Commentaire client

8 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Terrifiant, 12 octobre 2009
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les aventures d'Alice au pays des merveilles (Broché)
Dans L'amour et l'occident, Denis de Rougemont signifiait que Lewis Caroll était sans doute pédophile mais qu'il sublima son attirance pour les enfants à travers ses écrits. Du reste, sa fiche wikipédia, concernant son intérêt pour la photographie, souligne qu' « Il achètera son premier appareil photographique à Londres le 18 mars 1856. Quelques jours plus tard, il se rend dans le jardin du doyen Liddell au Christ Church College pour photographier la cathédrale. Il y trouve les trois fillettes Liddell dont Alice, sa future inspiratrice, et les prend pour modèle. Rapidement, il excelle dans l'art de la photographie et devient un photographe réputé. Son sujet favori restera les petites filles mais il photographie également des connaissances : peintres, écrivains, scientifiques ainsi que des paysages, statues et même des squelettes, par curiosité anatomique. » Et les deux photos de fillettes proposées sur wikipédia sont assez étranges, pour le dire moins.

Bref : tout ça pour dire qu'Alice aux pays des merveilles n'est pas un conte mais un cauchemar. À la différence du conte qui peut être sombre mais propose toujours une conclusion heureuse dans laquelle le héros ou l'héroïne sort plus fort, le cauchemar carollien met en scène une descente aux enfers dans un monde privé de tout repère, d'une violence incroyable (un bébé est presque battu et Alice découvre qu'il s'agit en fait d'un porc), fascisant ou en tout cas soumis à un despotisme hyper- caractériel, celui d'une reine dont le roi est manifestement castré et qui, elle même, cherche à castrer tout ce qu'elle peut par la décapitation.

Néanmoins, il nous faut bien reconnaître que la conclusion d'Alice est d'une force peu commune. D'une part, elle signale que tout l'histoire est un rêve (et l'on sait que le rêve n'a rien d'innocent et qu'il dévoile une part d'ombre) noir ' rêve qui sera en partie canalisé (en partie seulement, le réveil étant dû à la grande soeur qui sauve Alice de la mort) pour être détruit par la principale intéressée (le procès stalinien étant l'heureux moment de la révolte durant lequel la petite fille trouvera les mots qu'il faut et notamment la formule extraordinaire du : « vous n'êtes qu'un jeu de carte »).

Au final, ce livre est effrayant et on se demande comment il a pu être assimilé à un récit pour enfant. Il faut plutôt y voir l'expression d'une profonde horreur ' horreur de l'inconscient, sadisme , éloge du dérèglement des sens ' qui est, littéralement luciférienne et démontre que la violence inconsciente devient terrifiante quand les forces obscures sont libérées. Nous sommes dans l'univers du Satan des Musulmans, ce djinn maudit par Allah qui provoque le phantasme.

Texte ésotérique, donc, Alice ? Nous en faisons l'hypothèse et nous en avons même la certitude bien qu'il faudrait se livrer à une analyse précise, presque ligne à ligne comme on analyse un texte sacré. Nous livrons en attendant notre hypothèse au lecteur qui en fera ce qu'il veut. Du reste, nous nous interrogeons sur le bien fondé d'un tel travail : il y a des choses que l'on doit manier avec précaution.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-2 sur 2 de cette discussion.
Message initial: 30 mars 10 22:41:34 GMT+02:00
Très intéressant. Merci pour ce commentaire détaillé!

En réponse à un message antérieur du 27 févr. 14 00:16:58 GMT+01:00
Jack dit:
la question est : qu'avez vous fumé...et vous en reste t'il ?
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur


Classement des meilleurs critiques: 802