Commentaire client

13 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 La vie musicale en France après la mort de Giovanni Battista Lulli, 21 mars 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : M.-A. Charpentier - David et Jonathas / Les Arts Florissants, Christie (CD)
Jusqu'en 1687, la "tragédie lyrique" de type "lulliste" régnait en maîtresse dans le milieu opératique d'alors. Pourtant, des concepts modernistes fleurissaient de toutes parts pour tenter de se sortir mais surtout de faire "évoluer" cette emprise. Lorsque le maître franco-florentin mourut en mars de cette même année, ce fut l'accès à l'art contemporain (aussi bien musical que littéraire) à une nouvelle vision plus "moderniste" de la "tragédie lyrique".

Marc-Antoine Charpentier, de vingt-et-un ans le cadet de Giovanni Battista Lulli, fut à ses débuts de compositeur "le" rival du vieux maître. En cette année 1687 donc, il put lui aussi actualiser sa façon de composer la musique lyrique. En février 1688 fut représentée au collège des Jésuites de Paris sa "tragédie biblique" "David et Jonathas" H.490. Non pas "tragédie lyrique", mais "tragédie biblique". Non pas "oratorio" non plus : en 1681 Marc-Antoine Charpentier en avait déjà composé un sur le même thème, "Mors Saülis et Jonathae" H.403. Sa nouvelle oeuvre, en un prologue et cinq actes, bénéficia du livret du Père François de Paule de Bretonneau. "David et Jonathas" H.490 est à l'opposé des "tragédies lyriques" de Giovanni Battista Lulli : par exemple, son prologue est entièrement enchevêtré à l'oeuvre, en prenant modèle sur l'opéra italien. L'armature de l'oeuvre est un "théâtre de l'immobilité", chacun des cinq actes se présente comme un réel tableau psychologique pour les personnages principaux ; "David et Jonathas" H.490 ne contient quasiment pas de récitatifs, les airs fort développés, les choeurs et nombreuses pièces orchestrales abondant. La "tragédie lyrique" "David et Jonathas" H.490 fut conçue pour servir d'"intermède" à la "tragédie latine" "Saül" du Père Etienne Chamillart, récitée en cinq actes. L'oeuvre totale recouvrait donc onze actes, et la voix parlée en latin s'imbriquait au chant français. Mais l'action principale était placée dans "Saül".

Voici un résumé de la trame de la "tragédie biblique" "David et Jonathas" H.490. L'intrigue à lieu dans les montagnes de Gilboé, entre le camps des Juifs et des Philistins. Durant le prologue, Saül, le roi des Israëlites, se déguise pour aller consulter une Pythonisse. Celle-ci lui assure que l'Enfer va répondre à ses désirs. A son appel se présente une troupe de démons ; ils finissent par disparaître et l'Ombre de Samuel, juge d'Israël, apparaît. Celle-ci prédit à Saül qu'il va tout perdre : enfants, amis, couronne. Saül doit donc affronter son destin. Ensuite, les cinq actes n'ont que peu de rapports avec le prologue. David, débusqué du camp des Israëlites par la jalousie des chefs juifs, reste auprès des Philistins et de leur roi Achis, sans pour autant trahir les siens, car il ne combat pas Israël, mais prône la paix entre les deux peuples. Le querelleur Saül, roi des juifs, entraîne ses troupes dans une vaine bataille contre les Philistins, au cours de laquelle Jonathas, fils de Saül et ami très intime de David, meurt (dans les bras de David). David est sacré roi d'Israël, mais son coeur persiste broyé par la perte de Jonathas.

Lors de la création (et des reprises), l'oeuvre connut un immense succès auprès du public, à tel point que la "tragédie lyrique" "Zéphire et Flore" de Jean-Louis Lulli - fils cadet de Giovanni Battista Lulli - programmée en même temps sur le prestigieux théâtre de l'Académie Royale de Musique, fut retirée de l'affiche.

Le présent enregistrement de "David et Jonathas" H.490 n'est pas le premier de cette "tragédie biblique". En effet, sept ans auparavant, Michel Corboz donnait avec l'English Bach Festival Baroque Orchestra, Paul Esswood et Colette Alliot-Lugaz dans les rôles-titres une interprétation "pionnière" et très haute en couleur de cette magnifique partition (certainement un des trois meilleurs enregistrements du chef suisse). Ici, le chef américano-français William Christie, fort de son expérience quatre ans auparavant de la "tragédie lyrique" "Médée" du même Marc-Antoine Charpentier et un an auparavant de la "tragédie lyrique" "Atys" de Giovanni Battista Lulli, livre sa vision de "David et Jonathas" H.490, du même acabit que ses précédentes gravures. Avec son ensemble "Les Arts Florissants", qui en 1988, était le meilleur orchestre baroque français (aujourd'hui, il tient toujours le haut du pavé, mais il est en rude concurrence avec des ensembles plus "jeunes", comme "Le Concert Spirituel", "Les Talens Lyriques", "L'Ensemble Baroque de Limoges", "Il Seminario Musicale", "L'Ensemble Amarillis", "Le Concert d'Astrée" ou "Le Concert de l'Hostel-Dieu" pour ne citer qu'eux), il insuffle un raffinement et une subtilité que n'avait pas trouvé son collègue suisse. William Christie privilégie des tempi (très) rapides : de ce fait, la "chaconne" finale du second acte, le "rigaudon" et la "bourée" finaux du troisième acte sont très entraînants et très poétiques. Il tire de ses Arts Florissants une rondeur et une plénitude sonores superbes, parfaites (à noter qu'il possédait dans son orchestre en 1988 des instrumentistes de renom comme Ryo Terakado et Florence Malgoire aux violons, Bruno Cocset et Alain Gervreau aux violoncelles, Hugo Reyne et Sébastien Marcq aux flûtes à bec, Claire Michèle et Christian Moraux aux hautbois, Marc Minkowski au basson, Stephen Stubbs au théorbe et Christophe Rousset au clavecin et à l'orgue !). Le plateau vocal est quant à lui inégal. Gérard Lesne est très impliqué dans le rôle de David. La quatrième scène du dernier acte (duo entre David et Jonathas mourant), par exemple, est très bouleversante. Mais dans l'ensemble de la "tragédie biblique", sa voix paraît trop fluette et trop grêle pour incarner un guerrier puis un roi ; la psychologie du personnage n'en est qu'à moitié révélée. Même remarque pour le Jonathas de Monique Zanetti ; c'est très correctement chanté, la soprano est aussi très impliquée... mais en vain. Sa voix convient bien mieux aux oeuvres religieuses baroques qu'aux grandes oeuvres opératiques. Mais aussi fluette que paraîsse sa voix, elle est malgré tout en adéquation avec l'adolescence de Jonathas. Jean-François Gardeil est lui très convaincant dans son incarnation du roi Saül. Il campe un roi très autoritaire et très respectable, mais qui fait preuve de temps à autre d'une grande "humanité" (notamment dans la seconde scène du dernier acte). Bernard Deletré est lui aussi très convaincant dans ses deux rôles l'Ombre de Samuel mais surtout Achis. Sa basse profonde, chaude et puissante lui permet d'aborder aisément tout d'abord le glacial juge d'Israël, et le plus "humain" roi des Philistins Achis. Sa diction est impeccable et sa voix très agréable. Dominique Visse, dans le prologue, chante une Pythonisse insolente (presque cynique), il lui confère presque des allures de sorcière. Jean-Paul Fouchécourt - c'est rare pour le signaler - chante son rôle de Joadab avec une certaine indifférence, qui tourne assez vite au maniérisme. Il semble peu engagé dans son personnage, et "récite" avec désinvolture ses paroles, ce qui banalise le pauvre Joadab. A signaler également la participation de la soprano Véronique Gens dans le rôle d'un berger, du ténor Douglas Nasrawi dans le rôle d'un homme du peuple, et du baryton Michel Laplénie dans le rôle d'un homme de la suite de Jonathas.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

Soyez la première personne à commenter cette évaluation.

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 


Détails de l'évaluation

Article

Commentateur


Lieu : Saint-Jean Pied de Port, 64.

Classement des meilleurs critiques: 46.427