Commentaire client

78 internautes sur 83 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Bien, au bout du compte, mais..., 3 octobre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Alfred Hitchcock - Coffret - 14 Blu-ray [Édition Prestige] (Blu-ray)
Ce commentaire ne porte que sur la qualité technique du coffret, dans la mesure où on peut supposer que ceux qu'il intéresse connaissent déjà ces films. Sinon, je rappelle juste qu'il contient le chef-d’œuvre de Hitchcock, "Sueurs froides", un autre chef-d’œuvre avec "Fenêtre sur cour", et toute une série de films remarquables, tels que "L'Ombre d'un doute", "L'Homme qui en savait trop" (seconde version), "Les Oiseaux", "Psychose", et bien d'autres... Bref, presque tous les films du coffret sont intéressants, voire fondateurs pour les réalisateurs qui s'en sont inspirés (Brian de Palma, Truffaut, Spielberg, Martin Scorsese, etc.).

Cette analyse du coffret remplace - après achat - le commentaire que j'avais mis auparavant, au vu des critiques que j'avais lues. J'ai utilisé ces critiques pour aller vérifier systématiquement les points faibles signalés par les uns et par les autres. Je n'ai noté que l'image, le son n'offrant guère que des pistes 2.0 loin des critères actuels, si l'on excepte la piste 5.1 superlative de "Sueurs froides", et celle de "Psychose".

J'ai finalement passé tous les films en revue. Il faut être très clair, tous les Blu-rays (BR) sont très supérieurs, sans la moindre discussion, aux DVD correspondants des deux coffrets Universal (j'ai fait la lecture des deux en simultané, BR et DVD) : l'achat de ce coffret apporte un gain global de qualité tout à fait considérable par rapport aux deux coffrets de DVD qui étaient seuls à exister jusque là.

A comparer éventuellement avec les commentaires très complets de Nab78 (note générale donnée par lui : 5 étoiles).

Système de notation : Blu-ray parfait = 10 (exemple "Titanic", ou "Inglourious Basterds"). DVD parfait = 5 ; DVD assez moyen = 3 ; DVD assez mauvais = 2. Car j'ai noté aussi le DVD du film pour permettre une évaluation rapide du gain à espérer en achetant les Blu-rays.

Critères systématiquement examinés : Définition et netteté / Qualité du noir et éclat des couleurs / Grain, bruit et/ou fourmillement / Artefacts numériques / Autres défauts.

Visionnage sur écran plasma Panasonic 50VT20, à 2,5 mètres de distance.

LE COFFRET LUI-MÊME : comme l'a dit Nab78, très beau coffret, avec un plexiglas très épais et totalement rigide. Le livre est vraiment assez classieux (même si je crains que sa couverture ne soit assez fragile), et les goodies intéressants, surtout les trois lettres concernant les problèmes de censure rencontrés par "Sueurs froides", "Les Oiseaux", et "L’Étau".

Le gros problème du coffret tient au système de fixation des disques : ils sont en quelque sorte "encliquetés" dans les pages cartonnées, de façon très solide, au point qu'il est impossible de les retirer sans les pincer très fortement avec deux doigts, en tirant comme un malade... Heureusement, ça s'assouplit avec le temps.
Mais bon, ça reste un très beau coffret.

"PSYCHOSE" : BR = 9 ; DVD = 3 (attention, le DVD est au format 4:3, et ne reprend pas toute l'image du Blu-ray, comme j'ai pu le vérifier). L'image du Blu-ray est d'une qualité remarquable, avec une définition très affutée, un grain fin, un noir et un contraste excellents qui rendent bien compte des dégradés de gris... C'est peut-être sur ce titre que le gain par rapport au DVD est le plus fort.

"MAIS QUI A TUÉ HARRY ?" : BR = 8,5 ; DVD = 3,5. Qualité d'image bluffante pour un film de 1955 ! Très bonne définition, grain fin, couleurs éclatantes du Technicolor à son meilleur... Même si la qualité finale d'image ne soutient quand même pas la comparaison avec un grand film moderne, il est malgré tout difficile d'espérer mieux pour un film aussi ancien ! Les couleurs notamment sont frappantes : si elles n'ont pas le réalisme et les nuances des grands films d'aujourd'hui, elles sont particulièrement lumineuses et éclatantes et donnent un attrait particulier à ce film, tout en conservant son caractère "d'époque". L'image n'a manifestement été l'objet que du minimum de manipulations numériques, et est très propre. Ah, si tous les films postérieurs de Hitchcock pouvaient être dans le même cas...

"L’ÉTAU" : BR = 8,5 ; DVD = 3 (attention, le DVD est au format 4:3 !). En dehors du générique (sans doute des images d'archive, qui donnent l'impression d'un DVD médiocre), le transfert Blu-ray est excellent, sans grand reproche : très bonne définition, couleurs équilibrées (sans le côté flamboyant de "Mais qui a tué Harry ?", évidemment), grain fin. Pas grand chose d'autre à en dire.

"FENÊTRE SUR COUR" : BR = 8 ; DVD = 3. Définition tout à fait satisfaisante, grain raisonnable, peu de fourmillement, très peu de points blancs. Les couleurs sont fidèles, donnant une image globalement très vivante.
L'impression de qualité générale est assez proche de celle produite par "La Mort aux trousses", ce qui n'est pas rien ; avec un bémol cependant : les images de "La Mort aux trousses" ne fourmillent pas du tout, alors que le fourmillement - assez léger comme ici, ou très important comme dans "Complot de famille" - est généralisé sur ce coffret.

"SUEURS FROIDES" : BR = 7,5 ; DVD = 2,5. L'image est bien définie (bien mieux que le DVD), mais elle est plutôt molle et très douce. Les couleurs manquent un peu d'éclat, mais elles sont belles et pures, lumineuses. Grain plutôt fin. En poussant légèrement la netteté, ça s'améliore bien, d'autant plus que l'image est vraiment très propre, avec peu de points blancs, et pas d'artefacts numériques.
Au bout du compte, après plusieurs visionnages, je dois reconnaître qu'en la réglant légèrement, l'image est très satisfaisante, et correspond parfaitement à l'atmosphère onirique du film, à laquelle une définition plus acérée et des couleurs plus éclatantes auraient sans doute nui.
D'autre part, la bande son en 5.1 est de loin la meilleure du coffret.

"LES OISEAUX" : BR = 7,5 ; DVD = 3 (mais le DVD est en 4:3 !). L'image des "Oiseaux" est fondamentalement excellente (un bon 8+), avec un grain fin, des couleurs vives, un contraste solide et une très bonne définition. Mais elle est dégradée par endroits par deux phénomènes :
- d'une part, certains gros plans de Tippi Hedren sont assez flous, comme dans "Marnie" (en moins grave, malgré tout). Après vérification, Hitchcock a effectivement fait appel ici à des lentilles de flou "embellissantes" ("soft focus"), comme il aimait à le faire pour idéaliser ses vedettes féminines. Disons juste qu'il a chaque fois eu la main lourde avec Tippi Hedren ;
- d'autre part, le film a recours à des trucages, où un arrière-plan est rajouté derrière un premier plan net ; dans ce cas, l'arrière-plan est de mauvaise qualité, avec un grain énorme, et il génère énormément de fourmillements.
D'où une note finalement inférieure à ce qu'elle aurait pu être. Malgré tout, il faut noter que ces deux "défauts" font partie intégrante du film réalisé par Hitchcock et ne peuvent donc pas être "corrigés" sans dénaturer l’œuvre : le transfert proprement dit est donc fondamentalement fidèle à l’œuvre.

"FRENZY" : BR = 7,5 ; DVD = 3 (2 sur la première scène). L'impression initiale est celle d'un film aux couleurs ternes, sans éclat, avec très peu de grain, mais une définition parfois assez moyenne sur les fins détails (aspects sans doute liés à l'usage d'un DNR). L'impression générale s'améliore sur la suite du film, y compris pour la définition, qui peut être excellente.
En sens inverse, une accentuation de la netteté a eu lieu, qui se traduit par un fin liseré blanc bordant les sujets très sombres sur fond très clair (voir à 3' 15'', ou à 12' 00'') ; mais honnêtement, cette accentuation reste assez peu gênante même lorsqu'elle est visible (ce qui est rare).
Malgré ces critiques, le BR reste quand même une grosse amélioration par rapport au DVD, dans lequel la scène initiale apparaît constellée de taches et autres pétouilles, dont le BR est débarrassé pour l'essentiel (le reste du film sur le DVD semble terne, comme "enterré").

"L'OMBRE D'UN DOUTE" : BR= 7 ; DVD = 3,5 (tous les deux en 4:3). La définition du Blu-ray, et la qualité du noir et du contraste sont loin d'être au niveau de "Psychose", même si c'est satisfaisant. Comme le DVD restitue plutôt bien le film, c'est sans doute sur ce titre que l'apport du Blu-ray est le moins décisif. Cependant, le Blu-ray donne une image plus pure, un meilleur contraste, et un noir et blanc sans dominante (alors que le DVD tend un peu vers le sépia). Longue rayure verticale (heureusement peu visible) vers 1 h 39'.
Chose étonnante, le gain en définition est très faible, comme on le voit notamment sur le journal que Uncle Charlie va déchirer, aussi lisible en pratique en DVD qu'en Blu-ray.

"L'HOMME QUI EN SAVAIT TROP" : BR = 7 ; DVD = 2,5. Assez bien défini (donc considérablement mieux que le DVD), et débarrassé de la dominante jaunâtre du DVD. Grain raisonnable. MAIS les sites américains HighDefDigest et Blu-ray.com ont parfaitement raison : sur plusieurs scènes (par exemple dès la première scène, dans l'autocar), les couleurs n'arrêtent pas de varier, passant d'une dominante chaude (un peu jaune) à une dominante froide (un peu bleue-verte) jusqu'à 3 ou 4 fois en 10 secondes. L'impression est parfois presque celle d'une "pulsation" des couleurs. Pas très marqué (on peut ne pas s'en rendre compte, ce qui est le cas de DVDBeaver ou des Années Laser), mais perturbant. Nettement moins de points blancs que sur le DVD.

"CINQUIÈME COLONNE" : BR = 7 ; DVD = 2,5 (tous deux en 4:3). Le Blu-ray est sensiblement au même niveau que "L'Ombre d'un doute", donc avec un résultat très satisfaisant pour un film de 1942. Le DVD n'est pas mal non plus, mais souffre surtout d'ombres bouchées, ce qui rend ce film peu lisible sur les nombreux passages sombres ou contrastés ; le Blu-ray apporte un gain très net de lisibilité de ce point de vue.

"LE RIDEAU DÉCHIRÉ" : BR = 6,5 ; DVD = 2,5 (attention : le DVD est au format 4:3 !). L'image est nettement inférieure à celle de "L’Étau", alors que les deux films remontent à la même période. Outre les nombreux gros plans floutés (mais c'est la volonté de Hitchcock : voir "Les Oiseaux"), la définition est la plupart du temps assez faible ; elle reste cependant très supérieure au DVD, ce qui justifie l'achat du Blu-ray, sans même parler du passage au format 1,85.

"LA CORDE" : BR = 6 ; DVD = 2,5 (tous deux au format 4:3). La définition est très quelconque pour un Blu-ray, et le gain par rapport au DVD est assez faible dans ce domaine. Les couleurs sont assez ternes, avec une légère dominante jaune ; cependant, cette dominante est moins marquée et mieux contrôlée que sur le DVD, et l'image est moins plate.
Avec "L'Ombre d'un doute", c'est l'un des deux titres pour lesquels l'apport du Blu-ray est le plus faible. Reste que c'est un film de 1948, et qu'il doit être difficile d'en tirer beaucoup mieux.

"MARNIE" : BR = 6 ; DVD = 2 (circonstance aggravante, le DVD est en 4:3 !). Pas d'accord avec Nab78 : le grain est énorme, et l'image souvent tout à fait floue, notamment sur les gros plans du visage de Marnie (idem, en pire, sur le DVD) ; Il est vrai cependant que ce flou sur le visage de l'actrice est voulu par Hitchcock (voir "Les Oiseaux"), mais il renforce encore la perception du grain.
A côté de ça, l'éclat et la franchise des couleurs peuvent être remarquables, ce qui donne finalement une qualité d'image nettement plus satisfaisante que si on ne la jugeait que sur le flou et le grain. Comme d'autres critiques l'ont remarqué, ce transfert est difficile à noter tant les bons et les mauvais points coexistent. Nettement moins de points blancs que sur le DVD.

"COMPLOT DE FAMILLE" : BR = 5 ; DVD = 2. Ce n'est quand même pas la catastrophe annoncée par le site Blu-ray.com, avec des couleurs justes et une image sensiblement plus définie que le DVD, même si le grain reste assez marqué. Simplement, les défauts présents sur le DVD deviennent flagrants en haute définition, avec le sentiment général que l'image a été manipulée artificiellement ; un réducteur de bruit a sans doute été utilisé sans ménagement, entrainant perte de détails et aspect parfois cireux des visages. D'autre part, les fourmillements sont vraiment importants, et pas uniquement dans les scènes de nuit du début (mais c'est une rigolade à côté de ce qu'on avait sur le DVD !). Nettement moins de points blancs et de taches que sur le DVD, que le Blu-ray - malgré tous ses défauts - surclasse aisément.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 3 clients

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-6 sur 6 de cette discussion.
Message initial: 4 oct. 12 03:37:25 GMT+02:00
J'attendrais qu'ils sortent à l'unité et sinon que dit-il pour Sueurs froides???
Merci!!!

En réponse à un message antérieur du 17 oct. 12 19:34:48 GMT+02:00
Azurcoat dit:
Excellente question, que je m'étais également posée (puisque c'est mon préféré) : le problème, c'est que Universal a déjà annoncé qu'ils apporteraient un certain nombre d'améliorations au Blu-Ray de Vertigo/Sueurs froides, et que Nick Wrigley a par conséquent écrit, le 23 septembre : "il serait injuste de commenter ce disque alors que je sais que des améliorations vont lui être apportées".

Ce qui est intéressant, c'est qu'apparemment Vertigo est le seul film pour lequel Universal a tout de suite dit qu'ils allaient faire quelque chose. D'un autre côté, le commentaire de Nick Wrigley sous-entend qu'il ne pense pas grand bien de l'exemplaire qu'il a eu entre les mains.

J'ai vu ailleurs que le Blu-Ray de Vertigo présentait - pour le moment - des problèmes de colorimétrie, notamment sur le début (générique...), d'après le souvenir que j'en ai. Mais il y a peut-être aussi d'autres problèmes.

Je pense effectivement que si Universal n'arrive pas à une qualité satisfaisante pour à peu près tous les disques, beaucoup de gens vont attendre une sortie à l'unité : c'est le risque quand on sort 14 Blu-rays d'un coup, alors que pas mal de clients potentiels ont déjà les DVDs.

En réponse à un message antérieur du 11 nov. 12 21:17:59 GMT+01:00
[Supprimé par l'auteur le 20 nov. 12 12:00:41 GMT+01:00]

Publié le 27 janv. 13 16:36:55 GMT+01:00
juste une précision: la tonalité fade de "La Corde" est explicitement voulue par Hitch, dont c'était le 1° film en couleus et qui se méfiait énormém du côté clinquant et artificiel (non sans raison) du Technicolor, qui collait mal avec l'ambiance claustro du scénario.

En réponse à un message antérieur du 6 févr. 13 19:34:02 GMT+01:00
SF dit:
Très bonne analyse, très détaillée.
Merci beaucoup, c'est très utile pour les consommateurs que nous sommes.

Publié le 6 mars 13 01:01:06 GMT+01:00
Quel bonheur de lire un commentaire si détaillé. Merci cher enfant d'Hichcock.
Je m'achèterai certain de ces films quand ils sortiront séparément.
Encore bravo.
Et allez voir le film sur Hitchcock qui vient de sortir. C'est pas mal.
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur

Azurcoat
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Classement des meilleurs critiques: 662