grappelli, souffrant, restait bloqué à Londres".
Ils ne se revirent plus pendant sept années. C'est la fin du Quintette dans sa version originelle.
Django ne vit que pour sa musique. Une nouvelle mouture du Quintette s'impose. Remplacer Grappelli ? Le violoniste Warlop est trop fantaisiste, trop instable. Pierre Fouad suggère un pianiste. Réponse de Django :"Cela ne sert à rien et ça alourdit le rythme". Dans la nouvelle conception tonale la clarinette d'Hubert Rostaing fut choisie.
*Un premier enregistrement de "Nuages" fut fait le 01/10/40, que Django estima raté. Voulant plus de volume un deuxième enregistrement eut lieu le 13/12/40 en adjoignant la clarinette d'Alix Combelle à celle d'Hubert Rostaing.
Bien sûr "Nuages" est un grand classique de Django. Un brin nostalgique mais quelle vigueur.

- 5) SWING GUITARS, Paris le 06/11/1945.

Apparemment il s'agirait d'un enregistrement, faisant suite à un concert salle Pleyel, avec un orchestre américain l'A.T.C. (Air Transport Command Band). L'orchestre (de feu Glenn Miller), 19 musiciens, dirigé par le sergent Jack Platt. Là je ne peux que citer Antonietto : " les arrangements sont conçus pour servir d'écrin à la guitare et, politesse oblige, Django américanise quelque peu sa manière, tout en conservant cette attaque autoritaire qui lui permettait de tenir tête sans amplification, sacrée performance !, face à un big band déchaîné."
Cela swing en diable, un Django en pleine forme bien repris par Jim Hayes (cl, as), un régal.

- 6) MONTMARTRE, Paris le 05/04/1939.

Rex Steward et ses Feetwarmers.
Rex Steward (cnt), Barney Bigard (cl), Django Reinhardt (g), Billy Taylor (b).
Cette compo de Steward peut paraitre moderne par moment dans son phrasé, (nous sommes en 1939). Cela convient parfaitement à Django qui suit allègrement Steward et même en rajoute puis Bigard revient à des fondamentaux plus logiques.
Une belle confrontation, très vigoureuse.

- 7) BLUE DRAG 5, Paris le ../04/1936

Très belle compo de Django pour Ultraphone.
C'est la formation classique du Quintette.
Django et Joseph Reinhardt, Roger Chaput (g), Stéphane Grappelli (vln), Louis Vola (b).
Après s'être frotté aux jazzmans américains le quintette semble prendre un nouveau visage puisant à la source du jazz. "Blue Drag" en est le témoignage. Une étape marquante tant dans l'équilibre que dans la composition. Sobriété.

- 8) SWING 39, Paris le 29/08/47.

Emission Surprise party. Compo de Reinhardt.
Maurice Meunier (cl), Django Reinhardt, Eugène Vées (g), Emmanuel Soudieux (b), André Jourdan (bat).
Django était attiré par de rapides explorations sonores, que certains ont cataloguées de "pré-bop". Une transition du swing vers le bop. La série des "Swing" en ferait office de "passeurs".
Dans ce thème Django maitrise parfaitement la guitare amplifiée poussant au plus loin le champ des improvisations.
Du rythme, de la vigueur, de l'imagination...

- 9) MANOIR DE MES RÊVES, Paris le 21/11/1947 à la R.T.F.

Stéphane Grappelli (vln), Django, Joseph Reinhardt, Matelo Ferret (g), Emmanuel Soudieux (b).
Ce manoir est aussi une de ses superbes compositions.
Ce thème a été si souvent joué qu'il en parait difficile d'en faire un choix. Mais en cette année 47 où Django cherche des voies plus modernes cet enregistrement que reprend la formation du quintette à cordes est une excellence.
L'art de Grappelli atteint là une inestimable poésie, la ligne mélodique pousse au recueillement sous l'âme de son archet.

- 10) AFTER YOU'ARE GONE, Paris le 04/04/1936

Enregistrement Gramophone.
Django Reinhardt, Baro Ferret (g) Stéphane Grappelli (vln), Lucien Simoens (b) et Freddy Taylor (voc).
Cette cession est à rapprocher de celle du "Georgia On My Mind". Mais ici tempo rapide. Brève intervention de Taylor, swing dans la pure tradition américaine.

- 11) TAJ MAHAL, Paris le 21/12/1937.

Voilà une plage qui demanderait de longues explications tant sa nature est différente de la tradition du quintette.
Michel Warlop (vln), André Lamaury (cl,as), Charles Shaaf, Jean Magnien (cl,ts), pierre Zepilli (p), Django Reinhardt (g), Louis Vola (b), Georges Paquay (bat).
Présence évidente de M. Warlop, l'un des plus brillants violonistes de l'époque. Etude classique, formé au conservatoire, il partira malheureusement en 1947 à 36 ans, miné par l'alcool. Instable il cherchera éperdument dans le jazz un exutoire à sa fièvre musicale.
"Taj Mahal" est une de ses compositions qui appartient à la fraction "orientale" du jazz et l'on comprend mieux en l'écoutant la souffrance qu'il impose à son instrument. " La beauté convulsive qu'il traque lui paraît toujours trop pure sous son archet et lui fait peur..." Django est là, bien présent pour le soutenir dans sa démarche "hallucinée".

- 12) SOLITUDE, Paris le 21/04/1937.

Fameux thème de Duke Ellington
Django Reinhardt, Baro Ferret, Marcel Bianchi (g), Grappelli (vln), Louis Vola (b).
A mon avis la meilleure plage de ce CD, un équilibre parfait. Grapelli glisse de façon éthérée son archet développant une doucereuse mélancolie hors de ses cordes. Django reprend le thème avec sobriété mais donne plus de vigueur à ce thème.

- 13) MINOR SWING, Paris le 25/11/1937.

Django et Joseph Reinhardt, Eugène Vées (g), Grappelli (vln),Louis Vola (b).
Un autre grand classique du quintette.
Dans la pure expression Manouche; ce jour là sur cinq morceaux gravés deux seulement furent retenus, ce qui montre l'exigence de Django. "Minor Swing" est sans doute le morceau le plus célèbre du quintette avant guerre. Une ponctuation insistante et puissante de la rythmique "la pompe" favorise la succession des riffs de Stéphane et Django.

- 14) DAPHNE, Paris le 29/09/1937.

Composition de Django Reinhardt.
Eddie South, Michel Warlop*, Stéphane Grappelli (vln), Django Reinhardt, Roger Chaput (g), Wilson Myers (b).
Charles Delaunay profite de présence d'Eddie South à l'Expo Universelle pour provoquer une confrontation entre violonistes. La chose ne fut parait-il pas aisée. Les caractères se heurtaient. Eddie est noir et a reçu une formation des plus classiques. Il aime jouer avec Django, Stéphane en prend souvent ombrage et met les voiles au bistrot du coin .... jusqu'au petit matin, embrumé.
Quant à Warlop il a souvent "l'angoisse au coeur" devant l'Américain.
*Dans "Daphné" Michel Warlop ne joue pas. La confrontation se fait entre Grappelli et South et ils sont très complémentaires. Stéphane est plus acide, plus sobre, Eddie plus sophistiqué.
Le premier chorus appartient à Grappelli. Repris par Django égal à lui-même puis Eddie South très lyrique. À noter la solidité de Wilson Myers à la contrebasse.

- 15) DJANGOLOGIE, ???? 1937 ???

"Djangology", est une composition de Django qui fut sans doute la pièce principale des premiers enregistrements du quintette.
Ce thème fut l'objet de sept versions sur disque. De 1933 à 1953 moult enregistrements furent programmés. Je n'ai pu en recenser que cinq avec une grande formation telle que sur ce CD. Deux semblent improbables (Bruxelles mai 42 avec l'orchestre de Stan Brenders). L'année 1937 mentionnée semble erronée. Cet enregistrement daterait plutôt de 1945 avec le grand orchestre de "Air Transport Command Band" (celui de Glenn Miller voir " Swing Guitars").
Les trois sessions de cette grande formation : 26 octobre, 6 novembre et 16 décembre 45 avaient à leur programme "Djangology".
Un grand doute subsiste... si l'éditeur avait bien fait son boulot..., pas de questions à se poser et surtout pas de fastidieuses recherches et écoutes à faire... cela aurait été un minimum et l'étoile enlevée n'est pas pour la qualité musicale mais pour la négligence apportée à cette publication. Et puis ce Djangologie là n'a pas grand-chose à faire dans cette compilation !

On peut regretter que ce CD ne présente pas un ordre chronologique; cela permet en général de suivre l'évolution d'un style, d'un musicien... mais qu'importe il y a là des enregistrements marquants de l'univers de Django Reinhardt.
- 1937 est une année importante pour le jazz Français. L'Exposition Universelle attira de nombreux musiciens de jazz américain. Coleman Hawkins, Benny Carter, Dicky Wels, Bill Coleman, Eddie South... et les Français avaient besoin de se comparer, d'apprendre, d'assimiler la culture jazzistique du nouveau monde. C'est aussi l'année où Django adopte la guitare conçue par le luthier Maccaferri pour la marque Selmer.
Année riche en enregistrements, avec le quintette et surtout avec Warlop, Eddie South, le fameux "Trio de Violons" de septembre 37.
Personnellement j'aurais bien apprécié la présence sur ce CD de"Echos de France" ce morceau fut à l'époque jugé irrévérencieux et interdit sur les ondes. Pourtant cet enregistrement est pour certain mythique et porte en lui des valeurs morales certaines.
Explication : octobre 1945, Django, en compagnie de Naguine et Babik (son épouse et son fils), retrouve ce cher Grappelli à Londres. Citons Antonietto : "Après avoir échangé quelques mots, les vieux complices se lancèrent dans une Marseillaise de circonstance." En suite de cela, début janvier 46 fut gravé l'hymne national sous le nom de "Echos de France". Deux mois après son expression spontanée il a gardé toute sa sensibilité et son coté émotif.
Il y aurait eu également la place sur ce CD de proposer la confrontation de Django avec la musique classique ou religieuse, pour parfaire les multi-facettes de ce génial musicien qui bien qu'autodidacte avait un sens absolu de l'harmonie.

Bien sûr il y a sur le marché d'intéressantes compiles ou intégrales. Le prix est en conséquence, Django a fait plus de 400 enregistrements. Tout dépend de l'intérêt que l'on porte à ce musicien.
Pour ma part je verrais bien : Kind Of Reinhardt (Coffret 10 CD)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 1 client

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-7 sur 7 de cette discussion.
Message initial: 26 avr. 13 21:30:35 GMT+02:00
BAGRATION dit:
Vu++++Du coup je viens de ravitailler en vol...Hop un double CD pour 10 euros...Bon, c'est pour le pt'it noël...

En réponse à un message antérieur du 27 avr. 13 17:45:47 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 28 avr. 13 15:44:10 GMT+02:00
Félicitations à ceux qui ont le courage de lire un commentaire aussi long et rébarbatif.
Cela mériterai une remise de médaille si ce n'était devenu d'un banal.
Enfin.. j'en parle quand même à pépère.

Le plaisir n'a été que de l'écrire, donc egoïste. Mais pour Django on peut faire l'effort.
Mes amitiés au pt'noël.

En réponse à un message antérieur du 29 mai 13 18:13:10 GMT+02:00
Jlenjo dit:
j'ai presque tout lu, alors que je ne fais pas dans la manouchmania. Connais-tu Paul Challain Ferret, fils de Challain Ferret (un des frères Ferret) guitariste de jazz (pas manouch) prof au conservatoire de Toulouse ? bon, là où je suis fier, c'est qu'il est venu assister à une répète avec mon groupe d'octogénère. Dans la semaine qui a suivi il s'est acheté une stratocaster SRV... " Franky, mais comment fais-tu avec le blues, c'est toujours pareil mais avec toi c'est toujours différent..." bon, je suis pas un très bon guitariste, mais quand Ferret himself vient demander des conseils, là, je me prends pour SRV et Hendrix réunis.

En réponse à un message antérieur du 1 juin 13 05:55:16 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 1 juin 13 06:13:59 GMT+02:00
Salut Papp,
Ouais,ça,c'est du commentaire,de l'historique,du vécu !!!,hors de blagues,on peut le recopier,formater, éditer et rajouter à la jaquette d'origine,c'est à faire (avec l'autorisation de l'auteur ! sacré boulot,respect!).
Une petite question Papp,que peux-tu me dire sur "Eddie Lang & Joe Venuti"? que je connais depuis peu (vingt ,vingt cinq ans grâce à la collection "Les Génies Du Jazz/ed.Atlas"dans mon bled,on était que trois à l'avoir fait entièrement !une centaine de CDs avec fascicules.)....//The New York Sessions 1926-1935//superbe.
Merci pour le "com".VU bien-sûr,ça si c'est pas utile...!
Robot à la c..,le VU ne passe pas!!!? et pourtant,on ne peut pas faire plus utile...?

En réponse à un message antérieur du 19 juin 13 19:40:33 GMT+02:00
BAGRATION dit:
Acheté et heureux de l'avoir fait++++

En réponse à un message antérieur du 19 juin 13 20:59:23 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 19 juin 13 21:07:39 GMT+02:00
Dommage !!!
Y avait mieux : Coffret 3 CD : Rétrospective [Coffret, CD, Compilation]
Django Reinhardt |
Détails sur le produit
CD (27 décembre 2010)
Nombre de disques: 3
Format : Coffret, CD, Compilation
Label: Sagajazz
ASIN : B00008VR4R
Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5 Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
6 évaluations
5 étoiles: (5)
4 étoiles: (1)
3 étoiles: (0)
2 étoiles: (0)
1 étoiles: (0)

Publié le 22 sept. 14 11:19:50 GMT+02:00
Je m'aperçois que ce commentaire a dérapé sous un Quadromania de Django "Nuages" de 4 fois 20 plages qui d'ailleurs est excellent mais ne correspond pas avec celui du CD commenté qui n'en comporte lui que 15. Les enregistrements commentés étant les mêmes pas de problème.
Dont acte.
PS faut croire que les "nuages" sont des éléments perturbateurs...
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

4.0 étoiles sur 5 (1 commentaire client)
5 étoiles:    (0)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur


Lieu : gers

Classement des meilleurs critiques: 1.133