Commentaire client

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 David Lynch, 9 juin 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Eraserhead (DVD)
Henry traverse à pieds une zone industrielle sinistre au beau milieu de laquelle se situe l' appartement dans lequel il vit.Avant d' y parvenir, il doit traverser une multitude de passages étroits, sombres , humides et enfumés dont il est difficile d' imaginer que l' homme puisse y exister.Il semble que le chômage y ai fait des ravages puisqu' on n' y croise pas âme qui vive.Réfugié à l' abris de l' immeuble l' hébergeant, il reçoit par l' entremise d' une bien étrange voisine, une invitation à dîner des parents de son ex petite amie Marie.

Il s' y rends alors et retrouve cette dernière ainsi que le couple de parents dont une mère au caractère visiblement bien trempé.Autoritaire, froide et intolérante, elle semble avoir un détail à régler avec henry.Le père lui, au chômage et au comportement totalement opposé à celui de sa femme, est un homme visiblement perturbé par l' opération qui l' a handicapé et poussé à se retrouver sans travail ressassant sans cesse qu' il a retrouvé ses capacités physiques pour, et cela c' est au spectateur de l' imaginer, reprendre le travail.Il justifie notamment par là son incapacité à couper la viande lorsque la petite famille est réunie à table et demande alors à Henry de s' en occuper.Ce dernier va alors assister à une bien curieuse scène qui parait ne toucher que lui lors de laquelle le poulet tout juste sortit du four va prendre vie.

Avant même que le dîner soit consommé, la mère de Mary invite Henry à l' écart pour lui annoncer que sa fille vient d' avoir un bébé, prématuré, mais aussi qu' il en est le père.Il accepte alors l' exigence de la mère de son ex fiancée qui lui demande de l' épouser, ce qu' il s' empressera de faire bien évidemment.
Mary et lui vont désormais vivre ensemble dans le petit appartement d'Henry accompagnés de leur bébé qui plus qu' à l' apparence d' un être prématuré ressemble à une monstrueuse petite créature passant le plus clair de son temps à pleurer.Mary n' y tenant plus, décide de quitter le "cocon" familial et alors Henry, seul face à lui même et à leur enfant difforme va s' enfoncer dans un monde de fantasmes, un univers qui le fera échapper à la dure réalité de son existence...

Premier long métrage de David Lynch, "Eraserhead" inaugure une filmographie longue d' une dizaine de productions "fantastiques" où se côtoient des êtres en marge de la société vivant des situations plus rocambolesques les unes que les autres.Filmé sur une période de cinq années, le film est une vision cauchemardesque sur la solitude d' un être auquel rien ne réussi.Abandonné par sa femme qui ne supporte plus la présence de leur enfant il va tenir le rôle de père mais aussi celui de la mère, s' enfonçant toujours plus loin dans l' horreur d' une situation à laquelle il n' était pas préparé.
Comme très souvent chez Lynch, on a l' impression de se perdre dans un univers qui nous échappe pour arriver au bout du compte à cerner l' intrigue qui alors se révèle limpide.C' est pourtant toujours à ce moment très précis qu' il retourne la situation à son avantage en changeant la donne et en prenant une direction qui finit de nous achever et de nous retourner l' estomac.

Un film à part mais essentiel, unique et culte, à ranger aux cotés d' autres monuments cinématographiques tels que "Tetsuo" de Shinya Tsukamoto, "Lune Froide" de Patrick Bouchitey ou encore "kitchen Sink" de Alison MacLean.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-2 sur 2 de cette discussion.
Message initial: 11 juin 10 09:11:48 GMT+02:00
François dit:
Grosse culture cinématographique aussi ;)
A+

Publié le 15 juin 10 16:18:54 GMT+02:00
(N°6) dit:
Le film qui donne envie de ne jamais avoir d'enfant. Jamais.
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

4.5 étoiles sur 5 (13 commentaires client)
5 étoiles:
 (10)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:
 (3)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
D'occasion et Neuf à partir de : EUR 20,93
Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur


Lieu : France

Classement des meilleurs critiques: 1.410