Commentaire client

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Bon Jovi Superstar., 10 mai 2010
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Slippery When Wet Remastered (CD)
Après une belle carte de visite et le tube "Runaway" puis un album pas si bouillant que ça (7800 Fahrenheit), la bande du kid du New Jersey revient en 1986 avec l'album de la consécration. Bon Jovi, avec ce "Slippery when wet", s'est ouvert les portes des stades américains et a acquis une renommée internationale. Et c'est mérité !

A cette époque, le Metal US marche très bien, passe en boucle sur les radios américaines et les vidéos des groupes tournent sans relâche sur MTV.
Dans ce contexte, Bon Jovi tape dans le mille en balançant une galette constituée de tubes incontournables. Il faut dire que pour cet album, le groupe s'est offert les services du compositeur Desmond Child, l'usine à hits ! 4 singles vont être extraits de cet album : "You give love a bad name" et son refrain emprunté à Bonnie Tyler (du même Desmond Child d'ailleurs, il s'agit donc de recyclage), "Livin on a prayer" (toujours co-signée D. Child), la superbe ballade imitation country "Wanted dead or alive". Même l'insipide "Never say goodbye" (à mon goût en tout cas) a fait un carton. Les refrains font mouche, les mélodies sont simples et mémorisables. Et l'on ne peut pas occulter l'importance du look de playboy du leader charismatique Jon Bon Jovi qui a aussi pas mal contribué au succès du groupe auprès des teenageuses de l'époque.
Les titres ont la niaque car calibrés pour passage en radio, c'est certain, mais pas au dépend de l'énergie. Il n'y a qu'à écouter l'hymne stadien "Raise your hands", le Runaway-bis "I'd die for you" ou encore "Wild in the streets" pour s'en assurer.
Un mot sur la pochette qui est nulle, mais ce n'est pas la pochette d'origine. Celle-ci est le fruit de la censure du puritanisme américain. L'autre (qui fut celle de l'album vinyl vendu en Europe) est carrément plus... chaude!
Résultat : Un album vendu à plus de 28 millions d'exemplaires dans le monde (je sais, ce n'est pas un critère de qualité... mais quand même) et qui fait figure de référence dans le style Hard FM, Hair Metal, Metal US... appelez ça comme vous voulez, mais le fait est là: Bon Jovi avait frappé un très grand coup !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-6 sur 6 de cette discussion.
Message initial: 11 mai 10 13:43:46 GMT+02:00
Vincent dit:
Excellente synthèse de l'album, du groupe et d'une époque... Qui semble reprendre du galon ces derniers temps. En atteste les retours (plutôt) inattendus des derniers Treat, Giant ou encore Ratt.
Perso, je n'ai jamais adhéré aux sirènes de Bon Jovi. Sans doute à cause de ce côté trop "Poseurs" selon moi.

Publié le 13 mai 10 15:40:07 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 13 mai 10 15:40:16 GMT+02:00
fifi59 dit:
Très bon album...et que de tubes !!

Publié le 16 mai 10 17:53:43 GMT+02:00
Brutor dit:
Orion (un des spécialistes du Metal de barbares, du Heavy agressif et tranchant, des attaques sonores de très GROSSES guitares genre "canon scié branché dans un triple corps Marshall à donf boosté par pédales saturax",du THrash-Metôôôl) qui encense du Hard-FM !!?! Du Bon-Jovi en plus. Les stéréotypes ont la vie dure...
Le succès du groupe vennait (outre, effectivement, la plastique du leader) du fait que ses membres étaient assez proches des fans, et faisaient preuve d'une certaine humilité. Jamais de grandes gueules (du moins dans les 80's). Par exemple, Sambora, conscient de ses limites, n'hésitait pas à avouer travailler encore beaucoup la guitare pour pallier ses lacunes. et Jon Bon Jovi avouait également avoir été pendant longtemps un groupe peu convaincant sur scène (même du temps de leur 1er hit), se faisant réprimander par leur manager, et, sur les conseils de celui-ci, être allé (avec le groupe) squatter les concerts de Scorpions pour en prendre de la graine. Le succès de cet album n'est pas un hasard : c'est le fruit d'un travail acharné d'un groupe qui voulait réussir, et qui s'est donné les moyens. Le suivant, New-Jersey (inégal, mais, à mon avis, encore meilleur), confirmera leur réussite.
Aaahh.. La pochette originale, avec à l'intérieur, ce lot de bimbos silliconnées et aux jambes interminables, lavant à qui mieux-mieux les voitures du groupes. Avec, un profond regret : pourquoi n'y a t'il pas plus de photos de ces charmantes damoiselles, et uniquement de ces damoiselles !!

En réponse à un message antérieur du 16 mai 10 19:28:16 GMT+02:00
orion dit:
Eh oui Brutor... Fan de Metal au sens très large! Les albums de Bon Jovi cotoient ceux de Immortal.
Sympa les anecdotes sur le groupe. Par contre, point de bimbos à l'intérieur de l'album (je n'ai que la version vinyle)... Mais où sont-elles passées???
@+

En réponse à un message antérieur du 17 mai 10 22:24:11 GMT+02:00
Brutor dit:
Je n'ai également que le 33t, avec pochette originale, et pochette intérieure jaune comportant les paroles, et une photos noire et blanche montrant les membres du groupe (on s'en fout) accompagnés de superbes filles habillées d'un short ras très court, ou d'un maillot, très court, et d'un tee-shirt ras les nibards.

Publié le 18 mai 10 09:47:55 GMT+02:00
Coffa dit:
Ah c'est pour ça que cette pochette ne me disait rien...
Par contre celle d'origine, je m'en souviens très bien.
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

4.7 étoiles sur 5 (9 commentaires client)
5 étoiles:
 (8)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur

orion
(TOP 100 COMMENTATEURS)   

Lieu : Vinland

Classement des meilleurs critiques: 68