Commentaire client

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Mariage pour tous, 17 juillet 2014
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Malédiction d'Arkham (DVD)
Synopsis : Au XVIII° siècle, dans la bourgade d'Arkham, le sorcier "Joseph Curwen" a établi une relation avec les démons d'une réalité parallèle. Il accouple les monstrueuses créatures avec les femmes du coin, qui mettent au monde des êtres difformes !
Brûlé vif par les habitants du village, il jure de se venger et porte sa malédiction sur tous leurs descendants.
Un siècle plus tard, Charles Dexter Ward, son héritier, arrive à Arkham...

Dans les années 60, le réalisateur Roger Corman se lance dans une série de films basés sur les adaptations des écrits et poèmes d'Edgar Alan Poe, auxquels il va se consacrer durant toute la première moitié de la décennie (avec par exemple, La Chute de la maison Usher, La chambre des tortures et Le Masque de la mort rouge).
Cependant, avec "La Malédiction d'Arkham", Corman décide de s'éloigner de l'univers du poète gothique américain pour approcher celui de l'écrivain horrifique H. P. Lovecraft. Les producteurs du studio "American International Pictures" (Samuel Z. Arkoff & James H. Nicholson) lui imposeront tout de même de mêler cette nouvelle influence à celle de Poe. Mais le film deviendra, envers et contre tous, la première adaptation cinématographique de l'univers de Lovecraft.
Ainsi naquit le mariage entre les poèmes de Poe et les nouvelles de Lovecraft, qui allait, l'air de rien, devenir une constante en ce qui concerne la transposition sur grand écran de l'écrivain de Providence ! En 1965, le réalisateur Daniel Haller (directeur artistique de Corman) mettait en chantier, pour le même studio, Die, Monster, Die !, une adaptation de la nouvelle La Couleur tombée du ciel, du même Lovecraft, avec une atmosphère au diapason de la série cinématographique inspirée des poèmes de Poe. Bien plus tard, le premier sketch du film Necronomicon renouvellera le mariage entre les univers conjoints des deux écrivains, qui se retrouveront une fois encore dans Le Territoire des Ombres...

Si "La Malédiction d'Arkham" porte en version originale le titre "The Haunted Palace", un poème d'Edgar Poe, il s'agit en réalité d'une adaptation plus ou moins officielle de L'affaire Charles Dexter Ward, une nouvelle de H. P. Lovecraft. Le poème de Poe est cité par écrit à deux reprises (comme souvent dans la série des films de Corman). Mais pour le reste, le film est une adaptation de l'œuvre de Lovecraft...
Le scénario va d'ailleurs plus loin en intégrant plusieurs éléments liés à la mythologie de l'écrivain horrifique, tel le "Necronomicon" et les "Grands Anciens" "Cthulhu" et "Yog-Sothoth"...

Une fois encore, Corman décide de préserver davantage l'esprit à la lettre et opère une synthèse conceptuelle des éléments issus de son matériel littéraire. Et ce concept deviendra également une autre constante pour toutes les adaptations futures dédiées aux écrits de Lovecraft...
A travers la caméra du réalisateur, les éléments gothiques et horrifiques deviennent d'envoûtantes enluminures faites de brumes colorées et de manoirs menaçants se découpant sous la pleine lune. La photographie, somptueuse, fait naitre l'épouvante dans un écrin cobalt, qui suggère l'horreur des événements plus qu'il ne la montre.
Le réalisateur bénéficie en outre de la présence de son acteur fétiche, Vincent Price, qui apporte son charisme old-school à cette fable démoniaque...

Il y aurait encore beaucoup à dire de cette œuvre fédératrice, qui n'est d'ailleurs pas exempte de défauts. Et il apparait aujourd'hui bien naïf de voir tous les ancêtres du village d'Arkham, remplacés, un siècle plus tard, par leurs descendants incarnés par les mêmes acteurs !
Pour autant, l'importance du film dans l'histoire du cinéma est telle qu'il ne faut pas la prendre à la légère. Outre le fait qu'il s'agisse de la première adaptation des écrits de Lovecraft et un cas d'école dans le mariage entre son influence et celle d'Edgar Poe, il est également important de noter que "La Malédiction d'Arkham" est un film précurseur sur le thème de la "possession" (thème repris deux ans plus tard dans le très beau La Tombe de Ligeia)...
Aujourd'hui naïve et surannée, parfois surjouée mais toujours splendide d'un point de vue plastique, cette œuvre classique du cinéma fantastique ne fera aujourd'hui plus peur à personne. Mais elle n'en demeure pas moins une pierre à l'édifice du genre qui nous intéresse à tous, ici.
A noter la présence de Lon Chaney Jr, autre grand acteur spécialisé dans les films d'horreur, dont ce fut l'un des derniers rôles...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 1 client

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-1 sur 1 de cette discussion.
Message initial: 3 oct. 14 02:07:56 GMT+02:00
Kouz1 UB dit:
Lon chaney Jr joua son dernier rôle dans Spider Baby 1 production Corman qui a inspiré bon nombre de films et séries fantasticohorrifique (youai j'invente des mots). Alors tous ce que ta dit est pas faux mais ça interressent qui si les personnes sont pas passionnée par les films d'horreur et plus précisément la "génération POE" (presque toujours avec Vincent Price, je ne t'apprend rien je sais) ce film , étrangement l'un des plus angoissants , est une ½uvre de commande ou le scénariste n'avait pas fini le scénario du prochain Edgard Poe qu'ils devait tourner. Corman qui tourne en quelques jours pris son histoire dans la vague étendue mythologique de H.P Lovecraft pour son film dont l'histoire est inventé sous le coude et le scénario écris au fur et mesure qu'il filmait, en finissant son film par 1 poème de Poe il se permit de lui donner le nom d'une de ses nouvelles "The Haunted Palace". Mais si ce film est le plus oppressant de la série c'est surement que Lovecraft était plus tourmenté par ses écrits que Poe qui altérait horreur et poésie pour ne pas sombrer dans son délire.
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

4.2 étoiles sur 5 (8 commentaires client)
5 étoiles:
 (4)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
EUR 11,00
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur

Tornado
(TOP 50 COMMENTATEURS)    (COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   

Lieu : Provence Côte d'Azur

Classement des meilleurs critiques: 18