Commentaire client

40 internautes sur 41 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un éclairage différent qui se révèle essentiel, 26 septembre 2012
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bach: Six Suites for cello solo (CD)
Après de longues années passées à étudier, jouer ses suites en concert ou à les graver au disque avec deux versions majeures, Pieter Wispelwey, fidèle à son esprit de découverte et de remise en cause permanente, revient pour nous livrer une version qui va encore plus loin avec notamment l'utilisation d'un diapason plus bas (392 hz) que le diapason baroque traditionnel.

Essayons de résumer nos impressions:

LE SON

L'utilisation du "diapason de Koethen" produit un timbre différent en forme de clair-obscur mais plus lumineux que sombre

La prise de son trés colorée et chaleureuse parait extremement bien réussie, très adaptée au timbre spectral résolument baroque de ce violoncelle Rombouts de 1710.

Ce son magnifique, chaleureux et très bien défini est particulièrement jouissif quand c'est Pieter Wispelwey qui joue avec la technique aussi variée que parfaite qu'on lui connaît.

C'est d'ailleurs l'une des seules versions baroques à ne pas être enregistrée dans une église, avec la seconde de Bylsma, à la différence près que Wispelwey prend soin de produire du beau son.

L'APPROCHE INTERPRETATIVE

Contrairement à sa seconde version où Wispelwey emballait les phrasés innovants dans une sorte de continuité certes bondissante mais finalement assez classique, Wispelwey n'a ici plus peur d'introduire de véritables silences et des ponctuations abruptes dans son discours.

C'est à mon avis le propre des grands artistes (Hopkinson Smith, Gustav Leonhardt, Blandine Verlet...) que de pouvoir jouer avec ces silences et cette clarté qui peuvent facilement chez d'autres exposer cerataines faiblesses techniques ou de tenue du tempo. Cette réussite dans la prise de risque est encore plus impressionante compte tenu de la richesse ornementale ici exposée.

Wispelwey n'a pas peur de couper les élans "naturels", qui à mon avis afadissent souvent le discours mais que nos oreilles classiques ont tendance à naturellement rechercher. Ainsi il nous interroge voire nous dérange pour bousculer nos préjugés, mais il le fait sans violence, très subtilement.

On admire aussi la richesse des articulations, des ornements, des rythmes, des intentions rhétoriques et en même temps cette version ne divague pas. Elle a une sorte de force vitale finalement pas si éloignée de Rostropovitch sans les travers de ce dernier.

C'est donc une approche résolument théatrale des suites de Bach, résolument rhétorique et élaborée, dans la tradition de la seconde version de Bylsma, mais sans les excès et sans les sons bizarres/inouis ni sans les périodes de calme presque classiques de ce dernier. Cette dernière version de Wispelwey est également plus variée dans l'ensemble et plus apaisée que celle de Bylsma. Elle est finalement très proche de celle de Bruno Cocset avec une meilleure prise de son et des rythmes plus pointés.

LES POINTS FORTS

D'abord, les préludes sont tous admirables:
Prelude de la première suite: libre et insaisissable comme l'oiseau sautillant sur la branche puis virevoltant dans les airs
Prelude la seconde suite: sur la pointe des pieds, moins ténébreux qu'à l'habitude et très dansant
Prelude de la troisieme suite: très rapide et pourtant si clair, si naturel, pas forcé...brillant!
Prélude de la quatrième suite: toute une histoire à lui tout seul
Prelude de la 5eme suite: clarté polyphonique, style brisé métamorphosé "en 3 dimensions"
Prélude de la 6eme suite: plus interrogatif et inquiet qu'à l'habitude mais très fluide

Ensuite et surtout, je trouve que les trois premières suites dans leur intégralité sont toutes magnifiques.

LES QUELQUES RESERVES

La 4eme suite légère et très élégante peut par moments apparaitre un peu compliquée et nerveuse et on peut parfois manquer d'un registre grave plus puissant.
La 5eme suite, une des plus impressionantes mais des plus compliquées à jouer, peut paraitre ici et là un peu difficile à suivre même si les phrasés sont particulièrement innovants et intéréssants.
La 6eme suite, sur violoncelle piccolo anonyme, est trés chantante et raffinée même si elle peut paraitre bizarrement presque sage par rapport à d'autres versions.

CONCLUSION

Il s'agit finalement une version qui a des qualités énormes, très riche et qui tient très bien à la réécoute.

Elle offre à la fois la maturité technique de la seconde version (sans l'utilisation extensive du legato) et l'élaboration rythmique de sa première (sans l'insolence simplicité de la jeunesse) même si ce questionnement permanent de l'oeuvre peut enlever une certaine évidence et rendre l'écoute plus difficile à certains moments (à l'auditeur de se mettre à la hauteur aussi!)

L'utilisation inédite de ce diapason et la modification qu'il apporte au son des violoncelles baroques ouvrent une voie prometteuse mais demande peut-etre un temps d'adaptation des auditeurs (voire des interprètes) pour pouvoir exprimer tout son potentiel.

Nul doute que la prochaine version de Wispelwey sera encore meilleure... même si ce passionant enregistrement n'a à rougir devant aucune autre version et est chaudement recommandé en particulier pour les passionés de la redécouverte baroque de ces suites (qui est loin d'être terminé comme le DVD le suggère).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 2 clients

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-10 sur 14 de cette discussion.
Message initial: 26 sept. 12 23:05:25 GMT+02:00
Merci pour ce commentaire sur le vif, qui sera fort utile, je pense, à tous ceux qui s'interrogent pour savoir s'il leur faut vraiment acheter (ou pas) cette nouvelle version des suites par Wispelwey.

Mes goûts rejoignent souvent les vôtres dans d'autres répertoires, mais je n'ai jamais vraiment accroché au Bach de Wispelwey (je connais seulement son premier enregistrement). J'écoute plus volontiers la première version de Bylsma, ainsi que celle de Paolo Beschi, que vous n'avez pas commentée, sauf erreur (j'en suis d'ailleurs étonné). Et Casals, bien sûr.

Je dois aussi confesser un attachement coupable à une version complètement hors-norme des trois premières suites seulement, celle de Myles Jordan sur un violoncelle piccolo (ASIN: B001HADEI2). La connaissez-vous? Si ce n'est pas le cas, allez écouter pour commencer l'extrait de la courante de la première suite, vous allez être surpris… Cet interprète a un site personnel, où il défend de façon fort intéressante ses partis-pris interprétatifs:
http://www.mylesjordancello.com/essays.html

En réponse à un message antérieur du 27 sept. 12 09:24:20 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 27 sept. 12 21:49:39 GMT+02:00
Nicolas dit:
Merci beaucoup pour votre appréciation et pour vos excellentes suggestions d'écoute (je ne suis pas assez curieux...). Je ferai des commentaires de ces versions que je ne connaissais pas lorsque je les aurai écoutées. J'ai commencé à écouter Paolo Beschi. C'est en effet une vision proche de la première version de Bylsma que j'adore comme vous et très compatible avec la version de Casals avec laquelle j'ai pris quelques distances dernièrement. Sinon, l'idée d'utiliser un violoncelle piccolo pour toutes les suites est excellente...j'ai hate d'écouter cette version de Myles Jordan.
En géneral et avec l'âge, je suis de plus en plus convaincu que ces suites sont rhétoriques et théatrales plus que musicales au sens premier. C'est pour cette raison que je me suis réconcilié sur le tard avec la seconde version de Bylsma que je trouvais bancale et pas très baroque mais qui est en fait extrêmement baroque en forme de récitatif secs entrecoupés d'intermèdes de calme. C'est aussi une raison pour laquelle j'aime les versions de Wispelwey et Cocset qui cherchent dans cette direction.

En réponse à un message antérieur du 30 sept. 12 00:09:39 GMT+02:00
Henrard dit:
Bravo pour ce savant commentaire. J'ai pour ma part juste la version initiale de Bylsma, et sans doute par paresse je n'ai pas cherché plus loin. On m'a dit que Queyras en a gravé une superbe......

En réponse à un message antérieur du 30 sept. 12 07:45:16 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 30 sept. 12 07:46:54 GMT+02:00
Nicolas dit:
En effet, la version de Queyras est très belle même si elle est un peu trop élégiaque a mon gout. Aussi consensuel de la part d'un soliste de l'intercontemporain me decoit un peu et la prise de son est trop brumeuse pour être honnête...je préfère la première de bylsma que vous avez deja. Elle est plus engagée et poignante même si le son et la technique sont plus rugueux.

Publié le 5 nov. 12 12:32:28 GMT+01:00
Votre recension invite à l'écoute des oeuvres ! Quelle appréciation faites-vous du DVD ? Celui-ci nuance-t-il votre appréciation des oeuvres interprêtées ?
Bien à vous
Pascal

En réponse à un message antérieur du 18 nov. 12 23:16:21 GMT+01:00
MINOUCHKA dit:
Recension..ben dit donc ! ça c'est du français que tout le monde comprend ! ça pose son homme. Heureusement que "Classica" et "Diapason" sortent bientôt pour que les commentaire sur cette excellente interprétation fleurissent comme primevères sous Hélios !

En réponse à un message antérieur du 18 nov. 12 23:20:19 GMT+01:00
MINOUCHKA dit:
Elégiaque..lorsqu'on parle de "danses" dans le corps de la partition qu'il est fort intéressant de lire..si..si

En réponse à un message antérieur du 19 nov. 12 08:17:51 GMT+01:00
Nicolas dit:
Chère Minouchka,
Vous avez l'air de connaitre tellement bien la partition, d'aimer si intensément cette interprétation et de maitriser si parfaitement notre langue francaise, qu'il serait dommage que vous ne produisiez pas de commentaire personnel sur cette version au lieu de simplement délivrer des VNUs et autres remarques sarcastiques.
Nicolas

En réponse à un message antérieur du 19 nov. 12 10:52:18 GMT+01:00
MINOUCHKA dit:
Hélas, mon cher Nicolas, vous m'obligez à me découvrir un peu plus, ce que je n'aime pas. J'ai un premier Prix du Conservatoire de Paris et j'enseigne. Malheureusement, je suis sous contrat, faisant partie d'un ensemble de musique( désolée pour cette imprécision voulue), avec une Maison liée à celle initiatrice du présent enregistrement. Donc par pure déontologie( du grec "deontos" : devoir !) je ne peux pas donner mon avis sur cette SUPERBE version ! Donc je lis Jean Sébastien dans le texte, et suis désolée que vous ayez pris pour sarcasmes, ce qui est cependant un jugement de valeur regrettable de votre part, ce qui n'étaient que traits d'un humour un peu corrosif et qui ne vous étaient surtout pas destinés.

En réponse à un message antérieur du 19 nov. 12 11:06:57 GMT+01:00
Vous êtes adorable Minouchka ;-)
‹ Précédent 1 2 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

5.0 étoiles sur 5 (5 commentaires client)
5 étoiles:
 (5)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur

Nicolas
(TOP 50 COMMENTATEURS)   

Classement des meilleurs critiques: 24