Commentaire client

5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 I'm still there. I'm still OK..., 29 novembre 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : OK Computer (CD)
Il pleut, j'ai du temps devant moi et peu de choses à faire... L'idée de lâcher quelques mots sur un album vient comme ça, et je me retrouve sur ok computer. Hasard ? Je calcule : 2008-1997, plus de 10 ans déjà que je mangeais une claque phénoménale, avec une poignée de potes du lycée. On peut pas dire qu'on était en avance, mais vint un temps où écluser les morceaux des 70's (sans rien enlever de leur valeur) s'est révélé un peu routinier. Soif de quelque chose d'autre, quelque chose qui aurait été "à nous"...

J'ai, comme beaucoup certainement, tant de souvenirs sur ok computer. Je suis heureux d'avoir été son contemporain. Et là est la première difficulté que l'on peut éprouver quand on veut partager son enthousiasme : je ne saurai jamais ce que peuvent procurer les premières écoutes de cet album en le sortant de son contexte. Car ok computer, c'est une alchimie trop rare pour qu'on ne l'estime pas : celle d'une lucidité avec son époque. Comment une sensibilité isolée (celle de Yorke) peut trouver un écho si phénoménal, une aventure musicale parler si profondément à tant de gens ? Ne serait-ce que passer des heures sur la pochette en écoutant l'album (ah ! la pochette d'ok computer...), et déjà il semble que tout l'ensemble a une cohérence trop grande, que tout se répond trop facilement : nous, le disque, le groupe, la musique... Qui fait quoi et qui parle à qui ?

Premier intérêt de ces 10 ans de distance : constater que l'enthousiasme autour d'ok computer ne s'est jamais démenti. Il est devenu ce qu'on appelle "un classique". On est passé à d'autres disques, d'autres sons, mais le simple nom d'ok computer a toujours ses vertus magiques, et comme incantatoires. C'est un signe, au moins l'un de ceux qui doivent nous aider à nous remettre en question si nous faisons partie de ceux qui ne comprennent pas les éloges que l'album a récoltées, alors que nous ne savons "raisonnablement pas ce qu'on peut lui trouver". Sans cette faculté de remise en question, l'itinéraire de radiohead est abstrus, la musique hermétique, et les deux nous déposent sur le bord du chemin. Reste à faire du stop en espérant qu'un gros bus bien bondé du top 20 des meilleures ventes nous prendra.

Il n'y a aucun album que j'ai écouté plus de fois que celui-ci, et pourtant il m'est difficile d'en parler. Mais est-ce souhaitable ? Je finirai peut-être par ressembler à ceux qui ne peuvent s'empêcher d'analyser, de coller des étiquettes, de trouver chez Radiohead un côté si "déjà vu", des ascendances du côté du Floyd, de King Crimson, U2, voire Sparklehorse, Sigur Ros ou Autechre comme j'ai pu le lire. Amusant...

Et pourtant ce sont eux qui sont les plus proches de l'attitude qu'a eue le groupe à l'égard de son album. Ce groupe qui, au moins et pas comme moi, a su se lasser et passer à autre chose, pour notre plus grand plaisir d'ailleurs. Réussir à laisser ok computer derrière soi, ça me laisse pantois, admiratif. Je le confesse : je n'arrive pas à me débarrasser de cet album.

Il me semble qu'ok computer dégage une impression de rareté saisissante. On voudrait partager ça, car on sait que ça ne se produit que très peu de fois. Et si ceci est indicible, pourquoi prendre le temps d'essayer de le raconter ? Pour ma part, je m'ennuyais.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-3 sur 3 de cette discussion.
Message initial: 4 déc. 08 19:38:56 GMT+01:00
[Supprimé par l'auteur le 4 déc. 08 19:44:05 GMT+01:00]

Publié le 4 déc. 08 19:41:53 GMT+01:00
revoxymor dit:
commentaire touchant...question de génération: l'album qui pour moi a eu(et continue d'avoir...) des effets comparables (pochette incluse même si je trouve celle d'okc particulièrement fade au regard de celle de): 21st schizoïd man..!
touchante aussi la même place inégalée qu'a pris RADIOHEAD dans mon coeur, mes oreilles, mes trip(e)s et bien sûr ma tête depuis une dizaine d'années (après la décennie cure) succédant à la fondatrice CRIMSON!
la différence sait que j'ai accroché aux premières notes de kc (salle pleyel, 69/70?) ou cure(bataclan, 78/79?)puis progressivement décroché alors que l'inverse s'est produit avec rdhd dont le son remains the same / in memoriam nîmes cet été..!
so long & bye bye lovers rock('n roll can never die!

Publié le 2 mars 10 11:34:04 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 2 mars 10 11:34:27 GMT+01:00
Excellent commentaire pour ce classique. Bien que fan de musique électronique, je dois dire que Radohead m'a davantage convaincu lors de cette période qu'avec les albums post-Kid A (même si j'aime certains morceaux)....
VU
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur


Lieu : Bordeaux

Classement des meilleurs critiques: 15.777