undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_Hercules Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Commentaire client

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Tests de passage, 11 décembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fables tome 20 (Broché)
Ce tome fait suite à Super Team (épisodes 101 à 107). Il contient les épisodes 108 à 113, parus en 2011/2012. Tous les scénarios sont de Bill Willingham.

Épisodes 108 à 111 (dessins de Mark Buckingham, encrage de Steve Leialoha, finitions d'Andrew Pepoy pour 11 pages de 110 et 5 pages de 111) - Rose Red est envoyée en mission à la Ferme pour savoir si le terrain est dégagé, ou si des pièges ont été installés. Bufkin continue de mener Lily Martagon et les 3 autres au travers du royaume de Roquat le Rouge pour essayer de regagner la Terre et la communauté des Fables. Blanche Neige et Bigby sont au château de North Wind, avec leurs 6 enfants, pour déterminer qui lui succèdera en tant que maître des vents du Nord, alors que les 3 autres Vents Cardinaux viennent de s'inviter. Miss Spratt (maintenant appelée Leigh Duglas) continue d'honorer la mémoire de son défunt dans son château à New York.

Épisode 112 (dessins de Mark Buckingham, encrage de Steve Leialoha, Andrew Pepoy et Dan Green) - Il s'agit d'un nouvel épisode de Noël dans lequel Rose Red doit décider comment honorer sa parole vis-à-vis de la personne qui lui a redonné le goût à la vie. Bien sûr le Père Noël est de la partie.

Épisode 113 - il s'agit d'une collection de 4 histoires courtes dont l'une explique comment les Fables ont pu rester si longtemps indécelables en plein coeur de New York (avant la guerre contre l'Adversaire).

Plonger dans un nouveau tome de Fables suscite toujours un petit moment d'inquiétude : et si Willingham et consorts avaient perdu la main ? Et s'ils se contentaient de faire du Fables juste pour alimenter la machine ? Alors que le lecteur aurait pu craindre que la précédente histoire s'éternise, le récit est déjà passé à la suivante, ou plutôt les suivantes. D'un coté, il est évident que la mise en condition de Miss Spratt prépare une future intrigue. Mais Willingham a conservé l'art et la manière d'introduire des éléments inattendus (sans être incongrus) dans ces séquences, et cette dame en impose par son caractère. Les brèves séquences qui lui sont consacrées forment autant de respirations bienvenues dans le récit.

Les tribulations de la troupe de Bufkin occupent plus de pages et semblent surtout gentillettes, mais presque superflues. Il faut donc attendre plusieurs scènes pour se rendre compte que ces épreuves forment une sorte de pendant à toutes les catastrophes liées à l'effondrement du régime mis en place par l'Adversaire. C'est une méthode distrayante par laquelle Willingham engage le lecteur à garder à l'esprit l'évolution des territoires originels des Fables. Et petit à petit, Bufkin continue à gagner de l'épaisseur en tant que personnage, et même à apprendre une leçon sur la nature de l'héroïsme, ou au moins du courage, de la pugnacité.

Le plat de résistance est bien sûr ce qui passe dans le château de North Wind. Willingham déjoue la plupart des scènes attendues, sans pour autant prendre un raccourci. Le problème est complexe et la solution ne sort pas du chapeau. Comme toujours dans cette série, bien malin qui pourra prédire l'issue du récit. À nouveau Willingham tient son pari de raconter une histoire qui ne soit pas prévisible, et de donner une âme à ses personnages. À ce titre l'épisode majoritairement consacré à Rose Red propose un conte de Noël qui s'avère être une fable un peu noire, et plus profonde que l'ordinaire de cette série.

Mark Buckingham est en forme pour ces 5 épisodes, et l'apport d'Adrew Pepoy est indécelable pour le lecteur qui n'a pas remarqué son nom au générique. C'est toujours un grand plaisir visuel que de retrouver sa patte sur les éléments fantastiques qui contiennent à la fois une part enfantine liée aux contes, une présence incroyable sans qu'il n'y ait jamais de conflit visuel entre tous ces éléments disparates, un langage corporel adulte, une grande classe, et une humanité rayonnante. À nouveau, l'histoire met l'accent sur la cellule familiale de Blanche Neige et Bigby. Buckingham en profite pour les montrer ensemble dans un moment d'intimité ordinaire et la chaleur humaine irradie littéralement de ces cases. Les personnages rencontrées par Rose Red lors de la nuit de Noël ont également une présence visuelle imposante, à commencer par le Père Noël, mais aussi les suivants. Il a en particulier su rendre palpable toute l'horreur ordinaire de la condition de la deuxième personne rencontrée. Le charme des illustrations de Buckingham opère également sur les bâtisses ; en particulier le château de Mister Dark est splendide. Cet élément met en évidence le savoir faire de Buckingham qui trouve l'équilibre parfait entre la conception réaliste rendant plausible la structure, et l'apparence fantasmée la tirant dans le domaine de la fantaisie.

Quant au dernier épisode, Willingham s'amuse avec des histoires courtes. Les 3 pages dessinées par Philip Craig Russell sont un délice visuel, pour un petit conte rapide et ironique. L'histoire suivante est dessinée par Zander Cannon et Jim Fern pour une fable sur l'art d'être transparent pour les autres (histoire sympa, dessins ordinaires). Les 3 pages d'après sont dessinées par Ramon Bachs et encrées par Ron Randall pour un conte basé sur la dérision (sympathique également). Et l'épisode se clôt par 3 pages illustrées par Adam Hughes en grande forme, pour un conte malicieux, drôle et enlevé.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
  [Annuler]

Remarques

Suivre les remarques par e-mail
Suivi en cours par 1 client

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-4 sur 4 de cette discussion.
Message initial: 12 déc. 13 08:26:15 GMT+01:00
Que du beau monde aux crayons !
Je ne comprends riens à l'action que tu décris . Preuve qu'il se passe plein de choses à Fableville , il fallait juste que j'abandonne la série ...

En réponse à un message antérieur du 12 déc. 13 20:15:14 GMT+01:00
Présence dit:
De tome en tome, Bill Willingham a toujours tenu sa promesse de ne jamais revenir à un statu quo tiède ou confortable.

En réponse à un message antérieur du 16 déc. 13 19:45:27 GMT+01:00
SAM 331 dit:
J'ai un avis légèrement différent : c'est la première fois que j'ai du mal à finir un tome de Fables, bien que l'intrigue principale soit amenée à son terme avec des pistes intéressantes pour la suite, les autres traînent vraiment des pieds, surtout celle de Castle Dark, où on voit les des occupants parler, parler et ...parler sans que rien n'avance. Une baisse de régime malheureuse.

En réponse à un message antérieur du 16 déc. 13 20:47:36 GMT+01:00
Présence dit:
A chaque nouveau tome, je me dis que je ne l'achète que par habitude, et à chaque fois je me surprends à prendre plaisir à ces histoires bien troussées. Peut-être qu'avec l'âge, je m'attache moins à l'intrigue et plus aux personnages et à la qualité de l'imagination de Willingham qui me raconte un conte pour grands enfants...
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

3.5 étoiles sur 5 (2 commentaires client)
5 étoiles
0



2 étoiles
0

1 étoile
0

EUR 15,00
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur

Présence
(TOP 100 COMMENTATEURS)   

Classement des meilleurs critiques: 65