Commentaire client

53 internautes sur 57 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Dévoilement, 27 avril 2009
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les dessous du voile. 1989-2009 : vingt ans d'offensive islamique contre la République laïque (Broché)
Dans le domaine de la prospective, on parle de « signaux faibles » lorsque certains événements ou faits, apparemment de peu d'importance, sont susceptibles en réalité d'être porteurs de conséquences majeures.
Le voile ne serait-il pas ainsi un signal faible ? En soi, que peut-on lui trouver de gênant ? Esthétiquement ne serait-il pas même moins choquant que bien d'autres accoutrements ? N'irait-il pas jusqu'à mettre en valeur « l'ovale ravissant » (Jack Lang) de celles qui le portent ? Justement la question n'est pas d'ordre esthétique ; elle est symbolique. Elle est bien plus aussi qu'un choix individuel ; elle est une marque culturelle. L'intention des auteurs du livre « Les dessous du voile » est de mettre en lumière ce que signifie véritablement le port du voile, de plus en plus fréquent sous nos latitudes, et ce que l'on peut attendre de ce phénomène. Les auteurs se livrent, en quelque sorte, à une salutaire entreprise de « dévoilement »...
Dans cet ouvrage, qui réunit prés d'une vingtaine de contributeurs, issus principalement du journal électronique « Riposte Laïque », les exemples se succèdent de la présence, provocatrice ou envahissante, du voile en France (mais aussi, dans un chapitre assez hallucinant, en Grande-Bretagne), et ce depuis la fin des années 80 : à l'école, dans les villes (exemple de Marseille), dans le domaine du sport, dans un gîte (menant alors au procès de Fanny Truchelut)... Le livre analyse cette émergence, la rattache à d'autres phénomènes plus ou moins nouveaux (créneaux spécifiques pour les femmes musulmanes dans les piscines, suppression du porc dans les cantines scolaires, demandes de soins médicaux prodigués par des femmes lorsqu'il s'agit de femmes malades, etc.), montre les résistances (tout particulièrement la Loi du 15 mars 2004 qui interdit le port de signes religieux ostensibles dans les écoles, collèges et lycées publics), mais aussi les renoncements, parfois pudiquement appelés « accommodements raisonnables ». Il y a - disais-je - du « signal faible » derrière le voile. Lorsqu'il finit par s'imposer, il se fait plus long, masque davantage, fait place au hijab, voire la burqa. Les choses ne se stabilisent pas avec le voile ; il est plutôt le point de départ symbolique d'une offensive qui risque de mettre à mal certains des principes de notre république, en particulier la laïcité, le refus du communautarisme, et bien sûr l'égalité homme-femme.
L'ouvrage n'est certes pas sans défauts. Avec autant de contributions, les répétitions ne sont pas rares. Par ailleurs, la fougue aidant, l'analyse devient parfois pamphlet excessif. On a du mal aussi à comprendre pourquoi des laïcs - alliés naturels - tels que Henri Penã Ruiz ou Caroline Fourest, sont aussi malmenés.
Mais de tels inconvénients pèsent peu, en définitive, face à l'intérêt premier d'un livre, extrêmement bien documenté, refusant les postures du « politiquement correct », et mettant le doigt sur ce qui pourrait constituer, dans un avenir plus ou moins proche, un problème majeur pour notre société.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 1 client

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-3 sur 3 de cette discussion.
Message initial: 19 juin 09 23:28:47 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 19 juin 09 23:35:49 GMT+02:00
Elsair dit:
Bonjours ou bonsoir,

Le port de cette prison portative en tissu agit sur l'image du "soi social" de la femme qui finit par se définir en tant qu'être humain par rapport à la vision que lui renvoie le voile (burqa ou niqab) au sein de la société - donc, il s'incrémente psychiquement à l'insu de "la porteuse" une DÉPRÉCIATION CHRONIQUE DU RÔLE DE LA FEMME DANS NOTRE SOCIÉTÉ.

De plus, le port du voile (burqa ou niqab) agit directement et (très négativement) sur "L'ESTIME DE SOI FÉMININE" en détruisant "L'ESTIME DE SOI" - en sachant que cette composante est fondamentale dans le psychisme humain POUR POUVOIR PRENDRE PLACE ÉGALITAIREMENT PAR RAPPORT AUX AUTRES - le port du voile fournit à celles qui le porte UNE MÉSESTIME CHRONIQUE HANDICAPANTE - SOCIALEMENT ET HUMAINEMENT...

Mais encore, le voile apporte l'idée dangereuse, par un phénomène "d'auto-suggestion", à la femme elle-même, que celle-ci est "sale" et "impure" puisque l'usage logique d'un voile (agissant comme une "bâche") sert à cacher (et non "protéger") ce qui est "sale" ou "impure" - donc à protéger les hommes de l'impureté et de la saleté originelle que constitue la Femme.
Le Coran (le livre "révélé" par "dieu") compare les femmes à des excréments :

"... si vous êtes malade ou en voyage, si vous avez été en contact avec vos excréments ou que vous ayez touché une femme et que vous n’ayez pas d’eau, recourez à du sable [avant de prier]"
[ Coran - sourate 4, verset 43 ]

Le port du voile est aussi un supplice physique puisque toutes celles qui l'ont portées ou "testées" en disent la même chose - voici un extrait du témoignage d'un(e) français(e) ayant revêtu cette infamante "tunique", sexiste et obscurantiste :

"...j’ai une burqa chez moi, une vraie, c’est Marianne (ma compagne) qui l’avait ramenée d’un voyage en Afghanistan pour ouvrir une maison des femmes près de Kaboul. Par curiosité, je l’ai portée… C’est un réel choc, une expérience d’enfermement et de repli qui dépasse sa seule personne. Ah oui, je l’ai portée tout au plus 5 minutes…"

Le voile est une salle de torture portative que la suppliciée doit porter à perpétuité.
Le corps humain a besoin de "respirer" un minimum (contacts partiels avec l'air ambiant et échanges thermiques harmonieux), le voile isole les femmes de l'univers physique en terme de matière (aucun contact avec l'air) et d'espace (séparation spatiale entre le corps et le monde physique).

LE VOILE, C'EST LA LOI DU PLUS FORT ÉCRASANT LE PLUS FAIBLE - INSTITUÉ VESTIMENTAIREMENT ...

Citations coraniques :

« Les hommes sont supérieurs aux femmes en raison des qualités par lesquelles Dieu a élevé ceux-là au-dessus de celles-ci, ... Les femmes vertueuses sont obéissantes et soumises ;... Vous répri­manderez celles dont vous aurez à craindre l'inobéissance ; vous les reléguerez dans des lits à part, vous les battrez ; mais aussitôt qu'elles vous obéissent, ne leur cherchez point querelle. ... »
[ Coran - sourate 4, verset 34 ]

Il est permis d'épouser deux, trois ou quatre, parmi les FEMMES qui vous plaisent (...) ou des ESCLAVES que vous possédez.
[ Coran - sourate 4, verset 3 ]

« Vos épouses sont pour vous un champ de labour ; allez à votre champ comme (et quand) vous le voulez. »
[ Coran - sourate 2, verset 223 ]

"Voici ce que Dieu vous enjoint au sujet de vos enfants : au fils, une part équivalente à celle de deux filles"
[ Coran - sourate 4, verset 11 ]

"Contre celles de vos femmes qui ont commis l’adultère, appelez quatre témoins d’entre vous, et si leur témoignage est unanime, gardez-les dans les maisons jusqu’à ce que la mort les enlève…"
[ Coran - sourate 4, verset 15 ]

Un certain nombre de musulmans hommes vouent une haine délirante et sans limite - assumée ou inassumée - à l'encontre des femmes, à mon sens, il y a toujours une origine à un problème - la source de la misogynie obsessionnelle et compulsive est dans le Coran...

Cordialement

Publié le 18 oct. 11 11:18:10 GMT+02:00
chbiche dit:
Bonjour à tous,

Laïcité d'accord, intolérance ou anti-cléricalisme, pas d'accord ! On peut être religieux et même très religieux sans s'affubler de l'étiquette d'une religion qui, pour la plupart, cantonne ses fidèles dans l'exotérisme... On peut aussi se dire athée même s'il y a souvent lieu d'expliciter ce mot... ce qu'on entend par là...
La liberté de conscience est dans la Constitution et le prosélytisme systématique, en allant tirer les sonnettes, par exemple, devrait être interdit.
Napoléon 1er avait passé au crible la religion juive avec le Consistoire. Pourquoi n'en ferions-nous pas autant avec l'islam pour en fixer les limites, les incompatibilités avec ce pays, ses lois, ses traditions, pendant qu'il en est encore temps ?
L'Espagne a mis cinq siècles à se débarrasser de l'islam... Il a même fallu inventer le St Jacques "matamore" ou "matamaure", pour en venir à bout ! Elle favorise aujourd'hui l'immigration polonaise par exemple, pour occuper le terrain...
J'ai un ami musulman. Il est Bosniaque et Français... Il ne va jamais dans une certaine mosquée où les imams ne parlent qu'arabe et il ne comprend pas l'arabe... Comment peut-on tolérer que les célébrants d'un culte, en France ne maîtrisent pas notre langue et fassent éventuellement passer dans leur discours des idées subversives ?
La politique de l'autruche de nos dirigeants, auxquels les fonctionnaires, entre autres de l'éducation nationale, emboitent le pas, finit toujours par payer...
A bon entendeur, salut !

Publié le 10 janv. 14 23:19:50 GMT+01:00
Arrêtons de parler de burqa, de voile, de charria ! Raz le bol de ces médias qui ne parlent que de musulmans !!! Nous sommes en France... Le gouvernement et les médias sont coupables de ce phénomène qui donnent la place à cette " secte musulmane" dangereuse et malfaisante.
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur

Emerek
(TOP 500 COMMENTATEURS)   

Classement des meilleurs critiques: 103