Commentaire client

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Piqures de rappel, 20 juin 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Love At First Sting (CD)
Pour beaucoup, "Love at first sting" restera l'album qui aura sceller l'Age d'or (78-84) du groupe Allemand. De cette période, peut-on affirmer pour autant qu'il s'agit là de leur meilleur album ? Je ne le pense pas. Toujours est-il qu'en cette année de 1984 Scorpions est le N°1 incontesté (incontestable) dans sa catégorie (Hard Rock) et ce à l'échelle internationnale. Un véritable exploit pour un groupe de cette nationnalité, sachant qu'auparavant, la presse et les moyens de communications étaient bien loin de ce qu'ils sont devenus. Mais revenons à l'album.

Toujours produit par Dieter Dierks, "Love at first sting" est d'abord illustré d'une photo signé d'un photographe d'équivalante notoriété à celle du groupe: Helmut Newton, rien que ça !

De plus en plus soucieux d'offrir le meilleur à ses Fans, "Love at first sting" est aussi habillé d'une production nettement plus soignée que ces albums passés, bien que la Basse de Francis Buchholz demeure encore timide.
Quant au contenu lui même !? S'en est presque écoeurant. Le disque s'ouvre sur un très court Chorus guitare de Mathias Jabs en intro de "Bad boys running wild", aussitôt reléguer par le riff assassin de "Mister Big moustache", Monsieur "Rythmique d'acier": Rudolf Schenker ou la science absolu de la rythmique qui tue (écoutez "Rock you like") ... Mais comment fait-il ?
Pour le reste, il n'y a cas écouter Klaus Meine poser sa voix sur l'introduction de "coming home" pour s'apperçevoir que ce gars là est encore capable de nous faire passer pour le jeune c.. d'amoureux transit (et boutonneux) que nous étions alors, à celui de méchant Hardos, pas forcément craignos, le tout en l'espace d'une petite minute.
Reste pour moi à vous énumérer la triplette de Classics issue de cet album phare des Allemands: "Rock you like a hurricane", "Big city nights", et la ballade qui a sans doute fait grimper les courbes de natalité (mais pas seulement) un peu partout dans le monde en cette année de 1984 ... "Still loving you" évidemment. Euuh ! personnellement sa fait un baille que j'en peux plus moi de ce Still lovin' iouuuuuuu !! M'enfin puisqu'il y est ...
Le reste est loin de faire figure de remplissage, à commencer par "I'm leaving you" et "As soon as good time roll", sans oublier "The same thrill" qui, si besoin était, nous rappel que Scorpions c'est bel et bien du Hard velu. 17/20
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-7 sur 7 de cette discussion.
Message initial: 20 juin 09 12:26:13 GMT+02:00
fifi59 dit:
Salut Vincent !
Love At First Sting, c'est une pluie de hits ! On trouve, notamment, le tube Rock You Like A Hurricane et l'une des ballades les plus célèbres de la planète, Still Loving You, mais il y a surtout le monumental Coming Home, qui fait partie de mes titres préférés de Scorpions. Pour le reste, tu as bien raison, tout est bon dans cet album, il n'y a pas de remplissage inutile ! Encore un indispensable du groupe et du Hard Rock finalement !
A plus !

Publié le 20 juin 09 22:14:57 GMT+02:00
Brutor dit:
Non ! Il l'a fait ! M'avait pourtant prévenu le sacripan.
"Pour beaucoup, "Love at first sting" restera l'album qui aura sceller l'Age d'or (78-84)" : j'en fais parti, même si, tout compte fait le préfère la période "Roth", plus intéressante. Je trouve même que "Still loving you" est dèjà inférieur à "Lovedrive" et "Blackout".
Quant à "Still loving you", tout comme toi j'en avais marre de l'entendre à la radio, dans les bars (même ceux perdus dans des villages isolés !), dans les boîtes ; enfin, tout le monde, mais absolument tout le monde connaissait ce titre, mais lorsque que vous parliez de "In Trance", "Tokyo Tapes", "Lovedrive", on vous regardait avec des yeux de "merle en frit" !!
Exploitant le filon, les Scorpions, ou leur label, sortirent "Gold Ballads" avec une pochette très ressemblante à celle de "Love at 1rst sting" (certainement tirée du lot des photos de Newton) qui étaient un "best of" de leurs ballades. On fit de même plus tard avec Gary Moore.

En réponse à un message antérieur du 20 juin 09 22:44:50 GMT+02:00
salut à tous ! n'empêche que c'est un sacré bon disque, sans vraiment rien à jeter si ce n'est le hit planétaire à la noix, mais le reste passe encore vraiment bien (avez-vous écouté "ACOUSTICA" ?, avec une version un plugged de " Rock you like .." fabuleuse ). la suite est moins bonne et même carrément craignios parfois, hormis "Crazy World", qui lui contient au moins deux magnifiques ballades. Mais comme le dit Vince pour un disque de hard, teuton de surcroit, ce fût quand même un sacré exploit de squatter tous les "charts" internationaux.

En réponse à un message antérieur du 21 juin 09 11:59:24 GMT+02:00
Vincent dit:
Le DVD "Acoustica" est a voir absolument, car en plus de ses qualités exceptionnelles en matière d'images et de son, il offre une relecture de certains standards du groupe, notemment 4 extraits de "Lovedrive" vraiment étonnants. Merci de l'avoir souligné Ramone.

En réponse à un message antérieur du 22 juin 09 11:35:56 GMT+02:00
[Supprimé par Amazon le 21 mai 11 11:06:37 GMT+02:00]

En réponse à un message antérieur du 22 juin 09 17:52:03 GMT+02:00
Vincent dit:
Effectivement, si Mama's boys ouvrait pour eux, c'est bien sur la tournée "Love at first sting". Je me disais bien qu'il y avait un "ic" quelque part.
Saviez vous aussi que le groupe fut le premier à inaugurer le POPB ?: La capacité initiale étant de 15000 personne, ce sont 17000 Hardos qui se précipitairent ce jour là pour applaudir les Scorpions. Témoins de cette folie furieuse: "Holiday", tiré du Live "World wide live" se voie repris par le public Français sur la presque totalité du morceau. Klaus Meine se payant la frayeur de sa vie. Il racontait alors que le public était si chaud, qu'il sentit la scène bouger sous ses pieds. Dément !

En réponse à un message antérieur du 25 juin 09 22:33:33 GMT+02:00
et bien non je ne savais pas tout çà !!!! génial !!!
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur


Lieu : Haute Savoie

Classement des meilleurs critiques: 655