undrgrnd Cliquez ici Bests nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes
Commentaire client

18 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une musique physique et non intellectuelle, 28 janvier 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mozart : Requiem (CD)
Je connais cette oeuvre depuis une vingtaine d'années.. J'ai toujours trouvé qu'elle avait un pouvoir quasi thérapeutique sur moi. A certaines époques, je l'écoutais en boucle, car cela m'apaisait. Certaines personnes critiquent le rythme, trop lent, trop pesant à leur goût! J'aimerais dire que j'ai toujours ressenti que c'est mon corps tout entier qui entrait en résonnance avec le rythme de la musique. J'ai entendu d'autres versions, menées tambour battant par d'autres chefs d'orchestre.. Au bout de quelques minutes (secondes?), je me trouvais dans un état de stress, de malaise.

Je ne sais pas si d'autres personnes que moi ont ce ressenti? Pour moi, ce Requiem dirigé par K. Böhm est le meilleur. Je ne pense pas qu'il soit nécessaire de se triturer le cerveau pour savoir qui a "raison". La musique est, je trouve, affaire de ressenti, d'émotions.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-4 sur 4 de cette discussion.
Message initial: 20 juin 10 02:43:48 GMT+02:00
Il existe un phénomène en matière de goût et de préférence, à propos de musique comme d'autre chose... On est toujours tenté de défendre un avis que l'on a adopté et une préférence que l'on a exprimée dès lors qu'on la fait "sienne": la remettre en question, c'est dans ce cas un peu comme "se remettre en question". (C'est aussi ce qu'on appelle un phénomène d'empreinte...)
Avez-vous réellement confronté votre ressenti à d'autres versions aussi lentes?
Je recommanderais une écoute de la version de Karajan (avec Wilma Lipp du début des années soixante). Laissez-vous simplement bercer par la Félicité que prodigue sa majesté sublime. Et que penserait Mozart lui-même? Je vous renvoie à ma critique de ce même cd sur Amazon... Une question physique, dites-vous? Laissez donc votre oreille et votre c½ur donner son avis véritable, après une juste écoute...
Mozart avait-il tort de rechercher une sublime consolation, à travers ce requiem (comme en restitue bien la version de Karajan) ou bien voulait-il plutôt exprimer une profonde lamentation (comme dans la version de Böhm)?
La réponse, il la donne lui-même. Pour la connaître, il suffit de relire ses propres écrits...
En toute sincérité et sans aucune prétention intellectuelle...

En réponse à un message antérieur du 1 avr. 11 01:46:08 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 1 avr. 11 02:08:28 GMT+02:00
comme vous j aime beaucoup la version de karajan. Mais avec son intensité dramatique, l'imminence déchirante de la mort qu'elle nous fait ressentir, je la trouve tout sauf apaisante, plutot inquietante. La sublime consolation comme vous dites je la trouve plutot chez bohm justement. c est lui qui m apaise car il nous montre le passage vers la mort comme la conquête d un equilibre, loin de la fuite chaotique du temps. Dans d autres oeuvres comme certaines symphonies (29, 36, 41) il m arrive de trouver bohm un peu lent, voire lourd. Mais pas ici.
*apres verification, je n ai pas entendu la version dont vous parlez, mais les deux dernieres de karajan, dans les annees 70 et 80, egalement avec le bpo chez dg. Qui sont en effet réputées pour une tension et une ardeur peut etre moins mises en avant dans la version plus solennelle de 1961.

Publié le 30 déc. 11 03:07:12 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 10 nov. 13 17:17:56 GMT+01:00
Merci pour votre honnêteté. En effet c'est bien la version de 61 qui se trouve être éminemment apaisante. En revanche, et sans retirer quoi que ce soit à votre droit de critique, je ne parviens pas à trouver la lumière dans la version de Boehm mais une intense et lente déploration,... Comparez!
La lumière, je maintiens mon avis (qui figure ici même)... la voici:
Mozart - Requiem ( Coll. The Originals )
Mozart: Requiem (1961)

En réponse à un message antérieur du 23 févr. 12 03:18:02 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 10 nov. 13 05:01:27 GMT+01:00
Il serait bon que vous vous procuriez cette version*. Sa réputation(? si tant est qu'elle existe encore!) de solennité est largement injustifiée. Une telle réputation s'applique, selon moi, plutôt à la version de Boehm, laquelle s'avère en effet, plus académique. Il est tellement dommage de prendre la critique ambiante pour référence sans se forger sa propre opinion à travers une écoute réellement comparative. C’est cela qui me semble important: le ressenti, pas l'intellect.

*La version:Mozart: Requiem (1961)
Dans cette version, on entend chanter les anges... Je le crois!
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation