undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes
Commentaire client

46 internautes sur 57 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 décevant sur toute la ligne, 15 novembre 2013
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Astérix chez les Pictes - 35 (Relié)
Un tel battage autour de l'album, la caution d'Uderzo et des descendants de Goscinny, bref je m'attendais à un Astérix nouvelle génération, mais du même niveau que les originaux. Déçue sur toute la ligne... Si le graphisme des personnages est conforme aux originaux (sans plus), la colorisation est médiocre (on aurait aimé un vrai travail sur les tissus écossais par exemple), le mouvement poussif et sans originalité. Le summum est ce "monstre" qui fait vraiment casimir, totalement décalé dans l'univers d'Astérix.

Concernant le scénario, là, c'est catastrophique ! Aucune trame réelle ni d'intrigue, des débuts d'idées (pas toutes bonnes) mises bout à bout, mais jamais vraiment exploitées : le recenseur, le glaçon géant, les problèmes de voix de l'écossais, la gourde dans le loch, tout ça est ébauché, sans que l'intrigue en soit enrichie. Les personnages habituellement haut en couleur comme le druide Panoramix ou le pirates sont ternes. Les jeux de mots sont pour la plupart ici poussifs (genre, on s'est creusé la tête pour en mettre un par page) quand ils sortaient tout naturellement de la verve de Goscinny. Des idées sympas sont mal exploitées, comme les pictogrammes qui auraient pu fournir une mine d'idées rigolotes (voir les hiéroglyphes de Astérix et Cléopatre ou Astérix légionnaire). L'histoire classique de la virée à l'étranger pour ramener un autochtone, déjà utilisée avec succès dans d'autres albums (en Hispanie par exemple qui est absolument savoureux tout du long) est ici tristounette.

Finalement cet album est dans l'air du temps : du zapping sans réelle histoire suivie, du politiquement correct (pas de trait d'humour sur les caractéristiques d'un peuple, on attendait l'écossais radin par exemple et pas un mot sur le haggies ???) bien loin de la truculence qui nous rendait finalement attachants les suisses, les belges, les corses (même les anglais !)... à travers la caricature de leurs défauts, mais toujours empreints d'une humanité universelle. Quant au pirate noir (toujours rigolo et souvent malin) habituellement dans la hune, il a disparu, on l'entrevoit à peine et il ne dit pas un mot. J'allais oublier les piques des femmes gauloises, qui auraient pu mener un débat rigolo et plein de verve avec leurs maris, mais qui forment un monologue qui tombe à plat, sans quelques réparties bien machos en face. Je vous le confirme tout cela est du politiquement correct bien lisse. Goscinny, toujours prompt à dénoncer avec une plume incisive (mais toujours trempée de bonhomie) les travers de ses semblables est bien loin...

Franchement si un nouvel album sort, j'irai le lire dans un supermarché avant de me faire avoir à l'acheter.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-2 sur 2 de cette discussion.
Message initial: 17 févr. 14 15:23:22 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 17 févr. 14 17:03:12 GMT+01:00
E. Zwygart dit:
Excellent commentaire que je partage totalement. Cependant, cela reste une bonne bande dessinée par rapport à ce qui se fait actuellement, et c'est tout de même sympathique que ces héros vivent encore. Dans le scénario, Idéfix a été bêtement écarté pour des raisons obscures. Il fait partie intégrante du duo et est en ce qui me concerne, indispensable. Est-ce Ferry qui n'avait pas d'emploi pour lui ou Conrad qui n'aime pas dessiner les chiens ?

Publié le 29 mai 14 23:49:00 GMT+02:00
Très bonne analyse de Katinel concernant cet album d'Astérix sans saveur (ce qui devient une habitude, depuis deux décennies). Scénario poussif qui ne m'a pas fait rire un seul instant (Goscinny nous avait habitué à des quintes de fou rire imprévisibles) et personnages ennuyeux, conventionnels, se mouvant dans une intrigue inexistante. Goscinny, en travaillant très finement sur les travers des protagonistes (au début de la série surtout ceux des Romains, puis en devenant mâture, en insistant sur ceux des Gaulois) contribuait à les rendre humains, et donc attachants. Dans cet "Astérix chez les Pictes", tout est lent, pesant, insipide, y compris le traitement graphique. Très bien vue, également, la comparaison du monstre avec Casimir. Pour se délecter d'une aventure d'Astérix dont l'action se déroule de l'autre côté de la Manche, on ne peut que recommander la (re)lecture du chef d'oeuvre "Astérix chez les Bretons".
‹ Précédent 1 Suivant ›