Commentaire client

11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Maelströms et zéphyrs, 14 janvier 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Brahms : Requiem allemand, Symphonies 1-4 , Ouvertures, Alto Rhapsody... (CD)
EMI poursuit sa série de 13 coffrets prévus pour marquer le 40ème anniversaire de la disparition d'Otto Klemperer; voici le grand chef allemand dans un répertoire où il trône aux sommets de la discographie : Brahms.

J'ai déjà eu l'occasion lors des précédents coffrets de proposer des notices biographiques; je ne me répéterais pas inutilement ici (voir les coffrets Bruckner, Beethoven, et Symphonies Romantiques). Contentons-nous de rappeler que c'est un Klemperer septuagénaire qui est placé en 1954 sous contrat exclusif EMI, et cinq ans plus tard (et pour une durée de 14 ans) à la tête du Philharmonia Orchestra, pour l'un des automnes discographiques les plus édifiants qui soient.

Legge veut enregistrer rapidement les sommets de la musique symphonique allemande avec le grand chef historique qu'il a à sa disposition : en octobre 1956, un an tout juste après avoir entammé l'intégrale des symphonies de Beethoven (et alors qu'il grave de nombreux Mozart), il entame celle de Brahms; les deux corpus seront terminés l'année suivante, et s'inscriront d'emblée tous deux comme des incontournables du répertoire.

Un Brahms puisamment introverti, romantique mais non sentimental, imposant par sa densité, son discours, sa cohérence, en un mot : son évidence. Car on ne sait qu'admirer le plus, des attaques, des respirations, des tensions sous-jacentes, qui régissent aussi bien les maelströms que les zéphyrs brahmsiens. Ce qui impressionne tout du long, c'est l'équilibre atteint, l'intégrité même, et cette mouvance irrésistible comme produite par une force colossale venue des sous-bassements architecturaux de l'édifice tout entier.

Une grandeur et une solennité proverbiales, qui échappent pourtant à toute lourdeur, et qui n'induisent d'ailleurs pas forcément de la lenteur. Quant au Philharmonia Orchestra, cordes de feu et vents divins, il montre une nouvelle fois qu'il était bien l'une des meilleures phalanges de cette fin des années 50.

Regroupement discographique évident, le Requiem Allemand (enregistré début 1961) revêt son habit de solennité implacable; son architecture en forme de cathédrale grandiose est en outre soutenue tout du long par une motricité exceptionnelle. Quant à Elisabeth Schwarzkopf et Dietrich Fischer-Dieskau, ils sont ici tout simplement insurpassables, et entourés par des choeurs non moins magnifiques. Une véritable ode biblique, puissante et irrépressible, qui n'a guère d'équivalent studio dans toute la discographie.

Les compléments sont à l'avenant. Les Variations Haydn, enregistrées en octobre 1954 (soit un an avant les premières symphonies de Beethoven), sont marquées par une expressivité et même une vivacité omniprésente (dans une qualité de son légèrement inférieure). Vivacité également, mais avec force tensions, dans l'Ouverture Tragique et l'Ouverture pour un Festival Académique, toutes deux captées un même jour de mars 1957, dans un bouillonnement brahmsien assez irrésistible.

Enfin, cerise sur le gâteau, la Rhapsodie pour contralto (captée en mars 1962) avec Christa Ludwig, atteint des sommets absolus, par la beauté du chant de Ludwig bien sûr, mais aussi parce que Klemperer donne une puissance et une atmosphère uniques à cette si belle pièce.

A cet inestimable leg brahmsien, il faudrait encore ajouter le Concerto pour violon avec David Oistrach (enregistré en 1960), indéboulonnable référence studio (présent dans le coffret des Concertos). Depuis un demi-siècle, ces Brahms indispensables n'ont pas pris une ride...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 3 clients

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-3 sur 3 de cette discussion.
Message initial: 20 janv. 13 08:42:15 GMT+01:00
Henrard dit:
Un grand bravo pour ce commentaire impeccable et l'apologie d'un chef d'exception. J'en aimerais presque Brahms ;-) VU

En réponse à un message antérieur du 4 mai 13 13:03:16 GMT+02:00
Comment ne peut-on ne pas aimer Brahms ( et Wagner ) ???
C'est comme ne pas aimer les grandes forêts, la mer déchainée, les orages et le calme qui suit ces éveils de la nature !
Amicalement .

Publié le 24 août 13 04:41:51 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 6 juin 14 09:28:21 GMT+02:00
GMGD dit:
Bonjour,
Si je vous rejoins pour le Requiem allemand et la Rhapsodie pour contralto, je suis beaucoup plus réservé pour les symphonies et plus particulièrement pour la deuxième. Pourquoi cette rigidité ? Brahms en parlait comme « une petite symphonie, gaie, tout à fait innocente… à la tendre gaité ». Reconnaissez qu’avec Klemperer, « ce n’est pas très gai » ! Et c’est encore plus flagrant dans le troisième mouvement, l’allegretto grazioso, dont le musicien avait prédit « qu’il avait son bis dans la poche ». ça devrait pétiller, il n’en est rien.
Brahms n’est pas synonyme, systématiquement, de gravité. Brahms, c’est la diversité dans la complexité. Lorsque j’écoute Klemperer, c’est toujours le Brahms grave. Normal pour la première symphonie ou tout du moins son premier mouvement, mais pour les troisième et quatrième et bien sûr la deuxième, non !
Cordialement.
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

5.0 étoiles sur 5 (9 commentaires client)
5 étoiles:
 (9)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur

Savinien
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 10 COMMENTATEURS)   

Lieu : Liège, Belgique

Classement des meilleurs critiques: 6