Commentaire client

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Aussi incroyable que cela puisse paraître... peut-être encore mieux que le précédent !, 15 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Words of Radiance: The Stormlight Archive Book Two (Format Kindle)
-
"The Stormlight Archive" s'apprête à rentrer dans l'histoire de la fantasy.
Cette épopée magnifique offre sans doute aucun le profil d'un chef d'oeuvre en marche : la complexité de l'histoire globale, la digestibilité du récit, la brillance de la manière de conter, l'excellence de la psychologie des personnages (c'est une fan de Jane Austen qui vous le dit !), l'enthousiasme, l'imaginativité, la créativité, la personnalité, la maîtrise, la capacité à enchanter, à surprendre, à laisser deviner, le sens du détail, l'art de la suggestion (en particulier dans les descriptions) sont autant de preuves du génie de l'auteur.
Les illustrations intérieures sont toujours aussi belles ; elles n'ont qu'un défaut à mes yeux : je les aurais aimé encore plus nombreuses.

Fait inhabituel en ce qui me concerne, je me suis maintes fois surprise à soupirer après un film (enfin une série télé haut de gamme comme on en fait désormais) pour mettre en scène cette histoire en enchanteresse, si vivante, si colorée, si chaleureuse, tellement humaine.

Si ce livre peut avoir un défaut, c'est celui de réduite à l'état de petit joueur besogneux bien des auteurs de fantasy, même ceux qui ont inspiré l'auteur...

J'ai toujours d'énormes difficultés à "voir" les histoires qui m'étaient racontées. Il me faut des détails, des couleurs, des reliefs - et pourtant les descriptions m'ennuient dès qu'elles font semblant de s'éterniser.
Pourtant, dans ces deux romans (j'ai relu le précédent juste avant, pour bien profiter de ma lecture, et bien m'en a pris) les paysages sont extraordinaires. Cette faune et celle flore étrange, cette vie rythmée par les violentes tempêtes, sources de toute l'énergie et l'eau nécessaires à la vie et à la "technique" de ce monde que l'on devine "contre-nature", forme un cadre incroyablement présent, vivant, servi par tous nos sens. Les couleurs en particulier, comme dans toute l'oeuvre de Brandon Sanderson, sont largement à l'honneur. C'est je crois le seul auteur à manifester un attrait aussi vif pour celles-ci, les employant avec maîtrise pour souligner son art créatif.

Brandon Sanderson est un auteur étonnamment "féminin".
Sa manière de présenter ses personnages, les relations d'amour et d'amitié qui les lient, l'évolution de leurs psychologies, montre une patte subtile, délicate, chaleureuse - féminine donc ! (pas de "Houuuu" s'il vous plait messieurs ; je sais de quoi je parle et cela ne retire rien à vos viriles aptitudes et au talent des auteurs masculins).

Il reste "masculin" aussi, n'oubliant pas la baston, les supers pouvoirs, les combats rapprochés, les grandes batailles, les blessures, la mort, la gloire.

Et surtout peut-être, cet auteur a su garder son coeur d'enfant. Bien que the Stormlight Archive soit une oeuvre de fantasy d'allure classique, le récit ne présente pas les caractéristiques habituelles du genre, ses teintes sombres, désespérées, sérieuses... "adultes", diraient certains ?

Le récit, bien que parfois dramatique, traitant de passés troubles et torturés, des faiblesses humaines, de la mort, de l'injustice, est incroyablement positif, allègre, tourné vers l'avenir, le progrès, la modernité.
L'auteur s'amuse, certains passages sont vraiment très drôles, les dialogues, toujours contrôlés, sont vifs, spirituels ; la malice affleure sans cesse, dans les réparties, les personnalités, les situations.

De grands thèmes sont abordés et traités avec justesse et profondeur. Mais l'espoir, malgré la capacité de l'auteur à voir juste, à n'épargner personne, à ne rien négliger des faiblesses humaines, est toujours là.
Brandon Sanderson est un auteur que je peux lire en tout confort : je sais qu'il ne m'imposera jamais des choses gratuites et intolérables. Son immense talent le dispense d'utiliser les horreurs habituelles du genre qu'il aime traiter - le viol, la torture, la mort de personnages secondaires attachants, etc.
Les injustices et les événements terribles ne manquent pourtant, pas plus que les morts violentes dans ce monde ébranlé par un changement d'une violence inouïe, nourrie par les faiblesses humaines. Mais rien n'est jamais gratuit.
De plus, les personnages les plus sympathiques montrent une part d'ombre, nous forçant à les apprécier en toute connaissance de cause... enthousiasme et confiance en un avenir meilleur ne sont pas synonymes de naïveté et d'immaturité.

Je pense en particulier à un court chapitre d'interlude, qui raconte une petite jeune fille de 13 ans, Lift, brillante, naïve, courageuse, pétillante, qui use de son pouvoir (son "awesomeness") qui lui est tombé dessus sans crier gare, avec tout le naturel et la spontanéité de sa petite personne inéduquée, courageuse - remarquable dans son anonymat. La manière dont sont mises en scène ses étonnantes facultés (le pouvoir de la glisse et de la varappe !), sa relation avec son "Voidbringer" récalcitrant et bougon, la manière délicieuse de raconter cette courte scène, de présenter une poignée de personnages, de faire monter la tension et enfin de clôturer, est tout bonnement admirable.
Ce chapitre, une pépite, pourrait être un roman à lui tout seul. Brandon Sanderson manie l'art de raconter très longuement, mais aussi de raconter très court, une faculté bien rare...

Bon, avec tout ça, j'en oublie de parler de l'intrigue.
Eh bien ça avance ! On retrouve les personnages d'une manière très linéaire, très confortable. Les particularités du monde, de l’histoire ancienne de celui-ci, sont approfondies. Certains mystères se dévoilent, parfois à notre surprise ébahie (l'explication des actions du "méchant" découvert à la fin du tome 1 est incroyable d'intelligence, de créativité et de drôlerie), nous permettant parfois de les deviner à l'avance, ce qui est bien satisfaisant (la nature des Shardblades par exemple).

La société des Parshendis nous est enfin révélée, dévoilant une réalité très surprenante, que nous aurions bien été en peine d'imaginer et qui offre, d'une certaine manière, une tonalité très SF.

Les personnages sont de mieux en mieux cernés, évoluant lentement mais avec une sûreté admirable : aucun raccourci facile, aucune faute de complaisance et une justification pleine des actions et de la personnalité de chacun.
Les personnages centraux sont toujours les mêmes, avec un zoom particulier sur Kaladin, mais aussi Adolin et surtout Shallan, qui est sans aucun doute le personnage pivot de ce roman.

Brandon Sanderson est un féministe, un vrai ! Au lieu d'attribuer des caractéristiques masculins à ses personnages féminins au nom de la parité, il leur offre une vraie place, un vrai rôle, tout en leur laissant leurs attributs féminins : une prouesse !!

Shallan est un personnage étonnant. Sa fragilité et sa force, la manière dont elle prend sa vie en main, nous laissant même parfois sur le bord du chemin, ébahis et estomaqués, nous emporte exactement là où l'auteur le souhaitait - ce que nous ne pouvions certainement pas deviner. Pour qui aime les surprises de qualité, c'est admirable et enthousiasmant.

Kaladin n'est pas en reste : l'auteur n'oublie pas ce qu'il a infligé à son personnage, la manière dont sa personnalité a été forgée par les épreuves, et n'offre aucun raccourci facile pour le faire progresser. Le résultat n'en est que plus exceptionnel.

Les personnages secondaires et périphériques sont tous admirables de justesse et de précision, touchants, vrais : les non-humains, Syl, Patern, les parshmen, les mystérieux, l'assassin en blanc, Wit, les insolites, les membres du Pont Quatre.

Les modifications profondes de ce monde ébranlé par la montée en puissance de forces ancestrales, l'apparition de pouvoirs étonnants ("magiques", pourrait-on dire, bien que ce terme ne soit jamais utilisé dans ce monde porté vers le modernisme par ses inventions utilisant l'énergie du stormlight) nous surprennent et nous émerveillent. Les coups de théâtres se succèdent, les relations entre les personnages évoluent d'une manière pas toujours attendue, le lecteur est subjugué.

Tant de pléthore et de richesse devraient nous embrouiller : pourtant le lecteur est transporté,enchanté, enthousiasmé, mais jamais perdu.
Une prouesse, vous dis-je !

Je finirai bien par une ode aux "méchants".
Dans ce genre d'histoire il faut un méchant, ou même plusieurs ; et si possible des méchants intelligents. Les cataclysmes, les forces de la nature, la Mort, tout ça c'est bien gentil, mais un méchant à détester et surtout à comprendre c'est quand même mieux.
Brandon Sanderson a un talent (oui, entre autres !) c'est de justifier ses méchants. Ceux-ci sont souvent "de l'autre côté". Leur méchanceté n'est que relative, leurs actions sont logiques, et l'égoïste et la cruauté gratuite ne sont jamais employés pour justifier leurs actes.
Il est troublant et passionnant de comprendre les motivations de chacun, et l'auteur en profite au passage pour nous faire réfléchir sur un thème pourtant souvent oublié dans ce genre de récit épique : est-il envisageable de faire le mal pour faire le bien ? Où le héros doit-il s'arrêter ? Qu'est-il prêt à perdre de son humanité ? Quand bascule-t-il ?
Car enfin, quand le livre se clôture, force nous est de constater que nos "gentils" offrent bien des similitudes avec leur ennemis...

La fantasy "classique" me parait souvent lourde, pompeuse, ampoulée, indigeste malgré ses qualités.
Le ton de ces deux milles premières pages de Stormlight Archive est serein, enthousiaste, délicat, d'une force remarquable, d'une justesse étonnante, jubilatoire enfin !
Parmi les romans du genre, cette série s'inscrit dans les meilleurs histoires que j'aie jamais lues.
Et parmi les romans en tout genre... aussi.

Un firmament d'étoiles pour cette merveille, et vivement le prochain !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 3 clients

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-9 sur 9 de cette discussion.
Message initial: 17 mars 14 08:42:36 GMT+01:00
Moui, je trouve cet enthousiasme un peu mou tout de même. Ça manque de cymbales, de feux de Bengale et d'éléphants qui sautillent sur leurs pattes arrières en dansant la Macaréna.

En réponse à un message antérieur du 17 mars 14 18:42:12 GMT+01:00
Guinea Pig dit:
Mais vous avez raison cher monsieur !
C'est plat.
Terne.
Fade.
Je sais ! Je vais rajouter une vidéo : les enfants feront des éléphants très convenables, moi je m'occuperai des casseroles et des allumettes -_-

Publié le 20 mars 14 21:24:19 GMT+01:00
Atahana dit:
J'attendais ton commentaire! Heureusement que c'est dithyrambique, j'aurais été très déçue de l'avoir attendu. Mais je m'aperçois que j'ai oublié beaucoup de personnages des intrigues secondaires. Paladin passé en second plan alors? C'était mon chouchou évidemment....

En réponse à un message antérieur du 20 mars 14 21:28:52 GMT+01:00
Guinea Pig dit:
Kaladin voyons ! ^_^
(c'est pour ça que j'ai relu le premier avant, pour ne rien rater)
Et non c'est un des personnage qu'on voit le plus, c'est une suite vraiment très linéaire. Mais Shallan a le rôle clé et offre le plus de surprises...
Bonne lecture !!! :D

En réponse à un message antérieur du 29 mars 14 22:44:55 GMT+01:00
Lady Lama dit:
Je viens de le finir. Et bien... Tu vas m'accueillir avec des tomates car moi j'ai été déçue par ce deuxième tome. BS retombe dans ses zones de confort quant aux personnages (les relations K-Aladin, k-Shellan, k-derramar, le fils "sous estime" etc.) qui sont du vu et archivu. Il n'a même pas eu le courage de sacrifier un personnage (cf. la fin). Quant à l'intrigue, je trouve qu'il ne se passe pas des masses de trucs! Bref, un 3 étoiles, copie honnête et très travaillée, livre divertissant, mais manque d'innovation.

En réponse à un message antérieur du 29 mars 14 23:07:43 GMT+01:00
Guinea Pig dit:
Non je ne suis pas du tout surprise, je ne t'ai jamais vue en phase avec l'auteur (quand tu parles de "manque de courage" moi je vois une extraordinaire capacité à se faire confiance plutôt qu'à obéir aux règles du genre - qui me paraissent souvent paradoxalement immatures dans leur brutalité).
Je suis en phase à 99 % avec cet auteur. Toi tu es plus une Rothfuss kind of girl ! :D

En réponse à un message antérieur du 1 mai 14 09:51:07 GMT+02:00
J'ai adoré ! Est-ce que l'une de vous a été étonnée par le sort de Sadeas ??? Je me demande comment le fils de Dalinar va vivre avec ça...

En réponse à un message antérieur du 1 mai 14 12:49:46 GMT+02:00
Guinea Pig dit:
Ah j'ai été beaucoup étonnée dans ce tome, avec Sadeas entre autres - avec juste le bon équilibre : trop surpris ce n'est pas bon, c'est que l'auteur n'a pas su nous aiguiller, nous faire deviner peu à peu. Le lecteur aime bien se sentir malin et intelligent et aussi un peu bluffé... o.O

En réponse à un message antérieur du 1 mai 14 22:00:48 GMT+02:00
J'ai oublié de préciser dans mon comm mes éclats de rire aux deux rencontres de kaladin et Shallan... C'était délicieux ! Quand à Rothfuss-girl, j'attends avec impatience le 3eme tome de Kvothe aussi, avec autant de hâte, mais j'adore BS...
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

4.8 étoiles sur 5 (11 commentaires client)
5 étoiles:
 (10)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
EUR 9,99
Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur