ARRAY(0xaa55a438)
 
Commentaire client

3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Attila est là., 28 septembre 2013
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les secrets de la casserole (Relié)
Jusqu'à peu, la cuisine était considérée comme un art, et un grand chef comme un artiste, c'est-à dire comme un artisan au sens que revêtait ce mot à la Renaissance. Hélas, Hervé This vint. Avec ses opuscules pour analphabètes gastronomiques, littéraires ou scientifiques : vous connaissiez "la cuisine pour les nuls", voici "la cuisine pour les c..s"...Et ça se vend, la preuve, j'en ai même acheté un, un seul, qui désormais cale le buffet.

Se piquant de quelques connaissances bouvarépécuchesques en chimie, notre professeur au Collège de France prétend te nous révolutionner la cuisine. Et pourquoi pas ? Admirateur de Guérard ou Robuchon, je n'ai rien contre la nouveauté. A condition que la nouveauté dépasse la tradition vers le haut. Ici, de quoi s'agit-il ? D'une stratégie de l'enfumage parfaitement rebattue, puisque déjà utilisée pour détruire tout ce qui rend la vie digne d'être vécue (littérature, philosophie, cinéma, peinture, connaissance scientifique...).

Petit guide pratique de l'anéantissement :

1°) s'autoproclamer "révolutionnaire" : le malheureux qui comme moi pense qu'il n'est pas si facile de réussir la cuisson des oeufs au plat se voit ravalé au rang "d'homme préhistorique"(sic). Eh bien, fais gaffe, Hervé, l'homme des cavernes n'est pas réputé pour sa délicatesse et pourrait bien calmer tes ardeurs novatrices à coups de massue.

2°) faire table rase du passé, en particulier de tout ce qui a été transmis par les femmes, pour instaurer enfin le meilleur des mondes, celui de la science et de la technique triomphantes (à condition qu'elles restent asservies au commerce).

3°) tout réduire à la technique : finis les cuisiniers qui exprimaient quelque chose de leur âme à force de travail acharné, d'ouverture aux autres, de curiosité et de créativité. Désormais, il suffit de se payer un stage au centre de formation de tel ou tel cuistot médiatisé et d'y apprendre quelques gestes purement mécaniques, pour s'imaginer être Fernand Point. Et c'est tout bénef pour le boss : un certain chef à la mode ne cumule-t-il pas une vingtaine de macarons Michelin sans avoir depuis 20 ans touché un cul-de-poule (du moins devant le piano) ? Si n'importe quel commis peut reproduire sa cuisine à l'identique, on imagine le niveau de l'originale !

4°) réserver le domaine que vous voulez détruire à une caste d'initiés. De là, l'idée de la cuisine moléculaire, parfaitement inaccessible au" vulgum pecus" , la matière première (molécules de synthèse et colorants divers) n'étant pas vendue aux gens dits "normaux", les gadgets nécessaire à son utilisation étant d'un maniement trop complexe, voire dangereux (azote etc.) pour les béotiens.

5°) faire primer la théorie sur la pratique : l'important, ce n'est pas de réussir une mayonnaise, c'est d'expliquer pourquoi on l'a foirée (d'après This, ça ne serait peut-être pas lié forcément à des problèmes de menstruations : la science est en passe de faire un grand bond en avant...).

6°) écrire des bouquins aussi vides que possible (en l'occurrence, les recettes abordées sont, il fallait le faire, encore plus nulles que dans "la bonne cuisine de Tante Marie") dans un jargon scientiste aussi obscur que possible.

7°) trouver deux ou trois chefs nuls qui ont lamentablement échoué en province ( là, je ne donnerai pas les noms, ces gens-là étant plutôt procéduriers, disons que l'un d'entre eux a sévi jadis non loin de chez moi et que j'avais eu la malchance d'être convié à sa non-table), les faire monter à Paris où le pigeon pullule, les faire causer dans le poste, et le tour est joué : de théoricien fumeux, te voilà promu praticien génial par procuration (un autre de ces "chefs" se vante de ne pas s'intéresser au vin et de ne jamais goûter ses propres plats_par prudence ?).

8°) gagner un maximum de pognon de façon "décomplexée" à la Sarko, en affichant ses accointances financières avec les groupes de l'agro-alimentaires qui empoisonnent la planète (ces derniers étant cités ainsi que leurs molécules toxiques à longueur de pages par notre "auteur", juste retour d'ascenseur).

9°) promouvoir une esthétique du kitsch : seules comptent les couleurs flashy de la présentation dans l'assiette, seules aptes à séduire de potentiels clients décérébrés. Nul souci de la qualité des produits, de leur fraîcheur, de leur provenance. La molécule, comme la médiocrité d'un discours de Jean-Marc A., est reproductible à l'infini. La texture molasse obtenue se révèle idéale pour les vieillards édentés et incontinents fécaux censés ingurgiter la chose.

10°) faire la promotion aveugle de la société à deux classes qui fait plus que se profiler : 1% qui a les moyens d'aller bouffer de la m**** hors de prix chez G. ou TM. (ta mère, bien sûr), 99% de la m**** un peu moins chère au McD. Et surtout 100% d'abrutis.

Bon, c'est pas tout ça : j'entre illico en résistance, je file préparer une blanquette à l'ancienne, arrosée de divers flacons d'appellations diverses, encore à choisir. C'est dur, la dissidence !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques


Classer par: Le plus ancien d'abord | Le plus récent d'abord
Afficher les messages 1-5 sur 5 de cette discussion.
Message initial: 18 nov. 13 01:17:17 GMT+01:00
bravo !!!
ouf....

Publié le 12 déc. 13 09:32:03 GMT+01:00
Vous devriez aller lui rendre visite dans son laboratoire... Vous constaterez alors qu'il avance ;)
Cependant je suis d'accord que concernant la vulgarisation, il reproduit les mêmes choses...

En réponse à un message antérieur du 12 déc. 13 16:42:20 GMT+01:00
JMV dit:
Merci de votre commentaire, très courtois par rapport à ma critique peut-être exagérément polémique. Je note votre conseil et à l'occasion...Je maintiens tout de même que la façon qu'a This de citer à tous bout de champ les industriels de l'agroalimentaire avec lesquels il travaille n'est pas très agréable ! Merci encore.

Publié le 9 janv. 14 16:51:47 GMT+01:00
Ce que vous n'avez pas compris, c'est qu'en faisant votre blanquette vous faites la chimie. Car en faisant cuire (départ à froid !) votre viande avec des carottes et du bouillon, vous provoquez des réactions qui ne sont pas naturelles, même si vous la faites "à l'ancienne". Surtout avec des carottes ! (les carottes sauvages ça fait 1 cm de haut et c'est imbouffable). Alors autant comprendre, ça évite l’obscurantisme.

En réponse à un message antérieur du 9 janv. 14 20:14:09 GMT+01:00
JMV dit:
il existe sans doute un obscurantisme beaucoup plus profond que le mien, me semble-t-il, celui du scientisme contemporain (qui dure en fait depuis depuis le XIX°siècle). Je n'ai pas attendu les misérables théories de M.Thys pour savoir que la blanquette se démarre à froid et que les carottes sauvages sont effectivement imbouffables. Nous sommes donc d'accord, mais que voulez-vous me dire au juste ? Bien cordialement
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

3.2 étoiles sur 5 (9 commentaires client)
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:
 (2)
 
 
 
EUR 21,35 EUR 20,28
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur

JMV
(TOP 500 COMMENTATEURS)   

Classement des meilleurs critiques: 368