Commentaire client

6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 LES NUITS DU CHASSEUR, 12 juin 2013
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Nerfs à vif (1962) (DVD)
CE COMMENTAIRE PORTE SUR LE FILM DE 1962 (Amazon ayant mélangé sur certaines éditions les avis clients)

Ce qui est bien avec les remakes, c’est que cela permet de savoir qu’il y a un original… en l’occurrence, ce thriller de J (pour John, ou Jack) Lee Thompson, réalisé en 1962. Et qui ne démérite absolument pas. On pouvait craindre le pire, J Lee Thompson n’étant pas le plus subtile des réalisateurs britanniques, et qui en fin de carrière nous a sorti un certain nombre de navets avec Charles Bronson.

A travers cette histoire de vengeance (un taulard, Max Cady, harcèle un avocat, Sam Bowden, qui l’avait envoyé en prison 8 ans plus tôt, et menace de s’en prendre à sa fille) Thompson livre un pur thriller, noir, souligné par la partition aux petits oignons de Bernard Hermann, compositeur attitré d’Hitchcock. Par rapport au film de Scorsese, qui en 1991 pouvait montrer ce qu’il voulait, Thompson ne peut, lui, que suggérer. Mais tout est très clair. Max Cady est un maniaque sexuel, un violent, à tendances pédophiles. Le plan où il salive en regardant la gamine, à quatre pattes, lustrant le pont d’un bateau, ne laisse aucune ambiguïté. Dans la scène de poursuite à la bibliothèque, l’agresseur est parfois filmé à hauteur de braguette, ce qui laisse là aussi peu de doute sur ses intentions.

Si Bowden ne souhaite pas porter plainte contre Cady, c’est qu’il craint, au procès, de devoir aborder la sexualité de sa fille en public. Le sexe est un tabou dans cette famille conservatrice. L’ironie veut que Bowden soit avocat, et qu’il préfère user de la violence pour se débarrasser du rôdeur, constatant que la Loi ne suffit pas. Réflexion désabusée d’un anglais sur la justice et la psyché américaine, ou film réellement réactionnaire ?

Dans la forme, c’est impeccable, un beau noir et blanc contrasté, des images fortes, un admirable plan séquence (Cady agressant Diane Taylor) et surtout, trois grands comédiens (qui feront tous une apparition dans la version de Scorsese) : Martin Balsam, Gregory Peck droit dans ses bottes, et surtout Robert Mitchum, impérial, effrayant, une bête féroce, sauvage, le vice, le Mal incarné, la lie de la société qu’il faut éliminer. Une composition à rapprocher de son rôle d’Harry Powell, dans LA NUIT DU CHASSEUR.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 2 clients

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-6 sur 6 de cette discussion.
Message initial: 14 juin 13 21:07:54 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 14 juin 13 21:08:12 GMT+02:00
Exact. Je préfère celui-là. Le film de Scorcese est bien trop appuyé et De Niro, caricatural (la séance de pompes en taule, grotesque).

Publié le 22 juin 13 10:26:35 GMT+02:00
ecce.om dit:
Même avis (rhaaa, sors de ce corps, bon sang !) que Shuffle.
J'ai préféré celui ci pour les mêmes raisons. Les effets appuyés sont souvent présents chez Scorcese d'ailleurs...

Bon titre.

En réponse à un message antérieur du 26 juin 13 15:05:14 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 26 juin 13 15:08:09 GMT+02:00
Bonjour Luc,
Excellente analyse de la version originale que j'ai longtemps hésité à commenter, faute d'élément et de réflexion approfondie du sujet... Ton commentaire met fin à mes visées, je n'aurais pas pu faire mieux... ni aussi bien d'ailleurs..!
Alors bravo et merci d'apporter encore cette qualité dans tes commentaires sur le site.
Amicalement,
rv

En réponse à un message antérieur du 26 juin 13 19:32:15 GMT+02:00
Luc B. dit:
Merci à toi Hervé !

En réponse à un message antérieur du 12 août 13 16:59:01 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 12 août 13 16:59:17 GMT+02:00
Darko dit:
Pas vu....ou alors j'ai oublié....J'adorais Mitchum à l'époque où ses films passaient encore à la télé. "La nuit du chasseur" est un de mes films préférés.

En réponse à un message antérieur du 20 août 13 22:57:12 GMT+02:00
VU le remake avec Roberto, Nick "et sa nouvelle mise en plis", et la belle jessica était une daube infâme; grotesque, caricaturale. celui là... ++++
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

4.6 étoiles sur 5 (5 commentaires client)
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
EUR 8,14
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur

Luc B.
(TOP 500 COMMENTATEURS)   

Classement des meilleurs critiques: 190