undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_GWeek16Q2 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Commentaire client

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Crise d'identité ?, 18 janvier 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Beethoven : Sonates pour piano n° 8 "Pathétique", n° 23 "Appassionata" et n° 14 "Clair de Lune" (CD)
Ces trois célèbres Sonates à titre, de nombreux disques nous les proposent en programme -notamment issus des intégrales enregistrées par les plus grands pianistes.
Que nous offrit celle gravée par Claudio Arrau dans les années 1960 pour Philips ?
« Arrau, qui pouvait faire paraître facile tout ce qu'il jouait, tenait à rester difficile et rugueux dans Beethoven » commente André Tubeuf (dans un texte repris dans L'Offrande Musicale, ed. Robert Laffont), qualifiant une sonorité « où grondent et se ponctuent des basses d'un poids inouï, présences fondamentales sans lesquelles les traits de la main droite, virtuoses pourtant, et son chant, éloquent, n'auraient pas cette liquidité lumineuse, qui est celle d'une matière en fusion. »
Tout aussi significatives, ces lignes que le chroniqueur écrivit pour une critique du magazine Diapason : « le Beethoven classique, transfiguré d'Arrau, on l'entendra dans ses Philips 80, et déjà dans ses Columbia 50 (EMI). Arrau est ici au tournant de son âge, dans sa crise absolue d'identité ».

A l'écoute, l'allegro de "Appassionata" se révèle le plus intrinsèquement tourmenté qu'il soit donné d'entendre : non pas rage ou soif du défi, mais épaisseur d'un doute, comme celui d'une ambition en pénitence. On percevra davantage de couleurs avec d'autres claviers : l'Andante se contenant ici dans un nuancier monochrome rétif à toute distraction, comme pour mieux réfléchir le sens, enchaînant une transition sans hiatus émotionnel vers un allegro contrôlé comme une pensée philosophe en marche, consciente de l'effort et de la hauteur du but.
Tout au long de ce finale, on admirera une intelligence réflexive, une continuité prosodique -à rebours de toute tentation belcantiste. La mélodie paraît alors comme manifestation nécessaire d'un questionnement. « Son chant, c'est l'éloquence des profondeurs » écrit encore André Tubeuf. Cette main gauche abyssale, bien sûr ; mais surtout : profondeur du questionnement... Même dans le doux cantabile de l'Adagio de la "Pathétique".

Semblable intériorité enclot l'interprétation de la "Mondschein" : la grâce naïve de l'allegretto central (« une fleur entre deux abîmes » disait Liszt) s'insère entre un gouffre immobile et le galop du Presto, en affirmant une cohérence de ton qui semble celle d'une résignation et d'une humilité face à la grandeur inaccessible.

Là où d'autre artistes nous donnent l'illusion de savoir, la prétention de nous placer en connivence avec la familiarité du génie beethovenien, ces témoignages d'Arrau ménagent leur peu de certitude : une modestie intimidée qui s'embusque pour que Beethoven reste grand.
Par sa déréliction, voilà une vision unique et déstabilisante : pour qui souhaite en CD une première approche de ces pages, on pourra plutôt chaleureusement s'assurer avec Wilhelm Kempff (DG).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
  [Annuler]

Remarques

Suivre les remarques par e-mail
Suivi en cours par 1 client

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-1 sur 1 de cette discussion.
Message initial: 29 juin 14 00:29:57 GMT+02:00
Drouhin dit:
S'agit-il de sa version 60 ou 80 ?
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur

Mélomaniac
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)    (TOP 50 COMMENTATEURS)   

Lieu : France

Classement des meilleurs critiques: 34