Commentaire client

14 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une production extraordinaire, 1 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Parsifal [Blu-ray] (Blu-ray)
"Le XXIième siècle sera mystique ou ne sera pas" (André Malraux) Parsifal est une oeuvre mystique et nous sommes au XXIième siècle. Mise en scène contemporaine, dans des paysages de désolation cauchemardesque. La catastrophe redoutée s'est assurément produite, nucléaire ou écologique? Elle a bien eu lieu et les personnages en survie luttent désespérément dans une ultime quête d'humanité. Cette vision réaliste proposée par François Girard est pensée dans un souci absolu de cohérence avec le texte et l'esprit du drame sacré voulu par Wagner. Mêmes les adeptes de mises en scène traditionnelles (armures et tous les accessoires) les plus irréductibles, à condition qu'ils aient juste ce qu'il faut entre les deux oreilles, devaient aussi y trouver leur compte une fois le choc des premières images passé. Il faut préciser que les didascalies fondamentales sont bien là et qu'en aucun cas il ne s'agit d'une relecture. La distribution est de haut vol, c'est le moins que l'on puisse dire, car les qualités des artistes réunis laissent pantois. Je ne pensais plus depuis très longtemps qu'il serait possible d'atteindre un tel niveau pour Parsifal. Jonas Kaufmann -Parsifal époustouflant de justesse et de beauté de timbre, René Pape -Gurnemanz d'une humanité tourmentée, Peter Mattei -Anfortas déchirant de souffrances, Evgeny Nikitin -Klingsor maléfique et Katarina Dalayman -Kundry hallucinée tendue vers sa rédemption. Les choeurs d'hommes admirables en tous points, par contre pour les Filles Fleurs je mettrais un petit bémol et ce sera le seul. La direction d'orchestre confiée à Daniele Gatti est simplement... transcendante, jamais écouté pour Parsifal et sur ce point je suis formel, depuis Knappertsbusch! Toutes les finesses de la partition sont ciselées avec une minutie d'orfèvre dans une lecture très fidèle, solennelle sans être alanguie.
Oui c'est une très grande version en tous points de vue, qui fera date dans l'histoire des plus belles productions wagnériennes.
Production extraordinairement riche de sens par l'intelligence de sa réalisation, où le message wagnérien sonne gravement comme un avertissement aux égarements de l'humanité.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 3 clients

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-10 sur 15 de cette discussion.
Message initial: 3 mars 14 19:17:07 GMT+01:00
serpollet dit:
Bien d'accord avec votre beau et très intéressant commentaire.
Reste à publier l'iconoclaste,scandaleuse et géniale relecture de Stefan Herheim à Bayreuth,et nous auront,disponibles,la thèse et l'antithèse.

En réponse à un message antérieur du 4 mars 14 07:31:45 GMT+01:00
Cher Monsieur, grand merci de votre compliment auquel soyez assuré, je ne manque pas d'être sensible. J'ai vu la production de Stefan Herheim au Festspielhaus de Bayreuth, en diffusion télévisée et il y a, à mon grand regret, très peu de chances pour qu'un jour je publie un commentaire de cette production où je considère Richard Wagner trahi. Outre, malgré Gatti à la baguette (mais dans la production de New York je n'ai pas eu l'impression d'écouter le même chef) les chanteurs étaient globalement très inférieurs et nettement insuffisants. Pour ce qui est de la mise en scène, je dirais que mon allergie chronique au "Régietheater" m'interdit toute appréciation objective et que consécutivement, par honnêteté, je préfère m'abstenir de tous propos sur ce type de production. Je place dans le même sac messieurs Hans Neuenfels et Sebastian Baumgarten, (l'absence de majuscule à messieurs est volontaire) qui à mes yeux ne sont que des imposteurs, vis à vis desquels par pure charité chrétienne, je préfère ne pas en écrire davantage!
Bien cordialement et au plaisir de lire également vos commentaires avec la plus grande attention. Patrick Merlin.

En réponse à un message antérieur du 4 mars 14 19:17:34 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 4 mars 14 19:19:52 GMT+01:00
serpollet dit:
Merci d'avoir pris la peine de répondre à mon commentaire.Moi aussi je suis allergique au régietheater tel qu'on peut le voir malheureusement trop souvent dans les productions de Bayreuth,mais j'avoue avoir été fasciné par la proposition de Stefan Herheim,même s'il s'agit effectivement d'une "trahison"...dois je en avoir honte?peut être mais on ne peut être qu' admiratif devant cette gymnastique intellectuelle vraiment stimulante.Surtout,et contrairement à la majorité des productions du régietheater, celle ci est esthétiquement magnifique,dommage,qu'effectivement la distribution,non indigne,ne soit pas du plus haut niveau.Là aussi,une constante du nouveau Bayreuth.
Si jamais,cette production devait paraître en DVD,je ne saurais trop vous recommander une nouvelle vision...
Cordialement et au plaisir de lire vos passionnants commentaires.

Publié le 18 mars 14 08:24:38 GMT+01:00
VU. Très pertinent commentaire. Mais cette perspective est-elle vraiment celle prévue par Wagner? Le pessimisme actuel est-il compatible avec cette ½uvre là?
Je partage votre dégoût pour Neuenfelds, ses rats et tutti quanti. Laideur et déformation du propos initial des compositeurs sont malheureusement toujours d'actualité.
Cette production pour belle qu'elle soit n'est elle pas, elle aussi, en contradiction avec le côté positif et "mystique" de l'½uvre dont témoignent l'enchantement du vendredi saint et la guérison d'Amfortas?
Bien à vous.

En réponse à un message antérieur du 18 mars 14 21:12:50 GMT+01:00
Cher Monsieur, Permettez-moi de saluer votre remarque fort judicieuse au sujet de mon appréciation sur cette mise en scène. Il est vrai que des interrogations seraient susceptibles de frapper les esprits non avertis sur un premier contact à travers cette production, pour cette oeuvre très complexe. Il est certain que pour une personne qui voudrait découvrir Parsifal, je l'orienterais sans hésiter vers la précédente production du Met très en conformité avec ce qui pouvait se faire en 1882! Mais l'opéra n'est pas un art figé et la sensibilité des spectateurs a bien changé et les mêmes choses ne peuvent produire les mêmes effets qu'à l'époque de la création. Je vous invite à lire mes autres commentaires afin que vous soyez parfaitement assuré de l'importance que j'apporte au strict respect des oeuvres. Par rapport à beaucoup de productions actuelles j'ai trouvé l'approche de celle-ci passionnante. Si l'on veut se libérer des éléments esthétiques purs et se rapprocher de la pensée du Maître de Bayreuth je vous invite à lire cette citation, où je pense vous trouverez des éléments de réponse à vos questions absolument légitimes: "Je crois en Dieu, à Mozart, à Beethoven, ainsi qu'en leurs disciples et leurs apôtres, je crois au Saint Esprit et à la vérité d'un art indivisible, je crois que cet art procède de Dieu et vit dans le coeur des hommes éclairés, je crois que j'étais sur terre un accord dissonant qui trouvera dans la mort une résolution pure et magnifique, je crois à un jugement dernier où seront affreusement damnés tous ceux qui ont osé transformer notre art sublime en métier, en marchandise ou en moyen de gagner de l'argent. Ils ont profané l'art par leur coeur mauvais et une grossière sensualité. Je crois au contraire, que les disciples fidèles de l'art sublime seront glorifiés dans un ciel ensoleillé entourés du parfum d'accords qui sonnent bien. Ils seront unis dans l'éternité à la source divine de toute harmonie. Puisse un sort pareil m'être accordé. Amen. Richard Wagner
Recevez, cher Monsieur, toutes mes plus cordiales salutations.

Publié le 28 août 14 17:28:10 GMT+02:00
Joseph dit:
C'est disparate! Qui est-il ce Gatti? Quel chef-d'orchestre admettrait la comparaison avec Hans Knappertsbusch, moins encore s'agissant de Parsifal? Mise en scène cauchemardesque!

Publié le 28 août 14 17:30:11 GMT+02:00
[Supprimé par l'auteur le 29 août 14 21:03:25 GMT+02:00]

En réponse à un message antérieur du 29 août 14 08:50:36 GMT+02:00
Cher Monsieur Joseph, grand merci de votre commentaire sur mon appréciation de cette production de Parsifal. Il est bien entendu parfaitement admissible que vous ne partagiez pas mon point de vue, tant sur le plan scénique que musical. Mais l'absence d'argumentation de votre propos ne me permet pas de vous apporter une réponse correctement structurée. Cependant je peux souligner que Hans Knappertsbusch restera toujours une référence incontestable et incontournable à l'audition des diverses lectures enregistrées, parfois très différentes, qu'il nous a laissé. Ce qui prouve qu'il n'avait pas de Parsifal une vision aussi figée que beaucoup l'imaginent. Pour ces raisons (et bien d'autres) la comparaison restera donc toujours inévitable. Pour ce qui est de la production que vous qualifiez de "cauchemardesque" je dirais simplement qu'il ne m'a jamais, personnellement, semblé que l'esprit de l'oeuvre voulue par Wagner corresponde à l'évocation de rêves paradisiaques! ... Mais je ne suis pas infaillible et tout le monde peut se tromper! Si cela était le cas, cher Monsieur Joseph, je vous demande humblement de bien vouloir me pardonner.
Bien cordialement, Patrick Merlin

En réponse à un message antérieur du 29 août 14 21:13:44 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 29 août 14 21:25:52 GMT+02:00
Joseph dit:
Monsieur Merlin, Veuillez pardonner, vous, ma rudesse. Je suis enragé à cause des mises en scène actuelles pour les oeuvres de Wagner. Moi, je me trompe, j'en suis sûr, beaucoup plus que vous dans la vie de tous les jours.
Ne vous sentez plus blessé de ma réponse, je vous en prie. Je me suis laissé porter à l'excès par ma passion pour la musique de Wagner.
Bien à vous, qui m'avez donné un exemple de dignité.

En réponse à un message antérieur du 29 août 14 23:03:33 GMT+02:00
Monsieur Joseph, merci de votre gentille réponse. Soyez assuré que moi non plus, en aucune façon je n'ai voulu vous heurter. Concernant les mises en scène sachez que je partage votre avis au point de préférer maintenant les opéras en versions de concert. Vous pouvez me croire, j'ai depuis des décennies largement vu mon compte d'horreurs! Les metteurs en scène qui s'attribuent plus d'importance que les oeuvres qu'ils devraient servir avec respect, nous ont complètement saturés! Contrairement à beaucoup de réalisations, ce Parsifal m'a semblé remarquable, mais c'est une question de sensibilité. Et l'on peut se prendre à méditer en se rappelant que Hans Knappertsbusch était scandalisé par les audaces de la mise en scène de Wieland Wagner à Bayreuth en 1951! Ah si nous pouvions seulement avoir cela maintenant! Mais après tout... si nous écoutions le grand Kna. les yeux fermés? Que rêver de mieux? Ces témoignages historiques n'ont pas de prix!
Très cordialement, cher Monsieur, avec toutes mes plus respectueuses salutations.
‹ Précédent 1 2 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

4.4 étoiles sur 5 (25 commentaires client)
5 étoiles:
 (17)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:
 (3)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
EUR 26,19
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur


Classement des meilleurs critiques: 6.804