undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères
Commentaire client

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Avec Jonas Kaufmann, chanter Wagner est facile... !, 30 mars 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wagner - Jonas Kaufmann (CD)
Avec ce nouveau CD récital, consacré exclusivement à Richard Wagner - en cette année du bicentenaire de la naissance du "mage de Bayreuth" -, le grand ténor allemand Jonas Kaufmann est dans son répertoire naturel. Lui qui nous a habitué à transformer en or tout ce qu'il a touché jusqu'à présent dans les répertoires postromantiques quels qu'ils soient (italiens, français ou allemands), nous livre ici un produit absolument remarquable.
A la plage 1, extraite de "La Walkyrie", il lance une projection vocale incroyable, avec un "Wälse !", "Välse !" que nous n'avons pas entendu depuis plusieurs décennies ! Son organe d'airain sait aussi s'adoucir dans des expressions plus tendres. Avec Siegmund, il fait preuve là d'une tessiture très étendue, de "baryténor", faite d'aigus étincelants de ténor et allant jusqu'à des graves de baryton. Pour la plage 2, son Siegfried, extrait de "Siegfried", est d'une grande tendresse lyrique lors de la superbe scène des "Murmures de la forêt".
Puis, à la plage 3, sa "Prière de Rienzi", extraite de l'opéra du même nom - une relative rareté - n'a jamais été entendue chantée de cette façon depuis au moins le milieu du XXe siècle, pour un air extrêmement difficile à interpréter. A la plage 4, son "Récit de Rome", extrait de "Tannhäuser", scène éprouvante, est une réussite absolue tant au point de vue vocal que sur le plan dramatique. En ce qui concerne la plage 5 - un des airs de Walter von Stolzing -, extraite des "Maîtres Chanteurs de Nuremberg", il fait preuve d'un lyrisme entier combiné à des aigus brillants.
On a alors la plage 6, avec le "Récit du Graal", extrait de "Lohengrin", une incarnation de rêve, celle d'une sorte de "belcantisme wagnérien" (souvent en voix mixte). Nous avons ici la version originale de ce passage, soutenue par des chœurs parfaits. Ce récital se termine avec les "Wesendonck-Lieder", rarement chantés par un ténor. Là encore, tout est lyrisme, notamment pour "Im Triebhaus" et "Traüme". Jonas Kaufmann est maintenant prêt à affronter les grands rôles de "heldentenor" wagnériens, tels que Tannhäuser, Tristan, puis Siegfried. Son seul problème à gérer sera celui de l'endurance. Signalons enfin que l'accompagnement orchestral, placé sous la direction de Donald Runnicles, apparaît comme d'un excellent niveau. Soit un des produits d'opéra de 2013 à acquérir les yeux fermés.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
  [Annuler]

Remarques

Suivre les remarques par e-mail
Suivi en cours par 2 clients

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-4 sur 4 de cette discussion.
Message initial: 7 avr. 13 18:38:33 GMT+02:00
Henrard dit:
J'ai toujours beaucoup d'apréhension devant les innombrables compilations hyper médiatisées qui sortent tous les mois. Vous me rassurez sur celle là qui me tentait bien.
Cordialement

En réponse à un message antérieur du 8 avr. 13 09:49:28 GMT+02:00
Bonjour à vous,
A mon avis, ce n'est pas parce qu'une compilation est "hyper médiatisée" qu'elle est forcément mauvaise - ce dont vous ne doutez pas, j'en suis bien sûr certain. Permettez-moi un conseil : allez sur you tube et écoutez quelques airs de cet album Wagner/Kaufmann. Vous vous direz sans doute - comme moi - que nous n'avons plus entendu chanter Wagner comme cela au minimum depuis la jeunesse de Wolfgang Windgassen ! Je vous conseille notamment l'écoute de deux airs : 1- "In fernem Land" (de "Lohengrin")... 2- "Ein Schwert verhiess mir der Vater" (de "La Walkyrie"). Si vous n'êtes pas scotché par la projection vocale de Kaufmann, avec son double "Walse !" pour le second extrait, le serais vraiment surpris... !
Amicalement et à plus...

En réponse à un message antérieur du 30 mai 13 20:54:16 GMT+02:00
N'oublions pas Jess Thomas, James King ou Jon Vickers; tiens 3 ténors nord-américains !!! Tous post Windgassen.
Comme vous l'évoquez dans votre enthousiaste commentaire, pourvu qu'il tienne ++++++++++
Je ne l'ai pas acheté car pour moi ( de manière irrationnelle ) je ne veux pas entendre les Wesendonck L chantés par un homme !!

En réponse à un message antérieur du 31 mai 13 14:29:42 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 31 mai 13 14:30:11 GMT+02:00
Bien d'accord avec vous en ce qui concerne les trois ténors que vous citez, auxquels on pourrait notamment ajouter (pour le rôle de Lohengrin avant tout) Sandor Konya ! Si vous voulez retrouver cet aspect "rationnel" que vous évoquez indirectement (par rapport aux "Wesendonck-Lieder"), je me permets de vous donner un conseil : celui d'aller entendre les autres plages chantées par Jonas Kaufmann sur you tube, avec un casque de qualité branché sur votre ordinateur...
Amicalement et à plus... !
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur


Lieu : France

Classement des meilleurs critiques: 569