Commentaire client

14 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Rhapsody Of Turilli., 27 juin 2012
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ascending To Infinity (Edition Limitée + DVD) (CD)
Attention, les gars, il va falloir suivre.
Luca Turilli, ex-guitariste de Rhapsody (of Fire), revient en solo cette année avec un nouveau projet baptisé Luca Turilli's Rhapsody. Il ne fait donc plus partie du groupe mais reprend le nom (et le logo... et l'artwork) pour son nouveau projet. De son côté, Rhapsody of Fire existe toujours, mené par Alex Staropoli et Fabio Lione. Nous allons donc avoir en piste deux groupes portant (quasiment) le même nom, avec un artwork très proche... Va falloir faire attention dans les bacs des disquaires pour ne pas se planter !
Luca Turilli, donc, revient après six ans de silence solo et ses deux albums sortis simultanément : "The Infinite Wonders of Creation" et "Lost Horizons" de son autre projet, Luca Turilli's Dreamquest (quand je vous disais qu'il fallait suivre).
Luca a embarqué avec lui pour ce projet des musiciens qui étaient partie prenante dans Rhapsody of Fire, à savoir les français Dominique Leurquin (guitares) et Patrice Guers ( basse). Au poste de batteur, après avoir sollicité Alex Holzwarth qui devait assurer la batterie dans les deux entités, le groupe a finalement recruté un nouveau batteur, Alex Landenburg (tiens, un autre Allemand...)
Cette année, son arme secrète, c'est un nouveau chanteur répondant au nom de Alessandro Conti, que Luca a gardé secret le plus longtemps possible. Et il faut reconnaître que ce gars-là sait chanter.
Pour ajouter un peu plus à la confusion, au niveau de la musique, on ne peut pas dire qu'il y ait une différence énorme entre ce nouvel album solo de Turilli et les derniers Rhapsody of Fire. Ce qui est somme toute très logique dans la mesure où le guitariste était le principal compositeur du combo.

Et donc, c'est sans attendre de surprise que l'on aborde cet album. Une intro arabisante, électro puis symphonique nous accueille pour nous plonger dans la nouvelle oeuvre de l'Italien. Et là, déjà, on sent que ça ne va pas faire dans la légèreté. Ceci dit, ce n'est pas forcément ce qu'on est venu chercher, la légèreté, en s'apprêtant à écouter un album de Rhapsody...
Le titre éponyme qui ouvre les hostilités ne créera aucun bouleversement pour les amateurs de Rhapsody : c'est pareil. Un titre plutôt speed pour ouvrir l'album, quelle surprise ! La seule différence étant bien sûr le chant de Alessandro, plus technique et je dirais moins gonflant que celui de Fabio Lione. Oui, désolé, je n'ai jamais été super fan de ce chanteur.
Mais Luca sait aussi piocher dans son propre répertoire (comprendre son répertoire solo). Ainsi, "Dante's Inferno", le morceau suivant, a un refrain qui ressemble pas mal à un morceau du projet Dreamquest. Une ambiance arabisante repointe le bout de son nez sur "Dark Fate of Atlantis", un morceau dont la construction fait penser à un titre du premier album solo de Luca, "King Of The Nordic Twilight". C'est un peu le problème je trouve : des petits airs de déjà entendu parsèment cette nouvelle oeuvre. Cet album sonne finalement comme la somme de tous les albums de Luca Turilli, sous son nom ou celui de Rhapsody (Of Fire).
Un peu de néoclassique par ci ("Dante's Inferno", "Tormento E Passione"), une petite touche médiévale ou baroque par là ("Excalibur"), le tout enrobé de gros choeurs et d'éléments symphoniques omniprésents, toute la panoplie est déployée. On peut ajouter quelques notes un peu électro de synthé comme sur le projet Dreamquest. On trouve, comme sur les derniers albums de Rhapsody, le titre chanté en Italien. Ici, il s'agit de "Tormento E Passione", en duo avec une chanteuse, façon opéra. On se rend compte à cette occasion que Alessandro est effectivement un très bon chanteur.
Pour "Luna", chanté encore en duo avec une voix féminine (et en anglais et italien), on se dit : ça y est, de l'originalité. Mais en fait, non. Luca est allé piocher du côté de Nightwish et de son "Slow Love Slow" pour l'ambiance légèrement enfumée de type piano-bar au début du morceau avec un côté opéra en plus.
Et comme pour chaque album de Turilli / Rhapsody, l'oeuvre s'achève sur une grosse pièce de plus de quinze minutes, "Of Michael The Archangel And Lucifer" (rien que le titre, on avait deviné...) Si les influences cinématographiques du bonhomme marquent fortement les compositions, comme d'habitude, ici, c'est l'apothéose. Le "Cinematic Metal", comme Luca aime l'appeler, dans toute sa splendeur. Mais au bout du compte, un morceau qui me semble très (trop ?) décousu.

Aucune surprise à attendre. Les amateurs du style ne seront sans doute pas déçus tant cet album s'inscrit dans la continuité de l'oeuvre du groupe italien, d'autant que l'exercice me semble plus réussi que les derniers albums de Rhapsody of Fire en date. Mais là, il me vient une interrogation. Si Luca Turilli's Rhapsody fait du Rhapsody Of Fire, que va faire Rhapsody Of Fire ? Du Luca Turilli ? Allez, je plaisante. Les aficionados du groupe italien risque finalement de se retrouver avec deux albums de leur groupe préféré par an. Que demande le peuple ?

Retrouvez cette chronique (et d'autres) sur le site "auxportesdumetal.com".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 1 client

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-3 sur 3 de cette discussion.
Message initial: 28 juin 12 08:29:48 GMT+02:00
Joli commentaire !! Concernant les morceaux qui se ressemblent , il devient compliqué de nos jours , de trouver un groupe qui fasse vraiment de nouvelles chansons qui ne ressemblent pas aux anciennes , surtout après plusieurs années !! Il faut être sincère, Maiden , AC/DC , Manowar , Nightwish ,Motorhead , pour ne citer qu'eux , sortent des trucs qu'on a deja entendu des tas de fois . Quand aux 2 groupes , si effectivement c'est une première dans le monde de la musique , il ne sera sans doute pas trop compliqué de faire la différence entre "Luca's Turilli Rhapsody" et "Rhapsody of fire" qui seront les 2 seules représentations des musiciens puisque Luca à affirmé avoir définitivement stoppé ses autres projets .Evidemment pour les nouveaux qui voudront se plonger un peu dans l'ancienne discographie , il faudra réfléchir un minimum !! ;))

En réponse à un message antérieur du 28 juin 12 18:08:15 GMT+02:00
orion dit:
Oui, vous avez compris que c'était sur le ton de l'humour... Bien sûr que Turilli n'est pas le seul à se resservir de ses recettes. Là, c'était assez drôle dans la mesure où il reprend le nom du groupe pour faire exactement la même chose... et je suppose que, de leur côté, les deux autres vont proposer quelque chose de très proche... du coup, on va avoir du mal à s'y retrouver...
Et puis, vous êtes cruel avec Maiden.S'ils faisaient toujours la même chose, j'aimerais encore... ;-)

En réponse à un message antérieur du 28 juin 12 19:55:50 GMT+02:00
Oui , bien vu et bien dit pour Maiden !! ;) Quand à Rhapsody of fire , la question est de savoir si sans l'apport de Luca Turilli à la composition , ils seront capables de rester dans le "son" et la démarche Rhapsody (of fire ) !! ;)
Bien amicalement !!
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur

orion
(TOP 100 COMMENTATEURS)   

Lieu : Vinland

Classement des meilleurs critiques: 64