undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes
Commentaire client

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Alice fait des merveilles., 24 janvier 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Love It to Death (CD)
Alice Cooper, en 1971, n'est pas encore l'artiste Alice Cooper mais le groupe du même nom, de Phoenix, à la réputation sulfureuse, violent, étrange, inquiétant. Il faut dire que les deux albums précédents et surtout les prestations scéniques d'Alice Cooper n'ont rien fait pour infirmer ce constat. A force de tirer à boulets rouges sur une société bourgeoise bien pensante et de s'en prendre avec véhémence à une culture hip et un Flower Power en pleine déconfiture, Alice Cooper s'attire les foudres. Il en arrive même à se faire lourder de la maison de disque de Zappa pour écarts de comportements répétés. Quand on connaît la bande au Zap et les Mothers, le père Cooper n'a pas dû y aller avec le dos de la cuillère. Love It To Death, produit par le fameux Bob Ezrin (l'homme qui a produit The Wall, Lou Reed, Peter Gabriel, Aerosmith, va remettre de l'ordre dans ce foutoir) sous le label Warner, va constituer un tournant pour la formation Alice Cooper qui va enfin trouver son identité musicale. En se recentrant sur l'essentiel, à savoir les chansons et leurs interprétations, le travail du groupe va générer un album au son terriblement efficace. Il s'en dégage des morceaux entraînants comme le classique Caught In A Dream, le drôle et fol Is It My Body, le noir Black Juju et macabre qui sonne « Doors » ou plus réjouissant, Hallowed Be My Name plutôt Steppenwolf. I'm Eighteen est le titre star de l'album et deviendra un hymne pour tous les ados de la terre, un étendard pour les kids de l'époque. Il est dommage que les titres de la trilogie de clôture, Second Coming, l'étrange Ballad Of Dwight Fry et Sun Arise ramollissent quelque peu un album qui annonce les brûlots à venir : Killer et School's Out
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-2 sur 2 de cette discussion.
Message initial: 24 févr. 10 10:51:58 GMT+01:00
anton14 dit:
Incontournable ce troisième LP d'Alice et vrai premier succès après les très Beefheart et Zappaïens Easy Action et Pretties for You. Et dire que l'on adoubé Marilyn Manson pape du glauque et du trash lui qui doit tout à Vincent Furnier. Rob Zombie est certainement plus l'héritier légitime de " Steven " que la marionnette de pacotille aux faux yeux vairons. Et puis Alice sur scène c'est quelque chose, magnifiant ce Ballad of Dwight Fry et ses " I got, I got, I gotta get outa here, let me get outa here ".

En réponse à un message antérieur du 22 mars 10 18:59:32 GMT+01:00
Tu l'as dit, bouffi! Amicalement A+.
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur

jean-claude
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   

Lieu : france

Classement des meilleurs critiques: 245