undrgrnd KDP nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici
Commentaire client

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Testimonial, 26 avril 2014
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le monde jusqu'à hier: Ce que nous apprennent les sociétés traditionnelles (Broché)
Dans son habituel quatrième de couverture, le promoteur nous annonce que l’auteur pose la question rarement envisagée...blablabla... !!! Faudrait pas pousser la pub trop loin ou alors au moins s’informer. En effet la littérature ethnologique et anthropologique qu’elle soit le produit de scientifiques ou de simples observateurs éveillés est une constante mise en perspective des sociétés premières avec notre civilisation dite ‘évoluée’. Ce ne sont pas seulement ces archaïsmes vivants que nous observons mais une image probable des diverses formes de notre passé. En réciproque, si nous voyons notre passé en observant les peuples dits primitifs, ceux-ci voient en nous leur avenir. Donnant donnant !

Or c’est justement l’idée de base de l’auteur. Une idée qu’il développe autour d’un expérience unique d’ornithologue qui ne s’est pas contenté d’observer les oiseaux mais a porté un regard lucide et amical sur l’humanité, et a vu se dessiner dans le progrès matériel les signes d’une dégénérescence du sens et des liens sociaux. Ce n’est donc pas tant une étude de scientifique qu’il nous livre mais bel et bien le testament d’un homme au soir de sa vie et qui n’est pas sûr que la maison qu’il va abandonner à sa descendance soit bien sécurisée. Mais il en fait trop, ou du moins trop long. Entre anecdotes et évidences il enfonce des portes largement ouvertes. Aussi ces digressions à l’infini qui restaient supportables dans Effondrement: Comment les sociétés décident de leur disparition ou de leur survie parce qu’il abordait différentes civilisations, deviennent ici parfois très fastidieuses à lire. De plus son premier monde de comparaison reste majoritairement anglo-saxon. Ce fameux terme de premier monde ou monde premier qui continue à être utilisé obstinément par le traducteur en dépit des remarques faites sur d’autres ouvrages en opposition sans doute au tiers ou quart monde ? Trois étoiles pour ce testament sur une vie riche d’expérience et de savoir. Rappelons que trois étoiles est une note positive, J'ai aimé mais pas adoré.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
  [Annuler]

Remarques

Suivre les remarques par e-mail
Suivi en cours par 1 client

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-5 sur 5 de cette discussion.
Message initial: 5 nov. 14 15:00:09 GMT+01:00
Moumousse dit:
"Ce ne sont pas seulement ces archaïsmes vivants que nous observons mais une image probable des diverses formes de notre passé. En réciproque, si nous voyons notre passé en observant les peuples dits primitifs, ceux-ci voient en nous leur avenir. Donnant donnant !"

Argh !!! c'est un contre-sens sur l'objet de l'ethnologie : il ne s'agit pas de regarder notre passé mais de trouver, grâce à la description d'autres peuples, ce qui est culturel dans nos propres comportements (que nous trouvons naturels). Essayez donc de tailler un silex. Ou pour donner un exemple analogue, le québécois n'est pas du tout du français ancien, contrairement à ce qu'on dit.

Évidemment il est habituel d'entendre dire que les sont des archaïsme vivants, et c'est vrai qu'eux mêmes "voient en nous leur avenir". Parce que ni eux ni nous (pour la plupart) n'ont étudié l'ethnologie.

"La pensée conceptuelle est contemporaine de l'humanité. Nous nous refusons donc à en voir le produit d'une culture plus ou moins tardive" (Durkheim).
Si Jared Diamond contredit cette idée, il a cent ans de "retard" !

Publié le 5 nov. 14 15:07:23 GMT+01:00
[Supprimé par Amazon le 6 nov. 14 06:24:30 GMT+01:00]

En réponse à un message antérieur du 6 nov. 14 11:01:07 GMT+01:00
L.A. dit:
Je n'ai pas assez de subtilité pour comprendre votre argumentaire. L'ethnologie est pour moi ce qu'elle veut bien être et s'accoquiner avec tous les courants de pensée qui en font leur chose. pour ma part j'essaie simplement de saisir la présence des archaïsme de pensée qui construisent notre perception dans le présent. Tâche déjà bien ardue qui ne tient sans doute pas compte et ne s'intéresse de toute façon en aucune manière aux définitions arbitraires ou conventionnelles qui délimitent les territoires "conceptuels" de chaque discipline. En fait je ne fais que dire ce que j'ai compris de l'auteur et non ce qu'il a voulu dire.
POur comprendre mieux votre argumentation j'aurais aimé lire quelques uns de vos commentaires sur le sujet.

En réponse à un message antérieur du 6 nov. 14 16:55:14 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 6 nov. 14 17:29:04 GMT+01:00
Moumousse dit:
D'abord merci d'avoir répondu. "Saisir la présence des archaïsme de pensée qui construisent notre perception dans le présent." : pourquoi pas, c'est en effet très intéressant ! mais en tenant compte que :
- les Papous sont une société aussi complexe que la nôtre. Nous jugeons trop à l'aune de la technologie, si importante dans notre société, mais pas forcément pour les Papous, les Bochiman, le reste du monde etc.
- nos ancêtres avaient une société tout aussi complexe que la nôtre
- la société des Papous ne ressemble en rien à celle de nos ancêtres (pourquoi serait-ce le cas ?)
- pour suivre votre objectif il faudrait nous comparer non aux Papous mais à nos ancêtres (archéologie et archaïque, même famille de mots...). L'archéologie devrait vous intéresser, c'est un domaine vaste et passionnant...

(d'ailleurs j'ai lu aussi "Archéologie de la violence" de Clastres : ce titre ne doit pas être compris comme "trouvons nos archaïsmes chez les Amérindiens en ayant l'idée d'une évolution humaine unique vers LE progrès" mais comme "comparons nos sociétés pour analyser chez nous nos propres archaïsmes et nos rouages implicites - sans prétendre trouver aussi ce qui est archaïque ou non du point de vue amérindien")

Je n'ai pas lu Jared Diamond et je poste peu sur Amazon mais d'après les commentaires la théorie de base de ce livre est simpliste (Papous = n'ont pas évolué autant que nous = adoptent soudain notre culture et évoluent d'un coup). Or les Papous ont évolués autant que nous, depuis le temps qu'ils existent. Seulement les évolutions sont variées, la nôtre a favorisé l'évolution technologique. C'est ce que je voulais dire avec Durkheim. Je vous recommande chaudement "La notion de culture dans les sciences sociales" (Denys Cuche) pour avoir un panorama des différentes réponses possibles à cette question compliquée.

En réponse à un message antérieur du 6 nov. 14 17:28:06 GMT+01:00
L.A. dit:
Jare Diamond n'est pas un ethnologue mais un ornithologue. Son livre est le témoignage d'une vie et comme c'est parfois le cas, les témoignages attentifs sont tout aussi respectables que les travaux des élites reconnues. Chez les ethnologues dignes de ce nom il existe une constante pour ne pas dire une obsession, à savoir justement s'extraire de sa propre culture. C'est la fameuse histoire de l'observateur qui déjà modifie l'objet de son observation par sa simple présence. Or en ethnologie c'est un fait pris en compte car la plupart des peuples observés son déjà acculturés ou simplement modifient leurs attitudes en raison de la présence même de l'étranger. Quoi qu'il en soit il ne s'agit pas tellement de parvenir à des certitudes mais bien de parcourir des chemins divers.
Merci en tous cas pour vos remarques. Ces sujets peu visité donnent souvent l'impression d'écrire dans le désert.
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation