Commentaire client

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 LA SEULE VERSION, IL N'Y EN A PAS D'AUTRE, 23 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Goldberg Variations (1981) (CD)
Je m'irrite quand je lis des personnes qui critiquent cette version sans dire pourquoi ils ne l'aiment pas.
Si c'est juste pour dire du mal de Gould ils feraient mieux de se taire.
S'ils préfèrent d'autres versions, ils n'ont qu'a dire lesquelles.

Je possède un enregistrement de Kempff. Comment peut-on ne pas sentir une oeuvre à ce point. Il joue comme il joue du Beethoven. Bach n'est pas un romantique. L'orgueil ne lui a pas permis de se taire et d'écouter le maître.
Malheureusement, il n'est pas le seul à avoir fait ce contresens (Serkin le premier). Il y a donc un risque que vous tombiez dans ce piège.

Il faut savoir que c'est Gould qui a "inventé" les Variations Goldberg. Certains l'on imité, (assez bien comme Baremboïm ou Simone Dinerstein plus récemment), mais je n'en connais pas qui l'on approché.
Avant lui, Serkin dans les années 20 et Arrau dans les années 50 l'ont enregistré, c'est à peu près tout.
Entre son premier enregistrement de 1955 et sa mort quelques rares tentatives sans intérêt.
Après sa mort en 1982 il y a eu pas mal d'enregistrements, une bonne cinquantaine, mais rien qui mérite de se passer de lui.

En résumé vous n'avez pas beaucoup de choix : soit une interprétation magique, poétique, inventive, sûrement telle que Bach l'a rêvée, soit ... rien.

Mais je ne devrais pas m'irriter. Je vais mettre son disque, et dès l'aria, ma colère va disparaître.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 1 client

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-3 sur 3 de cette discussion.
Message initial: 6 sept. 14 22:04:30 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 6 sept. 14 22:04:52 GMT+02:00
Bonjour Monsieur,
Dire que Gould a "inventé" les Variations Goldberg relève à mon sens de l'erreur : la vision que Gould avait de l'oeuvre était simoniaque, elle n'avait rien à voir avec Bach ; les "Variations" ont été écrites pour le clavecin, instrument qui possède beaucoup plus de capacité de nuances que le piano, mais qui a un timbre beaucoup plus étouffé.
Dire que Gould a "inventé" les Goldberg est donc faux, il les a réinventées (voire réécrites) à sa sauce, on peut trouver cela très bien sur le plan musical, je n'ai aucun problème avec cela, mais sur le plan musicologique votre affirmation est fausse.

" Je suis convaincu que tout art crée parfaitement bien les moyens dont il a besoin. Par là, je veux dire qu'à chaque époque les possibilités de la composition, de la notation et aussi de la restitution (c'est à dire l'instrumentarium et la technique de jeu) étaient tout bonnement idéales pour la musique correspondante. Toutes les hypothèses faisant état d'instruments insuffisants, d'une mauvaise intonation, d'une technique défectueuse peuvent être réfutées ; elles tiennent à ceci, que la plupart des musiciens d'aujourd'hui se surestiment. "
- Nikolaus Harnoncourt, Le Dialogue musical.

La dernière affirmation me parait caractériser parfaitement l'arrogance de Gould, qui pontifiait en disant que le clavecin pouvait aisément être remplacé par le piano (il expliquait cela en préambule d'un concert avec Russell Oberlin, visible sur You Tube, ils jouaient la Cantate BWV 54 de Bach).
Dire qu'il s'agit là de la "seule version", qu'il "n'en existe pas d'autre" me semble également présomptueux, on ne peut jeter aussi aisément aux oubliettes Leonhardt, Rousset, Van Asperen et tous les grands clavecinistes du XXème siècle, sans compter Perahia et Zhou Xiao-Mei au piano (pour ne citer qu'eux).
Cordialement.
L.C.

En réponse à un message antérieur du 7 sept. 14 13:47:38 GMT+02:00
Drouhin dit:
Bonjour,
Que vous préfériez le clavecin dans cette oeuvre est votre droit et je ne le conteste pas. Par contre dire que le clavecin a plus de nuances que le piano est un non-sens. C'est un instrument très limité dans l'expression par rapport au piano. Demandez donc à Mozart, Beethoven, Schubert, Brahms ... pourquoi ils n'ont pas composé pour le clavecin ?
L'éternel combat entre les "baroqueux" et les "modernes" a tourné à l'avantage des "modernes". Harnoncourt , comme d'autres, est revenu peu à peu de ses erreurs des années 60 / 70 (cf les concertos Brandebourgeois), pour des interprétations plus à même de révéler la beauté de la musique. L'objectif n'est pas d'être historiquement fidèle à la manière de l'ère baroque, mais avant tout de transmettre l'oeuvre pour en faire partager toutes ses richesses.
J'ai choisi le mot "inventé" car personne n'a joué "Les Variations" au piano comme Gould l'a fait et, comme vous le constatez vous-même, très peu de pianistes ce sont approché de cette interprétation et seulement après avoir entendu Gould ! Et surtout après sa mort.
Je vous rappelle que Bach ,dans un certain nombre d'oeuvres, n'indique aucune directive sur l'instrumentation comme dans l'art de la fugue. Faut-il la jouer au clavecin, en quatuor, en formation orchestrale, en choeur à cappella ?
Quant aux clavecinistes, je vous laisse libre de les préférer aux pianistes, mais le piano de Gould, non seulement ne dénature pas l'oeuvre, mais la respecte et la révèle. Voilà un autre mot qui va vous choquer mais Gould révèle cette musique. Sinon comment expliquer ce succès.
Bach à composé une musique qui dépasse peut-être l'interprétation et qui peut être jouée sur différents instruments.
Les musiciens qui ont une vision qui nous permet de nous rapprocher de ce génie, méritent toute notre admiration.
Non seulement mes affirmations ne sont pas "fausses" mais je ne fais aucune erreur.
Interrogez-vous sur le but de la musique. Est-ce un exercice qui doit être historiquement fidèle, ou l'expression d'un artiste qui a le talent de nous émouvoir ?

En réponse à un message antérieur du 7 sept. 14 19:53:12 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 7 sept. 14 19:58:25 GMT+02:00
Bonsoir Monsieur, merci pour votre réponse.
Tous les compositeurs que vous citez n'ont pas composé pour le clavecin car la mode était au piano, je vous signale néanmoins que les premiers concertos pour le clavier de Mozart sont pour le clavecin. Par ailleurs, tous les concertos dits "pour piano" de ce dernier ont été écrits pour le pianoforte, qui n'a pas du tout la même sonorité.
Le clavecin n'est pas limité par rapport au piano, il est idoine et idiomatique pour jouer la musique qui a été composée pour lui, tout comme le piano l'est pour les Préludes de Debussy par exemple. Chaque époque artistique produit de la musique avec les moyens dont elle dispose, et non l'inverse, voyez par exemple tout ce que les virtuoses français on pu tirer de la viole de gambe.
Harnoncourt n'a jamais cherché à rendre bêtement et fidèlement la lettre de la musique, il pensait au contraire que les instruments anciens étaient les plus à même de rendre compte de la richesse de la partition, un seul exemple fait sens pour moi : les interprétations de Gardiner, qui ne sont pas de simples interprétations historiquement fidèles, et qui creusent profondément le sens et l'esprit de la musique de Beethoven, Schumann et d'autres.
Merci pour la précision sur le mot "inventer" que j'avais mal comprise, vous faites bien de me rappeler à l'ordre, excusez-moi d'avoir extrapolé.
Les instruments dits anciens ne sont pas employés pour rendre justice à une quelconque fidélité historique mais bien, comme Harnoncourt le souhaitait, pour exprimer toutes les nuances et richesses de la partition, je me permets de vous renvoyer aux analyses précises qu'il fait de Mozart, Bach ou encore Monteverdi dans Le Dialogue musical et Le Discours musical.
Bach n'indique aucune directive sur l'instrumentation car il jouait et dirigeait lui-même ses ½uvres, les interprètes savaient de plus très bien, par leur connaissance du style musical de chaque pièce, quelle solution adopter.
Que Gould ait proposé une vision originale et intéressante des Goldberg, j'en conviens très volontiers, mais ses cadences par exemple sont totalement hors-sujet. Gould ne joue pas la partition, il la transpose pour un autre instrument, la musique, c'est d'abord jouer avec respect la partition pour pouvoir espérer rendre justice à l'oeuvre, Gould était un interprète qui considérait qu'il pouvait faire ce qu'il voulait de la partition, je ne suis pas d'accord.
Encore une fois ce n'est pas parce que l'on emploie un instrument ancien que l'on cherche la fidélité, on l'emploie car il permet de jouer la partition telle qu'elle est écrite, en respectant le style musical et l'esthétique du compositeur, si vous lisez la musique je suis certain que vous serez sensible aux analyses d'Harnoncourt.
Au-delà de l'émotion, il y a la réflexion intellectuelle, car la musique ne parle pas qu'au coeur mais aussi à l'esprit.
Bien cordialement.
Luis.
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur


Classement des meilleurs critiques: 6.711