undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
Commentaire client

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Intéressant mais trop confus., 24 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Négrologie: Pourquoi l'Afrique meurt (Poche)
J’avais une petite appréhension avant de lire cet ouvrage du journaliste Stephen Smith. En amoureux de l’Afrique, j’avais suivi, de loin sa sortie en 2003 qui avait fait grand bruit.

Stephen Smith est un journaliste américain écrivant en français. Il fut membre du service « Afrique » de Libération de 1986 à 2000 puis à la tête du département « Afrique » du Monde à partir du 2002. Bref, un connaisseur du continent mais je suis peu porté sur les ouvrages de journalistes en général.

Je savais également que l’ouvrage était particulièrement critique sur le rôle des Africains dans l’état actuel du continent. Il fut d’ailleurs lourdement critiqué à sa sortie en 200; certains allant jusqu’à taxer son auteur de raciste, ce qui est un comble qund on connaît les lignes éditoriales du Monde ou de Libé… Bref, je m’étais dit que je le lirai un jour mais il avait rejoint les piles, trop nombreuses, en attente de lecture.

Les 20 ans du génocides rwandais me l’ont fait récemment ressortir car Smith avait également une position tranchée sur le sujet, particulièrement en ce qui concerne la responsabilité du FPR.

Avant tout, c’est sur la forme que je voudrais commencer.

Comme attendu, il s’agit d’une rédaction journalistique, intéressante, argumentée, sourcée mais terriblement confuse à la lecture. Le texte est très dense, apparemment structuré mais avec des redites, des développement parallèles, bref, je l’ai trouvé confus. Ce qui n’enlève rien d’ailleurs à l’intérêt du texte particulièrement du fait que son approche dépasse la francophonie et qu’il s’intéresse aussi aux autres parties de l’Afrique sub-saharienne, souvent négligées dans l’édition française.

Stephen Smith ne propose pas de solutions, Pour l’essentiel, l’ouvrage est une anayse, assez clinique, de l’ensemble des maux de l’Afrique: les guerres, les famines, l’impact de la colonisation, de la décolonisation et de la guerre froide, la démographie, l’urbanisation, les pandémies, la pauvreté généalisée et les fortunes individuelles, le rôle de la mondialisation et des matières premières, la fonction publique, l’impact des aides nord-sud, corruption et prévarication, le rôle des religions, les systèmes politiques, le particularisme mais aussi les problèmes de l’Afrique australe. Ce qui fait au final beaucoup de matière pour un ouvrage de seulement 250 pages.

Avec une bibliographie francophone et anglophone bien complète.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 1 client

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-4 sur 4 de cette discussion.
Message initial: 27 juil. 14 19:38:23 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 27 juil. 14 21:46:44 GMT+02:00
jrl133 dit:
" certains allant jusquà taxer son auteur de raciste, ce qui est un comble quand on connaît les lignes éditoriales du Monde ou de Libé "

Dites, Bir-Hacheim, tous ceux qui sont, comme moi, passionné par la chose militaire et par son importance dans la vie de toute Nation, et en particulier dans celle de la France, vous connaissent et vous aiment ! Mais, là, c'est vraiment sidérant : Bir-Hacheim, dans quel Monde vivez-vous ?

Dans le monde réel ? Ou dans celui de Walt Disney ?

-----

Il est vrai qu'il y a [très] longtemps [disons, du temps de la Guerre d'Algérie], " Le Monde " fut une publication " de [centre] Gauche " [rappelons quand même que c'est Georges Bidault qui choisit le premier Directeur du journal " Le Monde ", Hubert Beuve-Méry, un ancien des " Camelots du roi " et de " Le Faisceau " de Georges Valois - premier parti fasciste français - qui fut ensuite Directeur des études des activités de l'École des Cadres d'Uriage, une école de Cadres créée par le régime de Vichy, pour fournir des cadres aux chantiers de jeunesse, avant de rejoindre la Résistance en 1943... Hubert Beuve-Méry à qui le Général de Gaulle lancera un jour : " Vous n'êtes pas des miens ! " Hubert Beuve-Méry sera Directeur du Monde de 1944 à 1969].

Toutefois, celà fait depuis maintenant presque 35 ans [à partir de 1980 environ !], comme tout le monde , normalement, le sait, que le journal " Le Monde " fut prit d'assault par un groupe dont l'Etat-Major était dirigé par Edwy Plenel, Jean-Marie Colombani et Alain Minc, groupe chargée d'éliminer le principal soutien médiatique de François Mitterrand et de " l'Union de la Gauche " arrivée au pouvoir en France en 1981, la nouvelle Administration américaine du Président Ronald Reagan ayant craint que la France ne bascule dans le " Bloc communiste " [ !] et ayant immédiatement considéré comme prioritaire l'isolement politique, médiatique et économique de la France. Très rapidement, Le Monde mènera un travail de sape des gouvernents de François Mitterrand, qu'ils soient " de Gauche " [par Edwy Plenel] ou " Gaullien " [par Jean-Marie Colombani], la " Droite Ultra-libérale réactionnaire " atlantiste [gouvernement d'Édouard Balladur] étant par contre fortement soutenue [par Alain Minc].

Dès le début des années 1990, " Le Monde " était devenu un journal dont la ligne éditoriale était celle de la " Droite libérale " [" Le Figaro " devenant, quant à lui, de plus en plus hostile à la " Droite gaullienne ", et se rapprochant progressivement de la " Droite Ultra-libérale réactionnaire " atlantiste de Nicolas Sarkozy].

Depuis la Présidence de Nicolas Sarkozy, et plus encore depuis le début de celle de son clown et successeur, François Hollande, " Le Monde " tend à rejoindre, progressivement, la " Droite Ultra-libérale réactionnaire " atlantiste alors que - et c'est assez amusant, quand on y pense - " Le Figaro " avait pris quelques distances vis-à-vis de celle-ci, préférant la " Droite libérale " d'un François Fillion...

NB : Peut-être avez-vous confondu le journal " Le Monde " avec le mensuel " Le Monde Diplomatique " qui, lui, est une publication " de Gauche " - d'une Gauche souvent tarée, au minimum désorientée, certes, mais d'une Gauche tout de même - encore que l'on peut quand même se demander si cette publication ne fait pas, elle aussi, comme " Le Monde " dans les années 1980, l'objet d'une tentative d'infiltration par des Services " Action sur l'environnement "... Qui vivra verra.

-----

Quant à ce torchon de " Libé ", il n'a JAMAIS été un journal " de Gauche " !

Depuis maintenant une quinzaine d'année, c'est - avec cet autre torchon qu'est le " Nouvel Obs ", qui lui non plus ne fut JAMAIS de Gauche - la principale publication des Néo-cons français !

A-t-il jamais eu un seul lecteur " de Gauche " ? J'en doute - mais sait-on jamais...

Cordialement.

En réponse à un message antérieur du 27 juil. 14 20:28:02 GMT+02:00
Dans les deux car le monde réel est bien celui de Walt Disney... enfin de ses enfants... Jobs, Gates, Zuckenberg, Bezos, et quelques autres ! :-D
Bref, celui des enfants de Ronald Reagan, quoi !
;-)
(merci pour le compliment !)

En réponse à un message antérieur du 27 juil. 14 20:56:02 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 27 juil. 14 21:53:52 GMT+02:00
jrl133 dit:
Un café ? Pourquoi pas !

A ma connaissance, Steves Jobs, Jeff Bezos [et quelques autres !] étaient ou sont bien d'agréables crapules, petits-enfants de Walt Disney et de Ronald Reagan !

Par contre, tout indique que Mark Zuckerberg, Bill Gates et Warren Buffett sont des être humains réels, en chair et en os, de véritables philanthropes !

Tous sont des innovateurs géniaux, comme il en a faut [voir Joseph Schumpeter et sa " Destruction créative "], et comme il y en a fort heureusement partout [Henry Ford, Sergei Korolev, Xavier Niel, etc.] !

Comme quoi, on peut être génial, et ne rien devoir, ni à Walt Disney, ni à Ronald Reagan...

Cordialement.

En réponse à un message antérieur du 27 juil. 14 21:33:59 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 27 juil. 14 21:51:58 GMT+02:00
jrl133 dit:
POST-SCRIPTUM : A propos de Jeff Bezos [le fondateur d'Amazon], l'un des membres du Groupe Bilderberg, aussi appelé Conférence de Bilderberg ou Club Bilderberg, et de quelques peronnalités bien connues des médias, tels que Alian Minc, Jean-Marie Colombani, Jean Daniel, Laurent Joffrin ou Serge July...

-----

Denis Healey, l'un des initiateurs de la Conférence de Bilderberg de 1954 et membre du Comité Directeur pendant 30 ans, a expliqué en 2001 : « Dire que nous cherchions à mettre en place un gouvernement mondial unique est très exagéré, mais pas totalement absurde. » En 2005, Étienne Davignon, autre membre important, a relativisé - à la BBC qui l'interrogeait sur les théories du complot - l'influence prêtée à la conférence de Bilderberg sur un mode ironique : « Quand les gens parlent de nous comme d'un gouvernement mondial secret, je me dis que, si nous sommes ce gouvernement, nous n'avons pas vraiment de quoi être fiers. »

Quelques personalités des Conférences de Bilderberg : David Rockefeller, Henry Kissinger, Javier Solana, George Soros, Giovanni Agnelli, Joseph Luns, Antoine Pinay, Guy Mollet, Gaston Defferre, Paul-Henri Spaak, Margaret Thatcher, Christine Lagarde, Nicolas Baverez, Jürgen Schrempp, Richard Perle, Bernard Kouchner, Paul Wolfowitz, Paul Volcker, Condoleezza Rice, Ben Bernanke, Tony Blair, Gordon Brown, Romano Prodi, Edmond de Rothschild, Thierry de Montbrial, Jean-Claude Trichet, Ernest-Antoine Seillière, Alexandre Adler, Jean-François Copé, Jean-Louis Gergorin, Pascal Lamy, Nicolas Beytout, Michel Bon, Pierre Lellouche, Franck Riboud, Joschka Fischer, José Luis Rodríguez Zapatero, Frits Bolkestein, Herman Van Rompuy, José Manuel Durão Barroso...

En France, le Club " Le Siècle " est l'un des relais actuels du Groupe Bilderberg, Club Le Siècle dont on peut citer quelques membres notables : Roger Fauroux, Gérard Worms, Louis Schweitzer, Denis Kessler, Nicole Notat, Thierry Breton, Pascal Lamy, Alain Minc, Dominique Strauss-Kahn, Jean-Claude Trichet, Henri de Castrie, Jacques Attali, Claude Bébéar, Daniel Bouton, Jean-Yves Haberer, Michel Pébereau, Jean Peyrelevade, Édouard de Rothschild, Jean-Paul Agon, Serge Dassault, Louis Gallois, Guillaume Pepy, Jean-Marie Messier, Nicolas Beytout, Arlette Chabot, Jean-Marie Colombani, Michèle Cotta, Alain Duhamel, Franz-Olivier Giesbert, Claude Imbert, Denis Jeambar, Laurent Joffrin, Serge July, Patrick Poivre d'Arvor, David Pujadas, Alain-Gérard Slama, Anne Sinclair, Michel Barnier, François Bayrou, Jean-François Copé, Laurent Fabius, François Fillon, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Jean-Paul Huchon, Lionel Jospin, Alain Juppé, Bernard Kouchner, Pierre Moscovici, Jean-Pierre Raffarin, Manuel Valls, Hubert Védrine, Laurence Parisot, Ernest-Antoine Seillière...

En particulier, l'un des relais majeurs en France du Club Bilderberg, la Fondation " Saint Simon " - où l'on trouvait en particulier Roger Fauroux, François Furet, Pierre Rosanvallon, Alain Minc, Jean-Claude Casanova, Jean Peyrelevade, Jean-Louis Beffa, Antoine Riboud, Christian Blanc, Jean-Luc Lagardère, Francis Mer, Nicolas Beytout, Jean Daniel, Laurent Joffrin, Serge July, Christine Ockrent, Anne Sinclair, Franz-Olivier Giesbert, Jean-Pierre Elkabbach, Luc Ferry, Bernard Kouchner ou Thomas Piketty - s'est auto-dissoute en 1999 [la plupart de ses membres ont alors rejoint le Club Le Siècle], estimant sa " Mission " en France accomplie...

On notera qu'en 1973, le Groupe Bilderberg [voir ci-dessus] et le Council on Foreign Relations [présidé par David Rockefeller... et qui a compris ou comprend notamment en son sein : Gerald Ford, John Foster Dulles, Henry Kissinger, Madeleine Albright, Allen Dulles, Robert McNamara, Paul Warburg...] vont fonder " La Commission Trilatérale ", organisation qui comprend des membres de tous les organismes dépendant de Groupe Bilderberg et des organismes qui lui sont rattachés [on notera que, pour la Chine, cette organisation ne reconnait toujours pas la République Populaire de Chine, mais uniquement Taïwan...], et qui semble être un organisme composées de " spécialistes " entourant des VIP du Groupe Bilderberg. En ont en particulier fait, ou en font actuellement, partie : David Rockefeller, Henry Kissinger, Zbigniew Brzezinski, Paul Volcker, Madeleine Albright, Condoleezza Rice, Manfred Bischoff, Edmond Alphandéry, Nicolas Beytout, Raymond Barre, Jean-Claude Casanova, Dominique Moïsi, Henri de Castrie, Jean-Claude Trichet, Patrick Devedjian, Thierry de Montbrial, Laurent Fabius, Denis Kessler, Pierre Lellouche, Louis Schweitzer, Hubert Védrine, Alexandre Adler...
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur


Lieu : Tourcoing, France

Classement des meilleurs critiques: 65