Commentaire client

19 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Cartésianisme ou Spiritualisme ? !!!, 22 février 2011
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le moine et le philosophe - Un père et son fils débattent du sens de la vie (Poche)
Jean-François Revel, l'Académicien (le père), et Matthieu Ricard le Moine Bouddhiste (le fils), décidèrent en 1996 d'échanger leurs points de vue sur l'existence, dans l'isolement d'une montagne du Népal.

Le père philosophe, écrivain est agnostique. Le fils, après avoir abandonné sa très prometteuse carrière en tant que Chercheur à l'Institut Pasteur, consacre totalement son existence au Bouddhisme, depuis le début des années 70.
Dans ce passionnant échange, le père pragmatique, cartésien et le fils spiritualiste confrontent sans complaisances mais de manière respectueuse, leurs différentes "philosophies" de l'existence.

A la fin des années 60, Mathieu Ricard fut donc séduit par le Tibet et ses grands Maîtres spirituels Tibétains.
Et c'est notamment la rencontre avec son premier Maître Kangyour Rinpotché, qui l'a définitivement décidé à changer radicalement de vie.

De plus, il a été profondément marqué par la persécution endurée par le Peuple Tibétain.
A cette époque, le Tibet était en train de subir les monstrueuses invasions et répressions Chinoises du Totalitarisme Communiste de Mao, engendrant le gigantesque Génocide Tibétain.
En effet, à partir de 1959, une foultitude de Tibétains ont été emprisonnés, parqués, déportés en camps de travail, torturés, affamés...
Et presque la totalité des monastères, soit 6150, furent détruits.
Le terrible bilan humain s'élève à : 1 000 000 d'innocents Tibétains exterminés, soit 1 habitant sur 5 !

Depuis cette période, le Dalaï-Lama, le Gouvernement Tibétain ainsi que plus de 130 000 réfugiés sont, à ce jour, toujours en exil en Inde dans l'Himalaya.

Puis, ces deux intellectuels argumentent sur le fait que le Bouddhisme relève plutôt de la philosophie, ou plutôt de la religion.

Ensuite, Matthieu Ricard présente à son père les principales questions que se pose le Bouddhisme, pages 49 et 50 :

"Le bouddhisme analyse et démonte les mécanismes du bonheur et de la souffrance. D'où provient la souffrance ? Quelles en sont les causes ? Comment y remédier ? Peu à peu, à la fois par l'analyse et la contemplation, le bouddhisme remonte aux causes profondes de la souffrance. C'est une recherche qui intéresse tout être humain, qu'il soit bouddhiste ou non".

Puis également, pages 31 et 32 :

"Mais la science "majeure", c'est la connaissance de soi et de la réalité, la question essentielle étant : "Quelle est la nature du monde phénoménal, de la pensée ?" et, sur un plan pratique : "Quelles sont les clefs du bonheur et de la souffrance ? D'où provient la souffrance ? Qu'est-ce que l'ignorance ? Qu'est-ce que la réalisation spirituelle ? Qu'est-ce que la perfection ?" C'est-ce genre de découvertes que l'on peut appeler connaissance (...). La souffrance est le résultat de l'ignorance. C'est donc l'ignorance qu'il faut dissiper. Et l'ignorance, en essence, c'est l'attachement au "moi" et à la solidité des phénomènes".

Voici quelques exemples d'origines de la souffrance pour le bouddhisme, pages 50 et 51 :

"En première analyse, le bouddhisme conclut que la souffrance naît du désir, de l'attachement, de la haine, de l'orgueil, de la jalousie, du manque de discernement et de tous les facteurs mentaux que l'on appelle "négatifs" ou "obscurcissants" parce qu'ils troublent l'esprit et le plongent dans un état de confusion et d'insécurité".

Pour Jean-François Revel il n'est pas nécessaire d'appartenir à une religion ou à une organisation de la "Pensée" quelle qu'elle soit, pour apprendre à réfléchir par soi-même, approfondir la découverte de son "moi", afin de mieux connaître les autres.
Pour lui, les préceptes de : prières, de réincarnations, etc., sont de totales abstractions inutiles.

Matthieu Ricard, lui, nous explique les terminologies les plus connues dans le Bouddhisme, comme : l'Eveil, le karma, le samsara, le nirvana, le mandala, le Petit Véhicule (ou Théravada), le Grand Véhicule, le troisième Véhicule (adamantin ou Vajrayana), la "voie du milieu", etc.
Puis, il expose également les différentes positions tenues par le Dalaï-Lama, sur des sujets de société, tels que : la peine de mort, l'avortement, la contraception, l'euthanasie, le suicide, etc..

La discussion entre ces protagonistes se poursuit sur les notions fondamentales du Bien et surtout..., du Mal. Ce Mal existe-t-il en chaque être humain comme à tendance à le penser Jean-François Revel ; ou provient-il plutôt d'un état de souffrance, théorie de Matthieu Ricard ?

Bref, un dialogue passionnant entre deux intellectuels qui réfléchissent sur la condition humaine. Un Jean-François Revel plutôt pessimiste sur cette nature humaine, pour laquelle qui plus est, il n'existe point de salut, de possibilité de rédemption, après la mort.
Matthieu Ricard est "philosophiquement" optimiste, car pour lui, non seulement, il est possible pour l'être humain de progresser tout au long de son existence vers le Bien et le bonheur altruistes, mais en plus, de nombreuses possibilités de "rattrapages" s'ouvrent à lui, au travers de ses multiples futures réincarnations de l'esprit, après la mort du corps.

Confer également d'autres ouvrages aussi passionnants de Jean-François Revel :
- Le Regain démocratique ;
- La Grande Parade. Essai sur la survie de l'utopie socialiste.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-2 sur 2 de cette discussion.
Message initial: 5 déc. 13 21:14:17 GMT+01:00
Charles dit:
je ne suis pas sur que " cartésianisme " définisse bien J F Revel ...

En réponse à un message antérieur du 15 déc. 14 10:57:54 GMT+01:00
En effet, bien vu, mais ne comprendront que ceux qui ont lu "Descartes inutile et incertain" :).
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur

Unvola
(TESTEURS)    (TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Classement des meilleurs critiques: 671