undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Commentaire client

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Digipack Blues lives incontournable !, 30 mars 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cold Tremors (CD)
Si Albert Collins est surtout connu pour sa période fin année soixante-dix, ainsi que sur toute la période année quatre-vingt qui comprend des albums blues incontournables tels que Ice Pickin' de 1978 ou encore Cold Snap de 1986. Il ne faut pas pour autant dénigrer la période qui a précéder, car bien avant d'obtenir la popularité qu'il lui était du. Il était déjà le maître incontesté de la "télécaster". En effet, notre guitariste texan fut l'un des grands innovateurs du blues électrique de la fin des années cinquante. Reprenant avec une classe innommable le flambeau des géants du blues comme Muddy Waters, et ceux de manière magistrale. Il est donc admis que Monsieur Collins est un des guitaristes de blues les plus doués et distinctifs de son ère. Distinctif, car il a su crée un son unique avec sa fender qui avait comme fondation des solos brutaux et desséchant. D'ailleurs, ce sont ses attaques brutales sur ses cordes qui lui donna le doux surnom de "Iceman". L'album présent se trouve être un digipack de toute beauté, mais aussi fondamental de cette période du renouveau du Blues. D'autant plus, qu'il s'agit de deux Blues Lives exquis à l'ouïe. On tombe ainsi sur le live du Club El Mocambo à Toronto de 1973. Collins joue de ses doigts affinés pour l'attaque tel un faucon sur sa proie, en cajolant, en y déversant de la diversité et des solos affriolants. C'est doux, c'est beau et simplement trop bon. Le live possède une très bonne qualité sonore, d'autant que son style est reconnaissable entre tous, puisqu'il se limite au duo basse/batterie et un à un piano ou un orgue. Pour autant, on retrouve des tubes de la pré-période populaire comme le fameux "Frosty". Enfin, le second enregistrement disponible se trouve être également un autre live endiablé, toujours soutenu par la rythmique permanente de Albert Collins. Il s'agit du fameux "Live at the Fillmore West" à San Francisco de 1969. Ici, Monsieur Collins parcourt un ensemble de premiers airs de signature familiers comme "So tired", "Deep Freeze" et "Thaw out", interprétant également des classiques du genre comme "Mustang Sally". Bref, que du bon qui hisse l'album "Cold Tremors" comme un imparable ! Notons que Deep Freeze correspond au même contenu sans le même emballage de "Cold Tremors" qui est tout simplement magnifique. Un plus indéniable pour les amoureux du Blues...

Durée : 114minutes - 18Titres.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-2 sur 2 de cette discussion.
Message initial: 1 avr. 09 13:23:06 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 1 avr. 09 13:36:45 GMT+02:00
Luc B. dit:
Grand fan du sieur Collins devant l'érenel, cette petite perle me met l'eau à la bouche, sauf que... Sauf que dans mon souvenir, j'avais acheté sur Amazon le concert de 1969, qui était inécoutable. Qualité sonore execrable. J'en avais fait une chronique rageuse, et Amazon me l'avait remboursé ! Donc, quand est-il exactement du son de ces deux concerts ?

Je lis que tu découvres Albert Collins depuis peu, et je ne peux m'empêcher de te conseiller deux live "officiel" : LIVE IN JAPAN (1984) avec ses IceBreakers : une tuerie ! Et LIVE WITH THE BARRELHOUSE (posthume 1995) enregistré au Danemark (je crois) avec un groupe local, et une chanteuse hallucinante. Collins y fait feu de toutes cordes ! Notamment sur des instrumentaux, qu'il adorait, et des chorus qui n'en finissent pas de monter en intensité.

En réponse à un message antérieur du 1 avr. 09 15:48:49 GMT+02:00
J'avais lu ta chronique sur l'album "Thaw Out at the Fillmore [Live] " du label : complete blues . Toujours est-il que dans cette compilation, il y a deux Concerts bien différents, et que sur le second qui correspond au live de l'album précédemment cité, je n'ai pas trouver le son particulièrement mauvais, mis à part sur l'introduction et "Deep Freeze", sinon l'ensemble est correct bien que parfois, il y a des petits passages où il y a trop de sons aigus ou pas assez mais rien de gênant au point de ne pouvoir profiter du live. On peut noter aussi que la voix est par moment "faible", mais distinct et compréhensible.

Je ne peux comparer avec la version que tu as, mais ce sont des labels différents, j'ose espérer que la remasterisation a été plus soigner dans cette version. Le live de Elcambo Club par contre, il n'y a rien à dire, le son est top et aucun petits détails à signaler. Maintenant, pour réaliser la comparaison avec ta version, il faudrait que tu en fasses l'expérience.

Pour les lives que tu me cites, j'ai l'intention d'y investir car je suis dans une phase "live" en ce moment ! Donc le temps nous en dira plus !

Ps : Si tu investis dans celui là, tu me diras la différence.
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur


Lieu : Nancy, France

Classement des meilleurs critiques: 6.550