Commentaire client

51 internautes sur 55 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Une fumisterie sans le moindre fondement scientifique., 20 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Intelligence émotionnelle (Poche)
Ceux qui accordent 5 étoiles à ce bouquin auraient tout intérêt à se renseigner un peu mieux sur son origine véritable. Ils apprendraient ainsi que Goleman n'est nullement le père du concept de l'intelligence émotionnelle. Ce sont plutôt les psychologues américains John Mayer et Peter Salovey qui, les premiers, publièrent un article purement spéculatif et théorique sur cette idée, en 1990. Bien que ce texte et un second, publié en 1993, attira très peu l'attention de la communauté scientifique, il frappa vivement l'imagination de Goleman, qui contacta ses auteurs en leur demandant la permission d'emprunter leur concept et son nom pour un bouquin qu'il écrivait alors sur les émotions.

On connait la suite et le succès mondial du livre. Toutefois, dans un article publié en 1999 (Promotional Intelligence), la journaliste américaine Annie Murphy Paul révélait le peu de ressemblance entre l'hypothétique concept initial de Mayer et Salovey et celui, fantaisiste et scientifiquement infondé, exposé dans le livre de Goleman:

« Si l’auteur s’étonna du succès de L’intelligence émotionnelle, les premiers chercheurs, eux, furent stupéfaits. Mais leur plaisir initial devant le succès du livre se mua rapidement en consternation. Goleman avait dénaturé leur modèle théorique de manière inquiétante. Il dépeignait la personne intelligente-émotionnelle comme celle possédant toutes les qualités du type bien — gentil, chaleureux et sympathique — alors que les chercheurs s’étaient plutôt davantage concentrés sur l’interaction fluide entre les émotions et l’intelligence. Goleman avait grandement repoussé les limites de l’intelligence émotionnelle, en lui ajoutant un éventail de qualités, telles le zèle et la persévérance, habituellement étrangères aux émotions. Il mit sur un pied d’égalité “intelligence émotionnelle”, “maturité” et “avoir du caractère”, une adéquation que s’étaient catégoriquement refusés de faire Salovey et Mayer. Il ajoutait des déclarations à l’emporte-­pièce concernant cette idée, incluant celle de la page couverture qui affirmait que l’intelligence émotionnelle prédit le succès mieux que le QI. En voyant le livre, et en constatant particulièrement la comparaison avec le QI, la première réaction de Mayer fut: « Ce n’est pas le cas, ce n’est pas vrai ». Puis il se dit: « Oh­‐oh, j’espère que ce n’est pas de notre faute ». Lui et son collègue révisèrent la littérature sur l’intelligence émotionnelle, incluant leurs propres articles, et conclurent que Goleman avait traité la recherche à la légère ».

Bref, le livre brouillon et mystificateur de Goleman est ainsi responsable de la propagation d'un nouveau mythe social, celui de l'intelligence émotionnelle. Concept qui, sous le processus de dénaturation opérant tout au long du livre, n'a pas le moindre fondement scientifique:

« Mais en accentuant les traits de la personnalité plutôt que les interactions spécifiques entre les émotions et l’intelligence, Goleman mine la prétention du livre à l’exactitude scientifique. Les scientifiques n’ont pas encore prouvé que l’intelligence émotionnelle prédit quoi que ce soit, ou même que ce soit une quantité discrète, qui se distingue de l’intelligence générale; le concept est trop nouveau. Mais ils ont étudié en profondeur les traits de la personnalité, dont l’amabilité et l’extroversion, et c’est aujourd’hui un fait confirmé que de telles qualités, bien qu’il soit extrêmement agréable de les retrouver chez un employé ou un collègue, n’ont aucun lien avec le succès en carrière — même dans un domaine comme la vente, où on s’attendrait à ce que ce soit le cas.

Le message optimiste du livre, que l’hérédité l’emporte sur l’intelligence pure, n’ajoute rien de vraiment nouveau. De là découle une autre raison à sa popularité: il possède la saveur traditonnelle de la sagesse populaire, ou du moins de la pensée magique conventionnelle. Et bien que certains puissent lire L’intelligence émotionnelle en pensant développer leur potentiel émotionnel, il ne fait aucun doute que plusieurs l’ont acheté pour justifier l’importance de leur propre profil émotif. Dans les deux cas, la notoriété du livre ne s’est pas développée en s’appuyant sur le concept de la “gentillesse”, mais en affirmant que c’est « c’est la gentillesse qui compte le plus » — l’affirmation même que Salovey et Mayer contestent le plus vigoureusement.

« Les affirmations faîtes à propos de l’intelligence émotionnelle n’ont plus rien à voir avec quoi que ce soit que nous ayons dit », clame carrément Mayer. Particulièrement, « vous ne retrouvez nulle part, dans tout ce que nous avons écrit » l’affirmation selon laquelle l’intelligence émotionnelle a plus de valeur que le QI pour prédire le succès. Goleman est parvenu à cette conclusion lui­‐même — et les méthodes qu’il utilise pour le faire n’ont clairement aucune valeur scientifique ».

Bref, voici une autre bouillie pour les naïfs sans logique, qui ont promu au rang de percée “scientifique” une absurdité indigne même du conte de fée. Conclusion de Murphy Paul:

« La conception populaire de l’intelligence émotionnelle a presque complètement éclipsé le concept académique et Goleman en est le flamboyant responsable. Président directeur général du Emotional Intelligence Services et co­‐président du Consortium for Research on Emotional Intelligence in Organizations, l’auteur Goleman s’est métamorphosé en une industrie artisanale. Quand on lui demande s’il écrira un troisième livre sur l’intelligence émotionnelle, il pousse un soupir. « Je ne sais pas, je suis trop occupé », dit­‐il. « On me sollicite partout dans le monde à titre de conférencier ».

Et pourquoi devrions-­nous nous en étonner? Goleman parle le jargon fade, chatié des affaires. [...] Il assure sa promotion avec facilité et efficacité. « Le monde des affaires utilise une phrase que je n’avais jamais vraiment entendu auparavant: apparemment, je suis un “leader d’opinion” », dit Goleman. « Le gars qui explique le concept et invite les gens à y prêter attention—voilà mon rôle ».

Salovey et Mayer, de l’autre côté, tiennent un discours moins assuré et plus complexe, plein de réserves et de conditionnels, « lorsque j’écris avec Peter et quand Peter écrit avec moi », mentionne Mayer, qui ne désire prendre le crédit d’aucune part de leur collaboration. Après une longue explication sur sa recherche, il prend une grande respiration et conclut, « j’aurais dû écrire, dans la préface de tout ceci, si seulement l’intelligence émotionnelle existe vraiment ».

Et vlan!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

Soyez la première personne à commenter cette évaluation.

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 


Détails de l'évaluation

Article

Commentateur


Lieu : Toronto

Classement des meilleurs critiques: 11.157