Commentaire client

22 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Requiem ...., 3 août 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Final Cut (CD)
La note de pochette est à ce titre on ne peut plus explicite : il s'agit d'un requiem joué par Pink Floyd et chanté par Roger Waters. Il ne s'agit pas, comme j'ai pu le lire ici d'un énième radotage de Waters concernant l'absence de son père . C'est au contraire un thème récurent que les amateurs du Floyd connaissent : l'oeuvre de Waters pourrait même être une déclinaison sur le thème de l'absence : Absence d'amour ( "If" ) , de Scrupules ( " Money"), d'une société qui protégerait ses citoyens de la folie ( tout Dark Side of The Moon) , de Syd Barrett ( "Shine On" ) , d'ambitions artistiques de son groupe ( "Wish you Were here" ).
Final Cut c'est , comme dans "Animals" , la description d'une époque sordide où le sang versé pendant les guerres ( "Southampton Dock" ) , où les sacrifices qu'ils soient Christiques ( "The Post-war dream" ) ou humains ( "Was it for it that Daddy Died ?" ) n'ont servi à rien . Les hommes disparaissent mais la guerre ne meurt jamais. Waters hurle d'impuissance, de rage , de haine le mépris des dirigeants pour la vie humaine (" The Fletcher memorial Home")
Le disque décrit avec un talent hallucinant les points de vue de chacun des protagonistes face aux conflits armés. Du soldat traumatisé par les horreurs qu'il a du commettre au nom d'une nation ( "The gunner"s dream») , à celui qui s'ennivre sans se poser de questions après avoir massacré des gosses ( " Not now John" ) jusqu'au civil qui , victime des décisions d'irresponsables politiques, meure en rentrant chez lui suite à une explosion atomique ( " 2 Suns in the Sunset " ) .
Entre temps, Waters nous livre un déchirant "Final Cut" où face à tout celà, la tentation qui s'offre à lui n'est plus la folie comme dans "Brain Damage" et "The Wall" mais le suicide ...
Musicalement les accès maniaco-dépressifs de Final Cut n' a plus rien à voir avec le Floyd . Mais celà reste un disque du groupe dans la lignée d'Animals ou The Wall . Les rythmes sont proches de " one of my turns" : un début doux et caressant aboutissant à des explosions de rage terrifiantes. Le rock critic Karl Dallas avait à l'époque souligné l'incroyable maitrise de Waters à composer un disque aussi lent. Les démos du disque attestent de manière impressionnante que l'album de Waters était déjà prêt avant sa finalisation en studio .
Ceux qui diront que Wright manque terriblement au groupe se fourvoient. Sa dernière composition ( "Shine on" ) date de 1975 , sur " The Wall" , ce sont Gilmour et Michael Kamen qui ont joué ses parties de clavier .
Enfin , le titre de l'album est effectivement un adieu de Waters à Pink Floyd mais aussi une attaque grinçante envers Alan Parker . Celui ci ne lui ayant pas laissé de droit de regard sur le film "The Wall», Waters décide de représenter au verso de la pochette, son père un poignard enfoncé dans le dos et des bobines de films à la main ....
Sur "Ummaguma" , Roger Waters hurlait sur " Careful With That Axe Eugene" ; c'est pourtant sur ce disque , à l'instar de Lennon sur " Mother" , qu'il livrera son cri primal .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 1 client

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-10 sur 12 de cette discussion.
Message initial: 4 août 10 19:17:24 GMT+02:00
Présence dit:
Une critique très intéressante dans laquelle il y a beaucoup d'informations que je ne connaissais pas. Comme la plupart des auditeurs, je ne peux pas m'empêcher de le comparer à "Dark side of the moon", "Wish you were here" et "The wall" et à mes oreilles les instrumentations sont moins inventives que pour les 3 autres.

En réponse à un message antérieur du 27 août 10 06:32:21 GMT+02:00
V-Strom dit:
Un commentaire à mettre au Panthéon des lecteurs amazon. Si avec ça on n'a pas envie d'acheter je n'y comprends rien.
Pourquoi n'écrivez-vous pas un livre sur les FLOYD ?

En réponse à un message antérieur du 27 août 10 09:15:47 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 10 sept. 10 11:25:12 GMT+02:00
Oh! ce n'est pas l'envie qui me manque , Pink Floyd berce ma vie depuis 25 ans , mais bcp de littérature circule déjà . Merci en tout cas de vos encouragements !!
J'ai oublié d'ajouter , que la nouvelle edition sortie il y a 6 ans présente avec l'accord de Waters , le seul inédit du film "The Wall" : "When The Tigers Broke Free" .
Ce morceau trouve toute sa place sur "The Final Cut" .

En réponse à un message antérieur du 12 sept. 10 08:13:14 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 12 sept. 10 08:13:57 GMT+02:00
excellent come pour un disque hué, et descendu par la critique, avant même sa sortie, et qui mérite évidemment qu'on s'y replonge. et de plus je pense que musicalement parlant le Floyd en tant que groupe n'a pas raté sa sortie. a +

En réponse à un message antérieur du 13 sept. 10 10:37:58 GMT+02:00
A l'époque il n'y en avait que pour les Clash . On peut comprendre que ce disque ait été "has been" à l' époque . Effectivement , on peut remercier Waters pour une cloture si classe !

En réponse à un message antérieur du 8 oct. 10 16:17:25 GMT+02:00
Tornado dit:
Excellente critique. Et pas seulement parce que j'adore cet album !
Décidément, on a de nombreux goûts en commun...

En réponse à un message antérieur du 8 oct. 10 17:27:59 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 8 oct. 10 17:28:45 GMT+02:00
Tant mieux , si la toile permet de réunir des passionnés !!
Peut-être le sais tu déjà , Roger Waters passe en mai a Bercy et joue ......The Wall !!!!!! Prix de la place 98¤ !!

Publié le 15 déc. 10 17:23:27 GMT+01:00
Un peu d'auto-critique ne vous ferait pas de mal. Curieux comme vous êtes catégorique pour défendre vos points de vue
sur Waters/Floyd et tout autant pour descendre ceux qui ne partagent pas votre idôlatrie pour Roger Waters.
Je partage vos points de vue sur la thématique et la signification des morceaux de "Final" mais permettez-moi de continuer à me fourvoyer: pourquoi Wright ne compose-t-il plus depuis shine on; et puisque les plages de claviers ont été en partie jouées par Kamen, comment pouvez-vous appeler ce disque un disque du Floyd? "L'incroyable maitrise de Waters à composer un disque aussi lent: The Final Cut n'est pas un disque du groupe; ultime(re)fourvoiement de ma part: certains morceaux étaient destinés à The Wall et ont été refusés par la maison de disques. Essayez d'eviter les approximations éhontées... PS: le groupe dans son ensemble m'intérèsse davantage que les excès mégalomaniaques d'un de ses co-fondateurs, si talentueux soit-il.

En réponse à un message antérieur du 16 déc. 10 09:50:12 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 16 déc. 10 10:27:12 GMT+01:00
Bonjour,
Tout d'abord , je ne pense pas avoir besoin de faire d'auto-critique .
Que vous me critiquiez me suffit ! En fait ! si ! J'allais vous repprochez une certaine agressivité que j'ai moi-même initié sur votre post . Donc pour celà , Mea culpa .
Pour le reste , oui , j'aime Waters , mais il m'est au contraire souvent repproché d'être dur avec lui. En visitant mon profil si vous le souhaitez , vous verrez "tout le bien" que je pense des efforts solo de Waters ( Radio K.A.O.S , To Kill the Child / Leaving Beirut.
Inversement vous saurez également que j'ai apprécié les efforts solos de Nick Mason Fictitious Sports et de Wright Wet Dream , qui sans être des chefs d'oeuvre , sont tout à fait honorables .
L'hsitoire du Floyd est une histoire dramatique Si l'on considère Waters comme le "méchant " , c'est lui qui paralysait tout le monde .
Or l'objectivité montrerait que Wright n' a réellement recomposer pour le Floyd que pour Division Bell . Waters n'était plus dans son giron depuis trrrrrès longtemps .
Wright n'était pas un saint ! Gilmour et Mason reconnaissent que celui ci avait de gros problème de Cocaine , notamment à l'époque de The Wall .
A ma connaissance , aucune maison de disques n'a jamais refusé aucun morceau à Waters. Final Cut est un disque de Pink Floyd tout comme The WALL . Je ne pense pas faire d'approximation éhontées .
Si l'on rentre dans ce débat , le premier avec Barrett ne serait pas non plus un disque de Pink Floyd , tout comme les disques avec Gilmour .
Mais il est vrai que ces débats divisente et diviseront les fans .
Cordialement

En réponse à un message antérieur du 17 mai 13 10:22:37 GMT+02:00
ecce.om dit:
Pink Floyd/Pas Pink Floyd ?

L'absence de Rick Wright (voire celle de Mason -c'est Andy Newmark qui joue sur "Two Suns in the Sunset"), n'est à mon avis, en rien préjudiciable dans la mesure où effectivement, il n'apportait plus grand chose et depuis longtemps.
Ce qui pêche pour moi dans cet album, c'est surtout l' "absence" de Gilmour. On ne le sent pas impliqué dans son jeu, il ne compose pas et surtout, il ne chante que sur "Not Now John" (qui est ma chanson préférée de l'album et qui aurait du être un tube majeur ce qu'elle n'a mystérieusement pas été). Waters a réalisé un disque de Waters et du coup, il me manque quelque chose. Il faudra un jour réhabiliter Waters comme il le mérite (quand on pense aux critiques qui ont considéré sa vision "ferme des animaux" sur Animals, faiblarde, on se prend à désespérer), mais je continue à trouver sa voix -intéressante- moins "bonne" que celle de Gilmour.
‹ Précédent 1 2 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur

Bruce Tringale
(TOP 50 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   

Lieu : France

Classement des meilleurs critiques: 46