ARRAY(0xabefd2c4)
 
Commentaire client

17 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Témoignage magistral, 14 avril 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les entretiens de Nuremberg : Conduits par Leon Goldensohn (Poche)
Leon Goldensohn, psychiatre à Nuremberg, a eu l'opportunité (je n'ose parler de chance) d'interroger une partie des accusés du premier procès de Nuremberg, dignitaires nazis, et de leurs témoins, exécutants militaires ou SS. Et l'ensemble, réorganisé par un historien spécialisé, constitue un matériau intellectuel majeur.
L'ensemble est présenté de manière didactique, avec une petite introduction biographique et le contenu des entretiens menés entre janvier et juillet 1946. Cette entreprise est unique : la radiographie psychologique d'une quarantaine de dirigeants, en tant que telle, réserverait déjà des enseignements intéressants, mais celle de ces dirigeants-là, responsables d'une entreprise criminelle et monstrueuse, s'impose dans l'esprit du lecteur comme une des ressources incontournables de l'histoire de ce temps.
Goldensohn n'ayant pas mis en forme ces entretiens, ils prennent une forme brute qui leur donne toute leur valeur. Les jugements qu'il porte sur ses interlocuteurs, envahissants lors des entretiens de janvier et février, menés sur un ton agressif, s'éteignent peu à peu pour laisser la place à la parole. Parole tantôt brutale, tantôt glaçante, tantôt pleunicharde, tantôt arrogante. Parole dénuée d'humilité et bien souvent calculée, réfléchie, manipulatrice.
Chacun des dirigeants réagit d'abord et avant tout à la monstrueuse évidence de sa culpabilité. Le déni est général, quoique revendiqué à des degrés variables. Certains (Hans Frank, Baldur Von Schirach) parviennent presque à reconnaître une culpabilité collective pour aussitôt s'en extraire, s'en dédouaner. Quant aux autres... Goering joue au matamore jouisseur, mais refuse d'assumer le génocide et réagit comme un enfant lorsque Goldensohn le lui met sous le nez. Funk pleurniche sur sa vocation artistique déçue, Fritzsche se qualifie, sans honte, d'homme "ayant le plus souffert dans cette guerre". Tous, sans exceptions, chargent les morts et les disparus, Himmler, Bormann, Goebbels, Heydrich,...
La plupart sont pitoyables dans leurs dénégations, certains visiblement malhonnêtes et tous inaptes à reconnaître leur responsabilité écrasante dans le drame du siècle.

Ces hommes seraient pathétiques si l'ombre d'une culpabilité inexpiable, celle d'Auschwitz et de la guerre, ne flottait au-dessus d'eux.

Le lecteur n'évitera d'ailleurs pas la nausée en lisant les entretiens les plus glaçants, ceux avec Frick, ministre de l'intérieur, avec Daluege, chef de la police, avec Hoess, patron d'Auschwitz ou avec Ohlendorf, chef d'un einsatzgruppen à l'est.

Une pièce magistrale pour ceux qui s'intéressent à l'histoire, à la psychologie et plus simplement à l'homme. On regrettera juste le caractère elliptique des notes de bas de page, un peu trop légères en matière de contextualisation, ainsi que l'absence d'évaluations psychiatriques synthétiques pour chaque accusé. Cela n'enlève cependant pas grand chose à la qualité de l'ensemble.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 1 client

Classer par: Le plus ancien d'abord | Le plus récent d'abord
Afficher les messages 1-3 sur 3 de cette discussion.
Message initial: 27 avr. 09 10:04:24 GMT+02:00
Félicitations pour l'ensemble de vos commentaires et surtout leur qualité rédactionnelle, dans une langue française travaillée et précise.

En réponse à un message antérieur du 20 mai 09 17:02:51 GMT+02:00
Je vous remercie.

Publié le 31 janv. 12 14:22:43 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 31 janv. 12 14:41:38 GMT+01:00
Barthelemy dit:
Excellent commentaire qui montre bien la malhonnêteté et le déni des responsabilités qui règnent dans ces entretiens. Le procès de Nuremberg ne fut pas celui d'une galerie de monstres mais, pour la plupart, d'hommes normaux et sains d'esprits - constat d'autant plus terrible.
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

4.2 étoiles sur 5 (4 commentaires client)
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
EUR 12,20 EUR 11,59
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur


Lieu : France

Classement des meilleurs critiques: 16.429