undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici
Commentaire client

10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 espionnage et paranoïa..., 28 novembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Espions sur la tamise (DVD)
On connaît l'intérêt de Fritz Lang pour tout ce qui est occulte, histoires de complot, sociétés secrètes, etc... Déjà, dans le Docteur Mabuse - Le Joueur - , il avertissait son public sur les dangers des pouvoirs souterrains. Cela peut agacer, mais la mise en scène est si parfaite qu'on le lui pardonnera. Enfin, ce n'est pas la première fois que Lang se lance dans un film d'espionnage, puisque dans les années 20, il avait réalisé Les Espions... Ministry of Fear (Le Ministère de la Peur rebaptisé Espions sur la Tamise) est librement inspiré d'un roman de Graham Greene (romancier dont l'oeuvre a été maintes fois adapté au cinéma : voir Tueur à gages de Frank Tuttle ou encore Le Troisième Homme de Carol Reed). Tourné en 1943 entre Hangmen Also Die (Les Bourreaux Meurent Aussi) et Woman in The Window (La Femme au Portrait), Ministry of Fear est une sombre histoire d'espionnage qui oscille entre paranoïa et culpabilité, mensonges et désillusions. Dès le début, l'horloge crée une dramaturgie graphique impressionnante. Ces premiers plans sont de toute beauté. Tout est chronométré. Aussi, le cinéaste nous avertit: l'ennemi à vaincre, c'est le temps... Implacable.

Quelque part en Angleterre, en 1940. Un homme (Ray Milland) sort de prison avec un ticket de train pour Londres. Seulement, la caméra nous dévoile que ce lieu n'est pas vraiment une prison mais plutôt un asile psychiatrique... Ray Milland est un être malade, torturé, qui a passé deux ans de sa vie entre quatre murs. Quel crime a-t-il bien pu commettre? Etait-il vraiment coupable? Une fois libéré, il veut oublier à tout prix son passé. Mais si l'on croit parfois échapper à la captivité de son passé et aller vers un avenir où l'on sera le maître, l'ironie de la vie nous rappelle que rien n'est acquis, que les traces sont là, indélébiles. Libéré, il reprend vite contact avec le monde extérieur, un monde apparemment honnête (Ray Milland se dirige alors droit vers une fête foraine, ce monde rassurant où les enfants et l'innocence sont rois), et là, dans cette foire aux loisirs, il est loin de se douter que se trame un dangereux complot dont il va être la victime... une véritable machination qui menace aussi la liberté au Royaume-Uni. Sans le vouloir, il va se trouver impliqué et englouti dans une histoire d'espionnage et de meurtre, à partir d'un gâteau qu'il va sous-peser et où sont cachés des documents secrets (des Nazis pourraient bien se trouver en Angleterre déguisés en espions...)

Totale paranoïa. Le film multiplie les chassés croisés entre fausses pistes et enquêtes passionnantes. De nombreuses scènes restent inoubliables : l'aveugle du train, la fuite sous les bombardements (magnifique scène expressionniste), le ballon lancé par un enfant (qui rappelle étrangement M.), la scène du coup de feu dans l'obcurité d'une chambre (l'une des scènes les plus magistrales du film - et là, je dois dire que c'est Hitchcock qui va peut-être s'inspirer du cinéma de Lang...), la mise en scène du miroir (qui épouse toute la dimension de l'écran), les clins d'oeil au Dr. Mabuse (avec ses séances de spiritisme)... Bref, un film avec une sombre intrigue, des rebondissements à la pelle, un suspense haletant, le tout magnifié par des contrastes de lumières provoquant des ambiances toujours inquiétantes. Justesse des cadrages, perfection de la mise en scène, musique sublime de Victor Young, le film frise le chef d'oeuvre. Quant aux acteurs, ils sont au tous sommet de leur art (Ray Milland est admirable et confirmera l'année suivante tout son talent dans un superbe film de Billy Wilder, Lost Weekend - Le Poison -, à noter également la présence du grand Dan Duryea - le maître chanteur dans La Femme au Portrait et le mari jaloux de Criss Cross-. Enfin, Marjorie Reynolds, que je ne connaissais pas est belle à croquer - ah la scène du baiser !...). Cela dit, on sent bien que Lang n'a pas été totalement libre dans son projet, quelques scènes m'ont paru inutiles (la fusillade de la fin et son happy end, notamment)...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
  [Annuler]

Remarques

Suivre les remarques par e-mail

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-10 sur 14 de cette discussion.
Message initial: 1 déc. 09 10:12:18 GMT+01:00
Gwen dit:
Excellente chronique! Il faut absolument que je me procure cette perle rare!

En réponse à un message antérieur du 1 déc. 09 13:11:54 GMT+01:00
[Supprimé par Amazon le 27 avr. 11 15:37:27 GMT+02:00]

En réponse à un message antérieur du 1 déc. 09 21:23:44 GMT+01:00
rockin-jl dit:
oui excellent je l'ai vu celui là; mais il sa'ppelait le ministere de la peur comme tu le précises.
"espions sur la tamise" ca ne disait rien dans la filmo de Lang , en meme temps je suis loin de connaitre ou de les avoir tous vu, vu comme VU d'ailleurs!

En réponse à un message antérieur du 2 déc. 09 12:09:22 GMT+01:00
Belle chronique Fred, je n'ai pas vu le film mais Lang est déjà une garantie d'excellence...alors j'ai très envie de me le payer celui là..!
VU...

En réponse à un message antérieur du 2 déc. 09 12:17:55 GMT+01:00
[Supprimé par Amazon le 27 avr. 11 15:37:29 GMT+02:00]

En réponse à un message antérieur du 2 déc. 09 13:03:52 GMT+01:00
Luc B. dit:
Vu aussi en rétrospective, du grand Fritz Lang.

En réponse à un message antérieur du 2 déc. 09 13:12:56 GMT+01:00
. dit:
Et hop ! au panier !

En réponse à un message antérieur du 2 déc. 09 15:06:27 GMT+01:00
[Supprimé par Amazon le 9 mars 12 10:34:22 GMT+01:00]

En réponse à un message antérieur du 2 déc. 09 15:33:07 GMT+01:00
[Supprimé par Amazon le 27 avr. 11 15:37:30 GMT+02:00]

Publié le 2 déc. 09 16:31:16 GMT+01:00
fifi59 dit:
Super chronique alléchante ! VU !
‹ Précédent 1 2 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur


Lieu : Quelque part dans le Sud Ouest...

Classement des meilleurs critiques: 101