Commentaire client

4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le premier moraliste français, 17 septembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Essais (mis en français moderne par Claude Pinganaud) (Broché)
Outre sa présentation en un seul volume souple et léger, l’édition établie par Claude Pinganaud pour Arléa offre l’immense avantage de permettre une lecture facile et fluide sans que le texte perde sa saveur originale, ce grâce à une orthographe modernisée, à la traduction entre crochets en français moderne des expressions les plus difficiles, et à la traduction des citations latines – même si on peut regretter de ne plus disposer du texte latin. Cette option est la plus propre à conserver la simplicité et la familiarité avec lesquelles Montaigne a voulu s’adresser au lecteur en langue vulgaire, refusant tout galimatias rhétorique et philosophique. "Les Essais" peuvent et doivent se lire de plusieurs façons : la division du texte en chapitres dans l’ensemble assez courts (à l’exception de l’"Apologie de Raymond Sebon" au livre II) permet au lecteur de butiner au gré de son humeur, en parfaite conformité avec les intentions de Montaigne. De même il est aisé, si l’on souhaite s’en tenir à ce qui est du cru de l’auteur, de sauter les innombrables citations – bien détachées par la typographie –, et les enfilades d’exemples dont l’énumération peut être indigeste. Et cela n’exclut pas le plaisir, une autre fois, de lire attentivement le mot à mot des chapitres, dont certains sont particulièrement touffus.

On peut même simplement feuilleter "Les Essais" en guettant les surprises admirables, de pensée comme de style, cachées au détour d’un paragraphe d’apparence rébarbative. Car au fil des digressions perpétuelles, même sur des sujets a priori peu séduisants, il arrive souvent qu’on tombe, juste après la notation la plus anecdotique ou la phrase la plus tortueuse, sur une expression miraculeuse de concision, de justesse, et d’originalité. Dans ces surprises, grande est la part de l’invention lexicale et syntaxique : on ne dit pas assez à quel point la langue de Montaigne, sans être aussi truculente que celle de Rabelais, est d’une saveur et d’une richesse qu’on ne retrouvera plus au siècle suivant. Cette peinture de soi par Montaigne comporte inévitablement des aspects qui gênent le lecteur d’aujourd’hui : son extrême révérence pour les Anciens, le grand cas qu’il fait des choses de la guerre, sa complaisance pour certains préjugés de son temps (telle la supposée insatiabilité sexuelle des femmes), ou sa tendance à la prolixité, qui l’amène à s’excuser lui-même de la « longuerie » de tel chapitre, « qui [lui] est échappé d’un flux de caquet, flux impétueux et parfois nuisible » (III, 5 "Sur des vers de Virgile").

Caractéristique est l’ambiguïté de son jugement sur les femmes, dont il sous-estime avec condescendance l’intelligence en général – tout en adressant respectueusement plusieurs de ces chapitres à des femmes. Ainsi, alors qu’il multiplie les éloges de son père, il ne dit à peu près rien sur sa femme, sa mère ni sa fille. De même, alors qu’il tient l’amitié dans l’estime que l’on sait, il semble ignorer l’amour-sentiment. Et pourtant, il dit aussi : « Les femmes n’ont pas tort du tout quand elles refusent les règles de vie qui sont introduites au monde, d’autant que ce sont les hommes qui les ont faites sans elles. (…) Je dis que les mâles et les femelles sont jetés en même moule : sauf l’institution et l’usage, la différence n’y est pas grande. » (III, 5 "Sur des vers de Virgile"). On touche là à ce qu’il y a de plus précieux dans l’œuvre de Montaigne : le naturel avec lequel il expose et assume ses innombrables contradictions – par exemple entre le désir de jouir intensément du présent et le besoin de détachement et d’indifférence, affirmés avec une égale vigueur. Cette lucidité lui vient d’une conscience aiguë du temps et de la précarité universelle en cette « branloire pérenne » qu’est le monde. Comme l’a dit Cioran : « Montaigne. Quel avantage pour la France d’avoir commencé par un sceptique ! » ("Cahiers").

Le sens de la mesure de Montaigne, sa prudence en matière de religion et de politique, son goût de la vie très terre à terre et sans illusions, font que son humanisme nous parle encore : à travers l’héritage du stoïcisme, de l’épicurisme et du scepticisme, il nous transmet le message universel des anciens Grecs, qui les premiers avaient posé des limites aux prétentions humaines : « Mener l’humaine vie conformément à sa naturelle condition » (III, 2 "Du repentir"), et, à la toute fin des "Essais" : « C’est une absolue perfection, et comme divine, de savoir jouir loyalement de son être » (…) Les plus belles vies sont, à mon gré, celles qui se rangent au modèle commun et humain, avec ordre, mais sans miracle et sans extravagance » (III, 13 "De l’expérience").
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 2 clients

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-4 sur 4 de cette discussion.
Message initial: 30 oct. 13 07:11:08 GMT+01:00
Merci pour ce commentaire pénétrant de grande qualité qui éclaire précieusement le lecteur désireux de s'aventurer dans Les Essais.

En réponse à un message antérieur du 30 oct. 13 09:53:03 GMT+01:00
Philomèle dit:
Merci de votre visite et de votre aimable appréciation.

En réponse à un message antérieur du 21 déc. 13 18:22:11 GMT+01:00
PHIL07 dit:
Un VU s'il reste (4/4), des dizaines de VNU à Amazon qui mélange toutes les éditions. Ma mère, littéraire s'il en est, ne peut supporter cela. Voire mélangées des traductions différentes, c'est déjà beaucoup pur elle, mais mélanger des éditions complètes et d'autres incomplètes, là cela tient du scandale. En plus ces mélanges n'aident pas les clients potentiels. Je l'ai d'ailleurs fait savoir à Amazon qui a copié les commentaires de Original Album Classics : Straight No Chaser / Underground / Criss Cross / Monk's Dream / Solo Monk (Coffret 5 CD) vers Original Album Classics : Misterioso / Monk In Tokyo I / Monk In Tokyo II / Monk / Monk'S Blues (Coffret 5 CD).
Les commentaires n'ont donc rien à voir avec l'article mais en plus, cela empêche ceux qui ont chroniqué le premier coffret de donner leur avis sur le second.

En réponse à un message antérieur du 21 déc. 13 23:17:12 GMT+01:00
Philomèle dit:
Merci : apparemment le VU reste (pour l'instant !). D'accord avec vous pour déplorer le fréquent mélange des commentaires opéré par Amazon.
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur


Lieu : France

Classement des meilleurs critiques: 14